Danseuse, c’était un rêve de petite fille ?

J’ai toujours rêvé d’être danseuse. Liane Daydé, la danseuse étoile qui a été ma prof de danse, m’a porté dans ses bras quand j’avais une semaine. Comme une marraine au-dessus du berceau de sa filleule… C’est elle qui m’a transmis cette passion de la danse qui ne m’a jamais quitté, malgré les épreuves qu’il faut traverser !

La danse, ça a toujours été une évidence, je n’ai même jamais pensé à faire autre chose. Quand toute petite, j’allais voir mes sœurs aînées danser : j’en rêvais ! J’ai dû attendre mes 7 ans pour commencer.

Mon rêve ultime : entrer à l’Opéra ! Après deux ans au conservatoire national de Paris j’ai intégré l’École de Danse de l’Opéra de Paris. Cinq ans plus tard j’ai passé le concours d’entrée dans le corps de ballet de l’Opéra National de Paris. Après mon premier concours comme Quadrille je suis montée au rang de Coryphée...

On ne se rend pas compte à quel point la danse est une véritable vocation : il s’agit de la discipline la plus rigoureuse qui va avec son lot de souffrance : on pousse son corps à l’extrême tous les jours. Il faut donner le maximum tous les jours, être à 100% et avoir une hygiène de vie irréprochable.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement