Jamais sans… un peu d’humour

Même dans les moments les plus tragiques, il faut savoir rester léger. C’est une vraie question de survie. J’ai toujours des fous rires nerveux pendant les enterrements par exemple. On a l’impression que, dans les moments durs, rien n’est plus absurdes.

C’est quand même plus facile et joyeux de prendre la vie avec le sourire…

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement