Ma botte secrète pour du bon riz

Je mange du riz tous les jours, ou presque : pour le cuire sans aucun ratage, le rice-cooker s'impose. Il suffit de compter 1 volume de riz blanc (je prends souvent des brisures de riz parfumé thaï, c'est ce que je préfère !) pour 1,5 volume d'eau. Ou 1 volume de riz complet pour 2 volumes d'eau - ça prend plus de temps à cuire, mais c'est encore plus healthy, héhé.

Le rice-cooker, outre le fait de pouvoir cuire toutes céréales ou légumineuses (j'y fais aussi mon quinoa, mon boulgour, avec des lentilles vertes par exemple), permet aussi de garder au chaud. J'y laisse volontairement cuire longtemps mon riz, histoire de pouvoir confectionner des boulettes assaisonnées de nuoc-mâm avec le fond de riz grillé.

Ou alors, je garde mon "vieux" riz pour le lendemain matin, et j'y ajoute du lait, de vache ou d'amande, avec des fruits frais et fruits secs, sucré avec un peu de miel ou de sirop d'agave. Une sorte de porridge bricolé mais bien bon.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement