Femme au Foyer : le best-seller venu de New-York!

C’est le phénomène littéraire dont tout le monde parle dans les dîners branchés new-yorkais  et dans lequel se plongent toutes les arty-girls sur les plages de L.A et Miami !

De la Chick Lit ? Que nenni !

Quand Jill Alexander Essbaum, la grande poétesse américaine décide d’écrire un premier roman sur le thème des  « Desperate Housewives »,  vous vous doutez que c’est onirique, poignant, spirituel et passionnant, un rien trash : bref de quoi passionner les Parisiennes.

L’esprit ? Un Emma Bovary des temps modernes, façon Douglas Kennedy d’auteur. C’est un peu Bree Van de Kamp qui rencontre la Charlotte Gainsbourg de Lars Von Trier. Un ovni, qui a tout d’un nouveau “grand classique” de la littérature.

Le pitch ? Anna, une trentenaire américaine s’installe à Zurich avec son mari suisse. Trois enfants plus tard, elle patauge dans l’ennui,  baragouine à peine quelques mots d’allemand et déprime sec, le tout sous le nez de sa belle-mère parfaite. Sur les conseils de sa psy et de son mari, Anna s’inscrit à des cours pour apprendre l’allemand et retrouve goût à la vie... en multipliant les amants ! Le dilemme passion, moralité et liberté va habiter cette femme qu’on a toute l’impression de connaître un peu. L’indice d’un chef d’oeuvre, non ?

Femme au Foyer de Jill Alexander Essbau chez Albin Michel. 22€. Sortie le 7 janvier en librairie.

© Megan Sembera Peters

par Elodie Rouge @elorouge

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement