Auguste : restaurant vertueux

C'est une petite table qui joue l'épure, entre grands miroirs, teintes gris perle et ardoise, très courue des ministères voisins (une étoile Michelin). Son jeune chef, Gaël Orieux, grand amateur de plongée sous-marine est passionné de pêche, à condition qu'elle soit respectueuse de l'écosystème.

Traduction ? Il ne sert à sa table que des poissons oubliés ou méconnus, comme le maigre, le lieu noir et le tacaud, qui ne souffrent pas de surpêche. Il va même plus loin : il est l'un des artisans de la création du label Mister Goodfish, qui estampille sur la carte des restaurants les poissons vertueux (vous pouvez voir ce petit logo ces temps-ci à côté de certains intitulés du Mini Palais).

C'est très bien tout ça, nous direz-vous, mais est-ce bon ? Mieux que bon : sa cuisine est inspirée, maligne, élégante, surfant avec classe entre tradition marine et influences japonaises. A goûter ces temps-ci : lieu noir et sabayon yuzu, oignon doux des Cévennes, gingembre et divers betteraves (30 €), Saint-Jacques de Port en Bessin et porc de Colonnata, risotto cuisiné comme une paella (36 €).

Une bonne table pour un déjeuner ou un dîner pour bien commencer l'année 2011.

Compter 70 € par personne
Menu-découverte à 80 €

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement