Cantine jap’ et horlogerie chez Asia-Tée Kenji

De l’extérieur, rien ne laisse penser que ce petit boui-boui est l’une des meilleures cantines nippones de Paris. Et pourtant, Kenji, le sympathique propriétaire, un Japonais pure souche a appris la cuisine tradi avec sa grand-mère avant de se former à la gastronomie française auprès de grandes toques étoilées, Michel Rostang pour ne citer que lui.

Dans sa petite salle à manger méchamment rétro, il concocte des plats à compartiments façon bento qui changent chaque jour en fonction des produits de saison. Midi et soir, on choisit sa formule selon son appétit. Au déj, le menu à 18 € comprend 2 entrées (salade de champignons, tofu frit) + 2 plats au choix (pour nous sushi et filet de rouget poêlé) + soupe misso + riz nature + dessert (le sabaillon aux fruits est une valeur sûre).

Le plus ? Si Kenji maîtrise à la perfection l’art du sushi, il n’en délaisse pas moins son autre passion : l’horlogerie. La preuve avec les publicités de montres anciennes qui tapissent les murs et surtout le petit atelier de réparation à l’entrée, où le chef s’attelle avec autant de minutie que derrière son comptoir à sushi, à démonter et remonter les mécanismes défectueux.

Du mardi au samedi de 12h30 à 14h30 et de 19h30 à 23h, réservation recommandée

Menus midi de 18 à 25 €, menus soir de 39 à 82 €

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement