Un petit kiff très Saint Laurent

Pas besoin de s’appeler Laetitia Casta ou Carla Bruni pour connaître les petits secrets du célèbre couturier et de sa maison… Deux super expos lèvent le voile sur des épisodes encore méconnus.

Shocking, la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent envoie valser un des plus grands tabous de la maison de mode : la collection « Libération » (également appelée «Quarante ») présentée en 1971.

A l’époque, la presse s’insurge et crie au scandale, les critiques fusent, c’est l’incompréhension générale. La raison de ce fashion drama ? Les tenues qui défilent sont ouvertement inspirées de l’époque de la Seconde Guerre mondiale et de l’occupation (robes longueur genoux, talons compensés, épaules carrées…). Les pièces d’origine et les photos shootées en live le jour J rendent l’expérience d’autant plus immersive.

Quant à la Secret Gallery, ce tout nouvel espace d’expo planqué dans une ancienne chapelle, présente des croquis et dessins authentiques rarissimes et des photos jamais dévoilées dans une scénographie éblouissante. L’illustrateur de mode Marc-Antoine Coulon signe pour l’occasion des œuvres en hommage à ce maître de la couture. A voir jusqu’à dimanche seulement, foncez-y.

Yves Saint Laurent 1971, la collection du scandale à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent. Du 19 mars au 19 juillet 2015, tous les jours sauf le lundi de 11h à 18h.

Plein tarif 7€.

Couture, secret allure, jusqu’au 22 mars 2015 à la Secret Gallery. Carton d’invitation sur demande à contact@secret.gallery

© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent

© Marc-Antoine Coulon

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement