Marché Noir, dealeur de fripe et déco ethnique chic

Que les choses soient claires, rien d’illégal dans cette affaire, même si l’endroit recèle d’authentiques pépites vintage.

Piles de fripes canon, rangées de robes vintage (49€), vêtements de travail indigo (65€), jeans 501 Levi’s disparus (25€), cartables patinés (65€), mais aussi de la déco et des petits objets artisanaux qu’Amah Ayivi, grand manitou du Comptoir Général, collecte sur les marchés à travers l’Afrique.

A l’instar de son grand-frère du canal Saint-Martin, le Marché Noir puise à fond dans la culture black. Il n’y a qu’à voir la marchandise, savamment mise en scène dans un décor néo-colonial majestueux sur 600 m2, à deux pas du Carreau du Temple. Une vraie curiosité.

En bonus, le lieu abrite des expositions et le bureau de style et de conseil de Maître Ayivi, directeur de casting pendant près d’une décennie. Bref, si vous rêvez d’être “sapé comme jamais”, c’est ici qu’il faut passer.

Ouvert tous les jours.

Retrouvez aussi le nouveau dépôt-vente qui fait fureur et l’adresse déco qui buzze aux Abbesses.

© WaltAgency

Par Julie Zwingelstein

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement