Manger du cheval, c’est hype

Si on vous parle d’un petit bistrot  dans le Marais comme on aime, au décor « Paris » pur-jus, où tout le gratin people local vient se faire une délicieuse popote toute fraiche, (pintade, rillettes, compote de pommes maison, fromage blanc à la crème de marron), on sent que vous vous léchez déjà les babines. Si on vous parle d’une côte de cheval, tout de suite, on sent que vous allez bloquer.

Que nenni, dépassez vos frayeurs, faites taire la chochotte qui sommeille en vous oser la viande chevaline sans trouillardise aigue. Car si cette viande a longtemps été décriée, les grands chefs et critiques gastronomiques d’aujourd’hui ne jurent plus que par cette chaire à la fois follement gouteuse et maigre, pleine de magnésium, idéal pour la ligne et faire le plein de vitamines.

La preuve ? On a testé pour vous les croquettes de cervelle de cheval à tremper dans une sauce tartare à mourir de plaisir. Certes, trash mais pas loin des croquettes espagnoles. Plus « normale » tout compte fait et franchement délicieux, la merveille de côte de cheval, son confit d’échalotes et une purée de potimarron.

A quoi ça ressemble ? A une côte de bœuf tradi, en plus tendre. Une novice n’y aurait vu que du feu.

16€ la formule dej. 30€ le soir

Où le trouver ?

Le taxi jaune

13, rue Chapon

75003 Paris

01 42 76 00 40

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement