24h dans la vie d’une danseuse de l’Opéra Garnier avec Juliette Gernez

La vie d’une danseuse de l’Opéra de Paris suscite le fantasme, le rêve et la curiosité… A 33 ans, Juliette Gernez, le talent de Garnier fait mouche dans les grands classiques du répertoire comme les créations contemporaines de Benjamin Millepied et enchaîne les campagnes pour Nuxe, Cartier, Repetto. Rencontre au sommet des coulisses très fermées de l’Opéra Garnier.

la première chose que je fais en me levant

Petit déjeuner healthy

Crédit photo : © Unsplash, CC

Je me lève en général vers 8h30. Mon petit déjeuner est primordial, je considère la danse comme un sport de haut niveau et j’ai besoin d’une alimentation vraiment adaptée. Un jus d’orange, un thé, des tartines de pain complet.

A 9h40, j’arrive en métro ou en bus au Palais Garnier et je file dans ma loge que je partage avec 7 autres danseuses.

J’enfile ma tunique, un collant, des chaussons et un survêtement d’échauffement. Je prends le temps de faire mon chignon tous les jours, je considère qu’être bien coiffée fait partie de la rigueur de la danse.

Le matin nous avons deux cours au choix l’un à 10h, l’autre à 11h30. Chaque journée démarre systématiquement par ce cours de danse d’une heure et demie qui nous permet de nous échauffer et de nous perfectionner.

Nous pouvons également enchaîner sur un cours de pilates ou de yoga…On n’imagine pas forcément mais il est primordial de se gainer et de faire du renforcement musculaire....

Mais je vous rassure à côté de ça je suis très gourmande et il m'arrive même de me lever la nuit pour manger des tartines de beurre ou de Nutella...

a quoi ressemble la pause-déj d'une danseuse?

Assiette de pâtes

Crédit photo : © Unsplash, CC

Nous avons une courte pause déjeuner d’une demi-heure.

En général, je descends à la cafétéria de l’Opéra, la cantine du personnel de l’Opéra en tenue d'entraînement, à laquelle je rajoute un gros sweat et une paire de guêtres pour maintenir mon corps au chaud.

On croise des looks parfois complètement inattendus comme une danseuse avec un bas de tutu et des baskets, c’est très drôle.

J’avale un plat de pâtes. Ce sont des sucres lents qui me permettront de tenir la journée. Ensuite je retourne dans ma loge, j’enfile un bas de tutu ou une jupe de répétition en mousseline et je monte au studio.

en direct du studio

Juliette Gernez sur la scène de l'Opéra Garnier

Crédit photo : © Facebook Juliette Gernez

13h30 ! C’est maintenant que démarrent les répétitions du prochain ballet qui durent 5 heures avec une pause d’une demi-heure au milieu qui nous laisse juste le temps de changer de studio et de chaussons de pointes.

Pour la petite anecdote : il nous arrive de devoir changer plusieurs fois de paires dans la journée, car elles peuvent s’user très vite. On en profite aussi pour refaire des pansements aux orteils pour éviter les ampoules… C’est le petit bobo à éviter.

La journée se termine à 19h lorsqu’il n’y a pas de représentation le soir. Un mois sur deux, les répétitions se terminent plus tôt afin de se préparer pour le spectacle qui a lieu à 19h30.

Pour un spectacle : il faut deux heures de préparation, maquillage, coiffure, habillage et échauffements.

la routine make-up indispensable

Routine maquillage de Juliette Gernez

Crédit photo : © Facebook Juliette Gernez

À la fin de chaque représentation, je prends soin de bien me démaquiller avec de l’eau micellaire et j’applique systématiquement une crème hydratante Clarins ou Clinique.

jongler entre la danse et le jeu d'actrice

Juliette Gernez devant la caméra

Crédit photo : © Facebook Juliette Gernez

En dehors de la danse, je me suis lancée dans une carrière de comédienne. C’est une envie que j’ai depuis toujours et c’est une bonne façon de préparer sa reconversion…

J’ai grandi avec un père comédien qui m’emmenait toute petite sur les plateaux. Je le regardais des coulisses avec l’envie de pouvoir un jour monter sur scène à mon tour.

Mon dévouement pour la danse ne m’a pas laissé beaucoup de temps mais j’ai toujours pris plaisir à prendre des cours de comédie lors de mon temps libre.

Et depuis quelques années je participe à de nombreux projets artistiques liés à la pub et au cinéma. J’ai participé à un documentaire de JR avec Woodkid : “Les Bosquets”… qui a par la suite été sélectionné au festival de Tribeca. On a dansé la nuit dans les banlieues de Paris en tenue académique de Garnier. C’était inouï.

Je participe aussi à toutes les campagnes prêt à porter de Repetto, j’ai collaboré avec Cédric Klapisch à un film pour Weston et plus récemment à une campagne pour Cartier.

J’ai un projet en cours avec le réalisateur Nicolas Bary. C’est encore un secret mais je croise les doigts !

la danse, un rêve de petite fille ?

Juliette Gernez enfant

 

Crédit photo : © Facebook Juliette Gernez

J’ai toujours rêvé d’être danseuse. Liane Daydé, la danseuse étoile qui a été ma prof de danse, m’a porté dans ses bras quand j’avais une semaine. Comme une marraine au-dessus du berceau de sa filleule… C’est elle qui m’a transmis cette passion de la danse qui ne m’a jamais quitté, malgré les épreuves qu’il faut traverser !

La danse, ça a toujours été une évidence, je n’ai même jamais pensé à faire autre chose. Quand toute petite, j’allais voir mes sœurs aînées danser : j’en rêvais ! J’ai dû attendre mes 7 ans pour commencer.

Mon rêve ultime : entrer à l’Opéra ! Après deux ans au conservatoire national de Paris j’ai intégré l’École de Danse de l’Opéra de Paris. Cinq ans plus tard j’ai passé le concours d’entrée dans le corps de ballet de l’Opéra National de Paris. Après mon premier concours comme Quadrille je suis montée au rang de Coryphée...

On ne se rend pas compte à quel point la danse est une véritable vocation : il s’agit de la discipline la plus rigoureuse qui va avec son lot de souffrance : on pousse son corps à l’extrême tous les jours. Il faut donner le maximum tous les jours, être à 100% et avoir une hygiène de vie irréprochable.

votre week-end parfait ?

Devanture du restaurant Marcel

Crédit photo : © Marcel

Le weekend : j’aime être à l’aise, j’enfile un jean, une paire de baskets Veja que je me suis acheté et je retrouve des amis d’enfance pour aller bruncher Chez Marcel, ensuite je vais promener mon chien en forêt. Le soir, j’aime aller boire un verre ou manger une pizza chez Colonna aux Batignolles.

petites ballerines branchées ou talons hauts?

Quand je sors, j’enfile une petite robe et une paire de petits talons Repetto sans oublier mon « Juliette bag » Lollipops, dont je suis l’égérie, avec “mon” sac…

les Louboutin ? Trop inconfortable : ça fait trop mal aux pieds… J’ai déjà mal aux pieds toute la journée, pas besoin d’en rajouter le soir ou le week-end.

votre playlist du moment?

Playlist du moment : le duo Éléphant

Crédit photo : © Eléphant

J’écoute le dernier album d’Eléphant. Ce sont des amis. C’est frais, joyeux, idéal pour donner la pêche le matin.

Découvrez leur musique sur leur site.

le prochain ballet à booker absolument?

Ballet de l'Opéra Garnier : Le lac des cygnes

Crédit photo : © L'Opéra Garnier

En décembre prochain nous danserons Le Lac des Cygnes à l’Opéra Bastille et je vous conseille de réserver vos places à l’avance !

Du 07 au 31 décembre 2016. Réservez vos billets dès maintenant.

Une autre passion

Je suis très investie dans la protection animale, et je recueille régulièrement des animaux maltraités. Je prends soin ensuite de les replacer dans des familles aimantes. Dernièrement j’ai récupéré plusieurs animaux que l’on utilisait pour mendier, ils étaient drogués et vivaient dans des conditions atroces. Il y a un vrai trafic autour de l’utilisation d’animaux de compagnie pour la mendicité et mon expérience me permet aujourd’hui de le dénoncer, d’attirer l’attention dessus.

Je vis actuellement avec un jeune chien de 5 mois et 3 chats que j'ai sauvé de maltraitance et ils me le rendent bien!

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement