Alondra de la Parra, chef d'orchestre en Louboutin

Alondra de la Parra, 34 ans, est une chef d’orchestre ultra-féminine et charismatique dont les performances et le talent font sensation aux quatre coins du monde. Dernier fait d’arme : la bombe Mexicaine a enflammé la Philharmonie de Paris en dirigeant l’Orchestre de Paris, Louboutin aux pieds, avec une programmation latino démente.

Interview d’une icône moderne.

Chef d'orchestre: mon job, ma passion

Alondra de la Parra

Crédit photo : © Facebook Alondra de la Parra

Le chef d’orchestre est celui qui « conduit » la musique. La musique ne commence ni ne termine sans lui/elle. Tout commence avec la partition, les inspirations du compositeur, puis il faut entrer en profondeur de l’étude de l’œuvre.

Puis il faut communiquer l’ensemble aux musiciens. Ce sont eux qui créent la magie du son, celui que l’on veut offrir au public. Notre travail consiste à faire en sorte que chaque musicien de l’orchestre donne le meilleur de lui-même, et de vivre chaque note jouée. En fait, si je dois résumer mon métier à un seul mot, ce serait « passion ».

Je crois que la musique est aussi féminine que masculine. Et nous avons tous en nous une part de féminité et de masculinité. Et je crois que nous avons tous en nous une part de chaque sexe. Pour diriger, j’use des deux. Le fait que l’univers symphonique ait toujours été dominé par les hommes ne m’importe que très peu. Je me concentre sur la musique. J’aspire à ce qu’elle me fasse grandir chaque jour et qu’elle me permette d’entrer en connexion avec les musiciens.

la philarmonie de paris, un lieu dément

Philarmonie de Paris

Crédit photo : © Facebook la Philarmonie de Paris

C’est une salle merveilleuse. J’aime le fait que la scène soit au centre. C’est comme si le public nous enlaçait. L’acoustique est incroyable. C’est génial de faire de l’art à l’intérieur d’un chef d’œuvre architectural de cette envergure.

Toutes les infos sur : philharmoniedeparis.fr

Frédérique Veysset, mon crush arty

Le livre Paris Street Style de Frédérique Veysset

Crédit photo : © Facebook Frédérique Veysset

J’ai rencontré une photographe extraordinaire à Florence, Frédérique Veysset. Elle est parisienne et est experte en terme de mode et de lifestyle. Je me suis procuré son livre Paris Street Style. Les images associées à Paris m’inspirent énormément. C’est une très belle découverte !

Toutes les infos sur : frederique-veysset.com

le Palais Galliera, une experience mode à vivre

Vue panoramique du palais Galliera

Crédit photo : © Facebook Palais Galliera

Il y a tant de musées que j’aime, mais celui-là est différent. J’aime la mode et j’aime observer comment elle a évolué au cours du temps. L’architecture de ce palais est par ailleurs spectaculaire. Les expositions sont géniales et le jardin est un lieu sublime où l’on peut lire, contempler ou discuter avec des amis.

ma musique préférée

Ce qui est fantastique en étant musicien, c’est qu’il n’y a pas à choisir ! Au fond, ma pièce préférée, c’est celle que je joue sur le moment. Je dois en chérir la moindre note pour être capable de les communiquer aux musiciens et parvenir à les exalter.

Mais si je devais en mentionner quelques-unes, ce serait la Symphonie n°2 de Gustav Mahler, et toute l’œuvre de Mahler en fait ! Et sinon, la musique de Stravinski, de Chostakovitch, de Bartók et celle de Mozart bien-sûr !

3 concerts de l'orchestre de paris à ne pas louper

CONCERT D’OUVERTURE DE SAISON

Hélène Grimaud joue Brahms.

9 et 10 septembre 2015

Le Concerto pour piano n°2 de Brahms est mon œuvre préférée pour cet instrument. C’est un véritable chef d’oeuvre du répertoire, tant par sa qualité musicale que par ses dimensions.

C’est également la dernière ouverture de saison de l’Orchestre de Paris qui sera dirigée par Paavo Järvi*

 

TURANGALÎLA-SYMPHONIE

Paavo Järvi dirige l’œuvre mythique d’Olivier Messiaen

10 avril 2016

“Turangalîla” est un mot Sanskrit signifiant à la fois hymne à la joie, temps, mouvement, vie et mort.

J’ai étudié cette œuvre au conservatoire et c’est l’une des symphonies les plus importantes sur beaucoup de points. Je n’ai jamais eu l’opportunité de l’écouter en concert ! J’adorerais m’y rendre cette saison. J’ai tellement de respect et d’admiration pour Paavo Järvi : c’est un travail de titan que de diriger cette symphonie !

 

LA QUATRIEME SYMPHONIE DE MAHLER

Daniel Harding dirige la Quatrième symphonie de Gustav Mahler

18 et 19 mai 2016

La musique de Mahler est un voyage que tout le monde doit expérimenter.

Je suis par ailleurs une fan incontestée de Daniel Harding. J’aimerais tellement J’ai tellement hâte de le voir diriger son nouvel orchestre !* Je pense qu’une belle alchimie va se dégager de ce concert et particulièrement avec cette pièce incroyable : la Quatrième Symphonie de Gustav Mahler.

* Daniel Harding prendra la succession de Paavo Järvi à la direction de l’Orchestre de Paris à partir de septembre 2016

Votre resto parisien fétiche ?

Terrasse du restaurant Nanashi

Crédit photo : © Nanashi

J’aime les bistrots et les brasseries typiquement parisiennes. Mais comme je suis toujours en déplacements, je m’attache à des endroits où je peux trouver une cuisine healthy et inventive…

Dans cette catégorie, Nanashi gagne à tous les coups. Le menu est chaque jour différent et tout est trop bon… light et sain. Que demander de plus ?

Mon concept-store parisien chéri

Bijoux créations par cire Trudon

Crédit photo : © Facebook Cire Trudon

J’adooooore la boutique Cire Trudon. Dès que je viens à Paris, je ne peux pas m’empêcher d’y aller, de sentir chaque bougie et… la plupart du temps, d’en acheter une. Je suis complètement addict à leurs senteurs et à l’esthétisme de leurs boutiques.

Toutes les infos sur : ciretrudon.com

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement