Fafi, la street-artiste passe à table

On connaissait Fafi, cette incroyable street-artiste multi-task pour ses Fafinettes, pin-up sexy-trash peintes sur les murs de Toulouse, Paris et Honolulu, et ses réalisations de clips d’urban music pour Ed Banger et Azealia Banks.

Du street-art à la street food, Fafi nous enchante encore une fois avec l’ouverture d’une nouvelle cantine à bành-mi.

Séries addict

Je viens de me lancer dans Olive Kitteridge avec Frances Mc Dormand, j’aime bien quand l’atmosphère flotte…

J’ai été déçue par Orange is the new black où il me semble anormal de penser que la prison est une partie de plaisir.

Ma série favorite c’est Curb Your Enthusiasm, je suis toujours à fond sur Larry, j’aime tout dedans, j’adore les oppositions dans les œuvres visuelles. Larry est en opposition avec tout ce qui l’entoure.

ma playlist du moment

L’album de Brodinski, celui de Chassol, quelques morceaux de Hans Zimmer, Only de Nicki Minaj, Reverie…

dans mon dressing

Vêtements disposés pliés

Crédit photo : © Unsplash, CC

Je ne fais jamais de shopping à Paris, par contre je connais par cœur toutes les fripes de Toulouse et c’est là que je déniche plein de super pièces, Groucho Vintage , le Grenier d’Anaïs et Kiloshop et aussi chez Santa Monica à Tokyo.

Mais au niveau conso de fringues, je me suis rendu compte que je possédais tout un panel de pièces que je ne veux pas renouveler, j’essaie de mixer les trucs entre eux plutôt que d’acheter, je suis en slow conso en ce moment !

mes tatouages

Les tatouages de Fafi

Les miens ont été faits à Toulouse, au bord de l’océan ou au Mexique. Il y a les cerises pour avoir les fruits gratuitement au marché, une célébration de la date de naissance de mon fils, une Fafinette « Dia de los Muertos » et un tribal qui me servira à entrer sur une île polynésienne Dayak.

Un tatoueur ? Supakitch qui officie au Bleu Noir et effectue uniquement ses propres dessins. Et Le Salon (Atelier Galerie) qui organise souvent des sessions avec des tattoo-artistes super cool.

mes fafinettes

Fafi et son oeuvre street art

Crédit photo : © Facebook Fafi

Il y a encore une Fafinette à cité Joly dans le 11ème au fond de l’impasse. Celle que j’ai peinte il y a quelques mois au 196 rue Montmartre vient d’être effacée. Et sinon, celles de l’hôtel W Paris-Opéra au restaurant Coquette et au bar Brûlé sont toujours là !

Jusqu’au 28 février, il y a mon expo Fafi 2.0 à la Galerie LJ, où j’ai produit une série d’œuvres complètement nouvelles pour moi dans une ligne conceptuelle où on peut retrouver des Motivations posters basés sur mes tweets ; des Screencaptures où les Fafinettes côtoient l’univers de l’environnement de travail de l'ordi et des classiques revisités avec Gustave Courbet, Ingres et Dod Procter.

La prochaine expo est prévue en mars au pop-up Tigersushis Furs. Je vais revisiter les pochettes iconiques du label dans l'environnement du dock et dans le style du clip que j'ai réalisé pour Joakim (fondateur du label de musique et vêtements Tigersushi, ndlr).

Pop-up Tigersushi Furs, du 1er au 31 mars 2015.

Miss Banh-Mi, mon tout nouveau resto

Sandwiches Banh-Mi

Crédit photo : © Facebook Miss Banh-Mi

Je voue une passion au Bành-mi et avec Hinda Tobni nous avons décidé de concrétiser cet amour en ouvrant un lieu dédié.

Pendant deux ans nous avons été présentes lors d’événements (We Love Green, Calvi on the Rocks, les 10 ans d’Ed Banger etc…) pour finalement ouvrir le 29 janvier au 5, rue Mandar. Il s’agit de notre vision du Bành-mi, revisité aves des produits locavores et les délicieuses recettes d’Hinda.

 

Miss Banh-Mi

DU LUNDI AU VENDREDI

12.00 — 15.00

OUVERT LE SAMEDI EN MODE BRUNCH DE 12.00 à 17.00

FERMÉ LE DIMANCHE

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement