Le beau gosse de la Fashion Week : Guillaume Salmon

Guillaume Salmon aime le PSG, les tatouages et affiche une virilité à toute épreuve, chose ô combien rare et sexy dans la fashionsphère.

Son job ? Manager la com’ de choc du magasin le plus connu au monde et organiser des événements qui font frémir les stars aux 4 coins de la planète.

Bref, il est l’homme fort de chez Colette. Rencontre au sommet.

comment j'ai atterri chez Colette

Vitrine de la boutique Colette

Crédit photo: Colette

Par accident ! J’étais étudiant et je faisais un petit job à côté. On m’a parlé d’une soirée colette qui avait lieu à l’Opéra pour laquelle ils recherchaient des extras. J’ai sauté sur l’occasion et j’ai été pris comme serveur ! J’en ai profité ensuite pour leur demander s’ils cherchaient un vendeur à mi-temps. A l’époque je tentais des études de lettres et j’étais stagiaire conception-rédaction.

Lorsque Victoire de Taillac, leur attachée de presse de l’époque a monté son propre bureau, Colette a recherché quelqu’un en interne pour faire la liaison, je me suis proposé. Colette m’a reçu : “Je sais que vous n’y connaissez rien, je vais vous laisser le temps d’apprendre mais promettez-moi de rester au moins 3 ans !”.

On s’est tapé dans la main. Ça fait 16 ans et demi que j’y travaille.

a quoi ressemble une parisienne super séduisante ?

Impossible de décrire un look en particulier ! La Parisienne est tellement cosmopolite, tellement diverse et variée, si différente de l’une à l’autre.

Plus que le look, qui en ces temps de globalisation et d’uniformisation n’apporte que peu de fraîcheur, je préfère le pétillement d’un regard, la bonne humeur, l’humour sain, la gourmandise… Je suis bon en langue de bois là?

mon dernier crush chez colette

Bookniture chez Colette

Crédit photo: Facebook Bookniture

Je viens de m’acheter un petit Bookniture... Imaginez un petit coffret de carnets style Moleskine, à ranger dans sa bibliothèque… qui se transforme en tabouret en kraft canon, idéal pour les petits appartements parisiens. Ça fait petit meuble d’appoint quand vos amis débarquent.

Mais ne citer qu’un crush est très compliqué. On reçoit des nouveautés tous les jours. Je pourrais parler du livre F**ck Ivy and everything else de Mark McNairy, d’une sculpture de Richard X Zawitz, d’une paire de Weberhodelfeder, de la parka kaki de Fear of God, du déodorant aux huiles essentielles de Soapwalla, des cure-dents de Daneson, d’un porte-carte Parabellum, d’une paire de lunettes de soleil idéale pour le sport District Vision, d’écouteurs Master & Dynamics, du presse-agrumes Cactus Juicer, etc.

la nouvelle tendance

Tee shirt OAMC

Crédit photo: OAMC

L’éclosion de marques de prêt-à-porter avec une véritable influence de la street et une vraie identité…Elles sont pensées comme un tout.

C’est vraiment la nouvelle garde de la création ! J’aime beaucoup ce que font les marques françaises comme OAMC et Geym.

Chez Geym, par exemple, ils font beaucoup de vélo. Du coup, on le ressent dans leurs vêtements qui sont très élégants et très souples à la fois. Chez OAMC, Ce sont des jusquau-boutistes de la matière, de la technique, c’est admirable.

comment un produit arrive t-il chez Colette ?

Food, design, mode, beauté, high tech…Beaucoup, beaucoup, beaucoup de labels nous sollicitent, tous domaines confondus...

C’est Sarah (la fille de Colette, la fondatrice) qui fait la sélection. Elle fonctionne à l’instinct : j’aime, je fais ; je n’aime pas, je ne fais pas.

Colette et Sarah ont gardé la même fraîcheur, la même curiosité et force de travail depuis 19 ans. On est dans le fonctionnement d’un magasin indépendant et familial.

Vous ne pouvez pas imaginer tout ce qu’on a pu proposer au 213 rue Saint Honoré. Tout est possible, même l’inimaginable : exposer des voitures, des Opinel, en passant par un carré Hermès (un rêve réalisé pour Sarah et Colette), des marques de sport, des macarons Ladurée, un magasin éphémère avec Chanel, un artDrive Thru à Miami avec Alchemist pendant Art Basel…

L’idée c’est avant tout d’apporter de la surprise. On a récemment organisé un event (le colette ski club) et une sélection complètement inédite autour de la région de Catskills, la chaîne de montagnes de l'état de New York, une région peu connue et qui change de Brooklyn… On a proposé des granolas d’une grand-mère, du miel, des ustensiles en bois, des sacs, exposé un artiste, fait chanter Jeremy Burnstein et sa folk réconfortante, une semaine après les attentats. Ca nous a redonné du baume au coeur.

listing de mes kiffs "off" mode

Restaurant Waly Fay

Crédit photo: Facebook Waly Fay

Manger du poulet braisé chez Waly-Fay, boire un rhum au 21 Sound Bar, déguster un cocktail au bar des Bains…

Ne rien faire, chiller, je le fais très bien. Toute une maîtrise !

Boxer Au Temple Noble-Art.

Aller à Dinard, en Bretagne, respirer, me ressourcer, me confronter à la terre, la mer et le vent.

Tout ça dans le désordre.

mes adresses beauté

L'encrerie tatouage

Crédit photo: Facebook l'Encrerie

  • La Shaperie, où je me fais tailler la barbe tous les 15 jours / 3 semaines
  • Des Garçons, un salon à côté de colette, pour la même chose
  • L’Encrerie, pour les tatouages.

mes inséparables

Mes bagues de chez Chrome Hearts, mes grigris. Tous les jours aux doigts, aux majeurs plus exactement.

L’histoire de cette marque est singulière. C’est un biker qui a commencé à faire des fringues pour ses potes… Maintenant ils sont partout :)

le psg, ma raison

Guillaume Salmon, supporter inconditionnel du PSG

Crédit photo: Facebook Guillaume Salmon

Ça date de 1986, ils sont devenus champions pour la première fois, j’avais 8 ans. J’étais fan de Joel Bats. Puis les années Canal, je suis plus grand, conscient, je les suis, je les aime... Je me suis même abonné au Parc en 2003. Cette année je suis dans les tribunes de Boulogne ou au DS Skylounge Bar, invité par le club, qui offre une superbe vue panoramique.

Quand les Quataris ont racheté le PSG, ils ont voulu en faire le club le plus cool du monde et sont en passe de réussir, et ils n’ont pas hésité à proposer autre chose que nous avons mis en avant chez colette… Ils font des collaborations mode intéressantes avec des jeunes marques parisiennes comme avec Paps Touré, Civissum, et autres.

On a relayé chez colette le lancement de leur 3e maillot avec une soirée au magasin puis on est allé au Parc avec le car des joueurs. C’était un rêve de gosse.

Je ne vous parle pas du jour où Zlatan a fait la signature de son parfum chez nous, en juin dernier. On aurait dit un gosse de 4 ans dans un corps de 38. J’étais tellement intimidé. Et lui très gentil. Très pro. Très drôle.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement