Usha Bora, une Indienne des temps modernes

Installée à Paris depuis 16 ans, mais profondément attachée à ses origines, Usha Bora est une entrepreneuse dans l’âme qui a créé Jamini. Une seconde boutique vient d'ouvrir à So-Pi. Son label lifestyle sublime les techniques traditionnelles de tissage au service de pièces follement graphiques et contemporaines.

Street-food, déco, recettes, elle nous dit tout de l'Inde branchée !

Jamini, mon univers déco et lifestyle

Installation déco par Jamini

Crédit photo : © Jamini

J’ai quitté l’Inde après mes études de commerce, à 23 ans. J’ai atterri à Paris chez L’Oréal dans le marketing, mais j’avais envie de créer un lien avec mon pays. J’ai commencé à collaborer pour des marques de mode comme Agnès b, je leur dénichais des tissus en Inde.

J’ai fini par développer mes propres produits Jamini en 2009. Au départ, des foulards tissés, puis imprimés, ensuite des accessoires, et plus récemment de la déco. Je fais appel au savoir-faire traditionnel des artisans locaux, mais les motifs graphiques sont 100% actuels.

La deuxième boutique Jamini vient d’ouvrir à South Pigalle dans un esprit chill out ethno contemporain. Linge de maison, vêtements, sacs, bref on retrouve tout ce que propose déjà la boutique de Château d’Eau et plus encore avec mes trouvailles insolites.

De la street food comme à Delhi

Plat indien traditionnel

Crédit photo : © MG Road Facebook

J’aime beaucoup MG Road, qui fait de la street-food indienne autour d’un concept trendy et hype. Ça n’existait pas à Paris avant. Le chef vient de Londres.

La dernière fois, j’ai mangé le cake d'agneau et betteraves et l’incontournable butter chicken. A noter aussi qu'on trouve un VRAI lassi épicé.

Découvrez aussi son petit frère Desi Road

deux restos comme en Inde

Nourriture indienne sur feuilles de bambou

Crédit photo : © Unsplash, CC

Soyons clairs, on n’y va pas pour le cadre, mais ces deux restaurants sont toujours blindés.

D’abord, Saravana Bhawan, un restaurant végétarien qui fait des thali. C’est une sorte de bento indien avec cinq légumes, du riz et du pain. Il y a aussi de super crêpes de riz à garnir de pommes de terre écrasées.

Dans le même coin, il y a Shree Krishna Bhawan, qui fait de la cuisine du sud très épicée, qu’on ne trouve nulle part ailleurs. J’adore leurs currys et leurs riz byriani.

Mon péché mignon : la panna cotta à l'indienne

C’est une recette de mon chéri, Claudio Cambon. Comme il est Italien, je lui ai demandé d'inventer un dessert mi-indien mi-italien. C’est une panna cotta à l’indienne avec du caramel.

Incorporer 2 cuillères à café de gélatine en poudre dans une tasse de lait entier à température ambiante. Mélanger.

Dans un saladier, mélanger 2 tasses de crème fouettée avec 4 cuillères à soupe de sucre de canne blond.

Faire chauffer à feu très doux pendant 10 minutes, après avoir ajouté ½ cuillère à café de cardamome, 4 clous de girofle, un petit bâton de cannelle, et un soupçon de noix muscade, pour faire mariner les épices et fondre le sucre.

Faire passer le tout au chinois ou à la passoire pour enlever les épices.

Mélanger avec le lait et la gélatine.

Verser dans des verrines et mettre au frais pendant 3-4 heures pour solidifier.

Dressage : ajouter une cuillère à soupe caramel de « La Chambre aux Confitures » avant de servir. Vous pouvez ajouter quelques grains de café chocolatés sur le dessus.

le vrai secret beauté des Indiennes

assortiments d'épices

Crédit photo : © Unsplash, CC

Je fais souvent un masque à base de farine de pois chiche et gingembre, à utiliser en gommage. Cette préparation ancestrale est connue pour donner de l’éclat à la peau. Elle était traditionnellement utilisée par les femmes indiennes le jour de leur mariage pour paraître fraîche et resplendissante. Ce soin convient à tous les types de peau.

Mélanger les ingrédients précédents dans un petit bol et appliquer sur visage nettoyé.

Laisser agir pendant 20 minutes. Rincer abondamment à l’eau.

un film indien à voir absolument

Le Mariage des Moussons c’est un film génial, réalisé par une Indienne qui vit au Canada. Ça parle d’un énorme mariage en Inde avec toutes les problématiques liées à l’organisation de la cérémonie au sein des deux familles. C’est gai, on pleurt, on rit. Il y a plein de couleurs, des chansons, de la danse. Il est très réaliste contrairement à la plupart des films indiens.

Il y a aussi Les Recettes du Bonheur avec Helen Mirren et Charlotte Le Bon. C’est un film autour de la food avec un jeune chef indien qui veut devenir chef. Ce n’est pas un grand film, mais c’est très mignon, on passe un bon moment.

les concerts à ne pas louper

J’aime beaucoup les musiques rythmiques. Il y a deux percussionnistes indiens très connus qui passent de temps en temps à Paris.

D’abord, Zakir Hussain, c’est LE maître de la tabla, un instrument composé de deux boîtes. Il s’est déjà produit au Bataclan et tout récemment à La Philharmonie de Paris.

Rilok Gurtu joue aussi de la tabla mais sur des rythmiques de jazz. Ce sont des concerts hors du commun, il faut guetter leur venue à Paris.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement