Les 5 instagrameuses New-Yorkaises à suivre

Derrière ces comptes Instagram hyper influents se cachent les New-Yorkaises qui assurent la relève d'Anna Wintour et Carine Roitfeld. On rêve de leur piquer leur style... Mais pas toujours leur personnalité. Fille à maman, journaliste follement ambitieuse, polytechnicienne du selfie ou redoutable femme d'affaires...

Zoom sur les 5 personnalités stars des réseaux sociaux

Julia Roitfield, la fille à maman

@juliarestoinroitfeld : 268 000 followers

Pedigree : fille de Carine Roitfeld et de Christian Restoin, Julia fait ses armes à la Parsons School of Design de New York avant de se lancer dans le mannequinat. Égérie Tom Ford, Lancôme, Jil Sander ou encore Givenchy, elle signe des croquis en parallèle pour Max Mara et Miu Miu en tant que graphiste free lance.

Elle est par ailleurs consultante de luxe pour toutes les marques fétiches de Maman : Prada, Zac Posen et Jean Paul Gaultier. Depuis 2012, elle est elle-même maman d’une petite Romy Nicole qu’elle a eue avec le top Robert Konjic, et tient un blogRomy and the Bunnies’ consacré aux mamans glam et branchées.

Son uniforme :

Le look de Julia Roitfield

 

Body en dentelle, Mango, 35,99€ - Jupe crayon en laine mélangée, Carine Roitfeld pour Uniqlo, 39,90€ - Escarpins en cuir Cosmoparis, 140€ - Sac pochette Louis Vuitton, 1950€

Son style : en mode black is the new black pour cette mannequin adepte des tenues sexy. Elle n’hésite d'ailleurs pas à piocher des pièces fortes dans les labels qu’elle représente.

Signe distinctif : elle trimballe sa mini-moi Romy Nicole, 4 ans, partout avec elle.

Eva Chen, la fille spirituelle d'Anna Wintour

@evachen212 : 627 000 followers

Pedigree : parcours sans faute pour cette jeune chino-taiwanaise, diplômée en droit. Elle qui partait pour être médecin, le destin en a décidé autrement et c’est au cours d’un stage chez le Harper’s Bazaar US qu’elle se découvre une nouvelle vocation. Tout va alors très vite, elle intègre la rédaction de Lucky Magazine, Elle et Teen Vogue où elle est en charge du développement digital. En 2012, la grande prêtresse de la mode herself, Anna Wintour, fait appel à elle pour rebooster l’image de Lucky.

Et même si elle ne réussira pas à sauver le magazine print, Eva Chen s’est fait un nom : c’est la nouvelle fille ultra connectée à suivre. A la tête des partenariats mode d’Instagram depuis peu, elle est aujourd’hui une des personnalités les plus puissantes de la sphère mode, à seulement 35 ans.

Son uniforme :

Le look d'Eva Chen

Manteau en fausse fourrure, Claudie Pierlot, 325€ - Pull col roulé, Kujten, 160 - Jean blanc H&M, 24,99€ - Pochette en cuir verni à patchs, Dsquared2, 285€ - Baskets blazers, Nike, 105€

Son style : Complètement kawaï-déjanté. Elle mixe du H&M avec du Proenza, de la fourrure et des pompons, des froufrous et des imprimés ethniques... Eva, elle personnifie les nouveaux codes du luxe.

Signe distinctif : Elle a 347 987 paires de chaussures, qu’elle prend en photo à l’arrière de son taxi every single day. #shoefieoftheday

Blair Eadie, la bonne élève

@Blaireadiebee : 906 000 followers

Pedigree : experte avérée de la mode, son parcours est d’autant plus remarquable qu’elle a commencé en bas de l’échelle avant de gravir les échelons. D’abord vendeuse puis merchandiser chez Gap, elle passe chez Old Navy avant de finir directrice merchandising des sacs chez Tory Burch.

A côté de ça, elle lance en 2010 son blog (atlantic-pacific.blogspot.com) et emploie son boyfriend à temps plein pour prendre en photo ses tenues, quotidiennement. Atlantic-pacific compte aujourd’hui plus de 210 000 abonnés sur Facebook et fait d’elle une des blogueuses mode les plus influentes.

Son uniforme :

Le look de Blair Eadie

Caban à deux rangées de boutons, Zara, 79,95€ - Blouse détails dentelle, Pablo, 145€ - Jupe midi en satin de soie, Oscar de la Renta, 2120€ - Lunettes de soleil ‘Affinity’, Thierry Lasry, 415€ - Mocassins à talon Gucci, 695€

Son style : Plutôt preppy-chic. Elle est accro aux chemises qu’elle porte sous ses robes fleuries ou imprimé brocart, mais toujours avec un par-dessus ultra chic et un sac de créateur.

Signe distinctif : elle se la joue un peu à la Anna Wintour, à porter des lunettes de soleil sur absolument toutes ses photos Instagram.

Olivia Palermo, la femme d'affaires

@oliviapalermo : 4,1 millions followers

Pedigree : véritable socialite qui n’a plus rien à prouver, la belle New-Yorkaise a plusieurs cordes à son arc. Après s’être fait connaître par l’émission de téléréalité The City, elle signe avec l’agence Wihelmina Models et enchaîne les couv’ de magazines à travers le monde. Égérie Mango, Rochas et Montblanc, elle s’est également essayé au petit écran dans la série Project Runway.

En 2011, elle lance son propre blog qui décrit ses voyages et met en avant ses pièces de créateurs préférées avant de le transformer, trois ans plus tard en plateforme d’achats. Elle est aujourd’hui le nouveau visage de Piaget. De It Girl à femme d’affaires, il n’y a qu’un pas...

Son uniforme :

Le look d'Olivia Palermo

Robe longue en mousseline imprimée ‘Riane’, Maje, 295€ - Ceinture tressée en cuir, Galeries Lafayette, 24,99€ - Cuissardes en cuir suède, Sam Edelman, 315€ - Bracelet ouvert ‘Possession’, Piaget, 1760€

Son style : Preppy, c’est presque elle qui a inventé le concept. Comprenez du coup, toujours parfaite… Parfaite, ou énervante ?

Signe distinctif : A son compteur, zéro fashion faux pas. Puis, on lui piquerait bien son sublime husband, le mannequin allemand Johannes Huebl. Impossible de ne pas se pâmer devant son corps d’Apollon, qu’Olivia ne se lasse pas d’instagramer à longueur de journée…

Leandra Medine, la Jeanne Damas locale

@leandramedine : 344 000 followers - @manrepeller : 1,5 millions d'abonnés

Pedigree : révélée par son blog Man Repeller (‘repousse-hommes’ ndlr) en 2009, cette Américaine hyper lookée est devenue en quelques années la fille que toutes les marques s’arrachent. Grande adepte du zéro make up, elle est adulée des plus grands noms et s’impose comme une figure majeure de la fashion sphère.

On peut la croiser aux front rows de tous les défilés de la Fashion Week, par contre, traîner avec des VIP’s, très peu pour elle. Leandra est toujours fourrée avec son crew, ses copines du boulot et idôlatre Jenna Lyons. Une fille belle et naturelle, comme on les aime !

Son uniforme :

Le look de Leandra Medine

Blouson patchwork Stella McCartney, 1995€ - Pull col roulé New Look, 14,99€ - Jupe parapluie See U Soon, 49€ - Mocassins à talon Prada, 790€

Son style : Unique en son genre. En mode caméléon, elle jongle entre rétro, funky décalé, classique-chic… C’est la fille super cool qu’on est susceptible de croiser en soirée avec un manteau en fourrure XXL et des lunettes à la Marilyn Monroe... Et qu’on ne reconnaîtrait même plus dans la rue, le lendemain. #jesuisimprévisible

Signe distinctif : son humour, totalement atypique.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus