Le grand ménage déco du printemps

Le changement, c’est maintenant. Que faut-il remiser à la cave jusqu’à nouvel ordre ? Comment s’approprier les tendances du moment avec style ? L’architecte d’intérieur Emilie Bonaventure, à l’origine de décors de restaurants hyper branchés à Paris (Rose Bakery, Frenchie, Belle Maison, prochainement Birdy Burger) et à Londres (Frenchie Covent Garden), nous aide à faire le tri. Cette pro du design et de la scénographie, garante du bon goût et du chic parisien, livre un brief complet sur l’art de meubler son appart’. Interview sans filtre dans l’espace boutique de son agence be-attitude, aussi inspirante qu’un moodboard Pinterest.

emilie bonaventure sur son canapée

Tout ce que vous devez faire disparaître de votre intérieur fissa

- Sans hésiter, les peaux de bête. Et dans la continuité, toute cette connotation scandinave over cocooning. Pour moi, c’est le mauvais côté chalet ! En revanche, on peut très bien garder la fraîcheur de l’esthétique scandinave : des petites fleurs, des petites herbes.

- Levez le pied sur le mix and match de motifs. Chevrons + fleurs + rayures… Pff ça fait trop.

- J’enverrais à la poubelle la 25 millième chaise Beetle de Gubi. Vous savez, cette chaise inspirée de la carapace d’un scarabée avec deux coques pour l’assise et le dossier et des pieds en métal. Elle est super, mais il y en a partout. Elle est dans tous les restos, dans tous les lobbys d’hôtel… On l’a trop vue.

- À table, oubliez les couverts dorés. Ok pour le porte couteau ou les bougeoirs en laiton, mais pas les couverts, ça fait vraiment mauvaise déco.

- Je n’aime pas l’idée d’avoir une orchidée isolée. Il y a un côté très magasin retail des années 90…

- Et les cactus ? Moi dans les cactus, je ne garde que Jacques Dutronc !

Misez à fond sur les couleurs nude

C’est le grand retour du pastel. Mais attention, on n’est pas dans le bleu layette ou le jaune pastel, plutôt dans les nude et les couleurs de la peau. La déco puise de plus en plus dans l’univers de la cosmétique. Résultat, des nuances utilisées habituellement en make up pour les blushes ou la terracota sont reprises sur des tissus d’ameublement, en papiers peints ou en peinture (Farrow & Ball, Little Green). J’ai pioché dans cette palette pour Frenchie Convent Garden à Londres. Ça marche aussi sur des dessus de lit en lin froissé ou des petits accessoires.

Multipliez les clins d’œil aux années 80

L’influence du Groupe Memphis, mouvement phare du design dans les années 80, refait surface. Avec lui, les imprimés graphiques de l’époque ont le vent en poupe et le terrazzo (fragments de pierre naturelle et de marbre coloré agglomérés à du ciment) est omniprésent et pas seulement au sol. On le retrouve stratifié sur des façades de porte, des guéridons, des plateaux de table. L’éditeur ENOstudio a lancé toute une gamme de papier peint façon terrazzo.

motif-terrazzo-decoration

© Pinterest

Osez le néon

C’est de l’ordre de l’intemporel. Attention toutefois à ne pas confondre le néon qui est un tube en verre rempli d’un gaz spécial dont la réalisation nécessite un savoir-faire particulier et le tube fluorescent tout droit, très « années 80 » qu’on trouve plus facilement.

Si vous voulez un mot écrit en néon (love, cuisine, ou autre), faites appel à un néoniste. C’est le nom de ces artisans de la lumière qui réalisent les enseignes des tabacs ou des cafés. Vous contribuerez à faire perdurer un métier ancien. Un néoniste à recommander ? Le 4ème jour, 157 rue Amelot, 75011, Paris

Amusez-vous à détourner les objets

C’est important d’avoir de la fantaisie en déco. J’adore détourner la fonctionnalité d’un objet. Pour Frenchie Covent Garden, j’ai chiné des boîtes à hosties qui servent de sucriers à table ! Vous pouvez utiliser des anciens cendriers comme vide-poche, empiler des colonnes de livres pour en faire des tabourets ou des tables basses et installer une petite lampe par-dessus. Il y a plein de façons de faire des détournements.

De manière plus subtile, c’est aussi une façon de réutiliser du mobilier qui était désuet. C’est ce qu’on voit avec les petites coiffeuses et les porte-manteaux disposés à l’entrée qui étaient connotés Arts Déco, et que l’on revoit beaucoup.

Aménagez votre salle de bains comme votre salon

Vous passez forcément par votre salle de bains le matin, c’est certainement une des premières choses que vous voyez. Alors, pourquoi ne pas la considérer comme une pièce à part entière ? Il faut l’investir ! Contrairement à ce qu’on pense, on peut mettre des tableaux dans une pièce d’eau. Dans la mienne, j’ai une aquarelle, des photos, des miroirs mélangés, des cartes postales, c’est comme une petite galerie. J’adore la fleurir avec des bouquets de fleurs champêtres de saison. Je me fournis chez Baptiste Fleurs près du Bon Marché, 4 rue de l’Abbé Grégoire, 75006, Paris. Et j’aime beaucoup le travail intemporel et évanescent du japonais Aoyama Flower Market, 96 rue du Bac, 75007, Paris.

salle-de-bain-bien-décorée

Posez vos livres sur la tranche comme Karl Lagerfeld

C’est Karl qui a lancé cette mode de superposer les livres à plat, sur la tranche. C’est au-delà de la déco, c’est merveilleux. Et surtout, les titres deviennent lisibles sans avoir à pencher la tête.

Vous pouvez aussi ranger vos livres par couleur, ça donne un effet très cosmétique à votre bibliothèque.

livres-empilés

© @glitterguide sur Instagram

Customiser vos murs

Pour moi, rien de tel que des murs blancs. Libre à vous de les accessoiriser avec des cadres accrochés en patchwork : petits, grands, récents, vintage. L’avantage de cette accumulation est de constituer ses achats au fil du temps. Dans nos métiers, on vient avec des décors finis, mais en réalité une déco ça se fabrique. Prenez votre temps, vous n’êtes pas obligé de vous dépêcher de tout acheter d’un coup. D’ailleurs, quand je livre un projet, je l’actualise, je donne régulièrement des recommandations à mes clients.

Les bonnes adresses à connaître

J’encourage la surveillance des petites brocantes de quartier. En général, même quand vous pensez qu’il n’y a rien, vous pouvez trouver quelque chose. Il y a de nouvelles broc’ qui s’installent.

Mes préférées ?

  • L’antiquaire/brocanteur Alain Rabot, 39 rue Victor Massé 75009 Paris, où je chine des petits miroirs, des vases, de la belle céramique.
  • Le brocanteur Alasinglinglin, 1 rue du Marché Popincourt, 75011 Paris.
  • Madame Dauliac, 67 rue du Cherche Midi 75006 Paris, une spécialiste d’accessoires de salle de bain, de miroirs années 30, d'art de la table. J'adore !

Évidemment, il y a toujours les Puces. J’y vais toutes les semaines. Là on est plus dans l’investissement, mais on peut dénicher des petites choses à 25€ chez Tombées du Camion au Marché Vernaison (allée 6 stand 101) : des super abat-jours, interrupteurs, porte-manteaux, jouets… Ils ont aussi une boutique sur la butte Montmartre 17, rue Joseph de Maistre 75018 Paris.

Où le trouver ?

be-attitude

22 rue Milton

75009 Paris

01 71 97 51 91

@emiliebonaventure

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement