Whitney Wolfe, la créatrice de Bumble : le Tinder féministe

Bumble, c’est elle ! Deux ans après la création de Tinder en 2012 dont elle était co-fondatrice, Whitney Wolfe claque la porte de la start-up en accusant l’un de ses associés d'harcèlement sexuel. De cette sordide histoire, elle va faire naître Bumble, lancé en 2014 au Texas, le premier site de rencontres, loin des clichés macholes femmes font le premier pas. Son claim : “Empower women”. Une success-story aux Etats-Unis avec 10 millions d’utilisateurs. Whitney Wolfe s'apprête à renouveler l'essai en France et partout en Europe avec son équipe de choc. A l’occasion de son passage à Paris, on a rencontré cette femme inspirante, aussi belle que brillante autour d’un dîner au Ritz. Une bonne occasion de prouver qu’on peut être féministe et sexy sans être une chienne de garde….

Comment est né le concept de Bumble ?

Au départ, je voulais créer un réseau social que les filles utiliseraient, un peu comme Instagram ou Snapchat, le harcèlement moral et le côté humiliant en moins. Une app’ 100% positive où les gens ne se feraient que des compliments, seraient respectueux, gentils, avec une tolérance zéro pour les mauvais comportements. Quand j’ai rencontré mon associé, il adorait l’idée mais il m’a dit ‘pourquoi tu ne transposes pas ton idée au monde des sites de rencontres ? ça pourrait cartonner.’ Je me suis rendue compte qu’il avait totalement raison alors j’ai un peu retravaillé mon idée de base. Voilà comment on a commencé !

A découvrir sur www.bumble.com

Vous encouragez les femmes à faire le premier pas… Girl Power ou Male Failure ?

Aucun des deux ! L’idée que j’essaye de faire passer, c’est qu’on doit changer la façon dont on se traite. Regardez notre société actuelle : les hommes doivent toujours tout manager : ils sont censés nous récupérer en voiture pour aller à un rencard, nous tenir la porte, ils sont supposés être les rois du monde… Les filles, elles, sont censées être délicates, calmes et attendre les hommes sans rien dire... La réalité est tout autre, la culture des dates s’est modernisée. Mon appli essaye de faire en sorte qu’il y ait un meilleur équilibre entre les genres.

Parlons concret… Quelle est la tenue parfaite pour une première date ?

Ça dépend de ce que vous avez prévu mais le principal c’est de se sentir confortable et à l’aise dedans. N’essayez pas de mettre quelque chose de spectaculaire juste pour impressionner… Un sweat avec une jupe, des collants et des talons, ça fait très bien l’affaire !

Quel est le spot parfait pour un premier rencard ?

Il faut faire preuve d’un peu de bon sens. Si vous avez rendez-vous avec un mec hyper sain qui ne boit pas d’alcool, évitez un bar le soir par exemple. Ca peut être un coffee-shop sympa, un restaurant si c’est un fan de bouffe, un concert ou même un ciné… Et si vous êtes en date avec un passionné de sport qui vous plaît aussi... Allez voir un match. On s’adapte ! A priori, on a des points communs…

Et l’addition ? On fait moitié-moitié ou on paye pour montrer qui est la boss ?

Je suis une grande fan de ‘qui invite paye’. Comme avec ses amis… Donc si c’est moi qui propose à un mec d’aller boire un verre, je règle l’addition. Mais si c’est lui qui fait le premier pas, je le laisse payer. C’est plutôt équitable !

 

Votre comédie romantique préférée ?

Notting Hill. D’habitude dans les comédies, la fille pleure pendant que le mec fait un truc macho. Mais dans le film, c’est le contraire, William est gentil et tranquille dans sa librairie, pendant qu’Anna, elle, fait ce qu’elle veut. Elle vient, elle part… Elle tient toutes les cartes de sa vie en main et j’adore ça !

Coup de foudre à Notting Hill

 

Et celle que vous détestez ?

J’ai un vrai problème avec les Disney, d’ailleurs on en parle tout le temps au bureau. Ces histoires de princesses sauvées par des grands princes sur leurs chevaux blancs… Ce n’est vraiment pas pour moi. Je pense qu’il faut absolument changer les méthodes d’éducation des petites filles. Dans les Disney, c’est toujours pareil, l’histoire s’arrête au somptueux mariage. Vous n’avez pas remarqué ? Les filles sont formatées dès leur plus jeune âge à partir à la quête du prince charmant, l’homme parfait, celui qui fera tout pour nous. Du coup, beaucoup de femmes se retrouvent dans des positions épouvantables. Toutes mes copines ont été, à un moment de leurs vies, mal en point dans leur relation amoureuse. Soit parce que leurs mecs les trompaient ou étaient vraiment méchants. Mais elles sont toujours restées, parce qu’elles ne ne voulaient absolument pas se retrouver célibataire et qu’elles cherchaient à atteindre leur objectif absolu : le mariage... Il faut qu’on rende les relations hommes-femmes plus saines.

dessins animés walt disney

Quelle est votre héroïne préférée ?

L’écrivain Jane Austen. J’aime tous ses bouquins (Orgueil et Préjugés, Le Coeur et la Raison…) Ils sont géniaux.

darcy de jane austen

Votre devise ?

Mérite tout ce que tu as.

Vous vous revendiquez féministe ?

Pour tout vous dire, le terme ‘féminisme’ me fait beaucoup rire parce que les gens en font tout un plat. Allez donc relire la définition de féminisme dans le dictionnaire. Il s’agit simplement de l’égalité homme-femme. Donc pour moi, si une personne se dit non-féministe c’est qu’il y a quelque chose qui cloche chez elle... Moi-même je n’aime pas ce mot, 'féminisme'. Il ne devrait pas exister, ça devrait juste être comme ça. L’égalité homme-femme, ça tombe sous le sens, tout le monde devrait la vouloir et la question ne devrait même plus se poser… Les temps ont changé.

 

suffragettes

Comment se remettre d'une rupture ?

En téléchargeant Bumble !

Bumble, disponible sur l'Apple Store.

 

L'erreur à ne pas commettre après une séparation?

Continuer à parler à son ex. Vous ne pouvez pas faire ça. Même s’il vous manque : il faut arrêter, aller de l’avant et couper tous les ponts.

carrie au telephone

Comment convaincre les filles qui préfèrent les rencontres “In real Life”...

... aux sites de rencontres par définition "virtuels" ? Dédramatisez : vous pouvez toujours rencontrer la personne en vrai et très vite. Parfois le jour-même. Bumble ne “fabrique pas une relation virtuelle”. C’est un moyen de se rencontrer. Les rencontres se font toujours naturellement, ce n’est pas bizarre. Pour la petite histoire, ma grand-mère a eu sa première date avec mon grand-père, par téléphone. Bumble c’est la même chose en mieux ! Je pense que sur Bumble on a autant d’infos que celles que ma grand-mère avait. Voire plus. On a accès aux photos, à la biographie

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement