LE PARFUM QUE VOUS N’AVIEZ JAMAIS SENTI

Captive : l’auteure de la Servante Écarlate récidive !

Décidément, les livres de Margaret Atwood, auteure canadienne à succès régulièrement citée pour le Prix Nobel de littérature, inspirent les séries à succès du moment ! Après l’énorme buzz de La servante écarlate aux Etats-Unis, Netflix s’empare de son roman Captive, publié en 1998, pour crever l’écran avec une nouvelle série qui a tout pour devenir culte.

Le pitch a tout pour plaire. Inspirée d’un fait divers réel, l’histoire vous plonge dans les geôles d’un pénitencier canadien. Mais rien à voir avec Orange is the new black : nous sommes en 1859, et les conditions de détention des femmes sont déplorables. Grace Marks, jeune domestique condamnée à perpétuité pour le double meurtre de ses maîtres, subit les expérimentations barbares de médecins.

Mais Grace est-elle vraiment coupable ? Le jeune psychiatre Simon Jordan qui vient l’examiner doit établir un rapport pour prouver son innocence. En écoutant son histoire, Jordan trouve que cette jeune femme au passé sombre ne semble ni démente, encore moins criminelle ; et pourtant, quels sont ces rêves étranges qu’elle lui cache ? Schizophrénie ou double jeu ?

Pourquoi vous allez adorer le livre

Parce que Margaret Atwood est un auteur de génie. Quand une série propulse une des plus grandes romancières de sa génération, plus de 20 ans après la sortie de ses livres, on applaudit ! Margaret Atwood, la Françoise Sagan canadienne est en passe de devenir la nouvelle figure féministe de la littérature, à presque 90 ans ! Avec un style d’une lucidité implacable, et la finesse des détails, elle égare le lecteur dans un labyrinthe de fausses pistes pour mieux capter la violence de la condition de la femme, thème récurrent de son œuvre. Dans Captive, l’univers de Grace Marks a tout pour vous faire blêmir : avortements à la sauvage, femmes mutilées, torture pour traiter les troubles mentaux…

Pourquoi la série va vous scotcher

Parce que Netflix a fait émerger la nouvelle Emilia Clarke. C’est la révélation de ce casting hyper enlevé… Qui se cache derrière le visage angélique de Sarah Gadon, l’actrice bluffante qui tient presque à elle seule l’affiche d’un thriller d’auteur ? Dans Captive, elle incarne un personnage à l'ambiguïté ultra subtile qui se dévoile à travers multiples facettes : vierge effarouchée, séductrice manipulatrice, mythomane invétérée… Va t-elle réussir à charmer son beau psychiatre et le convaincre de son innocence ? 6 épisodes pour le savoir, jusqu’à la révélation finale de choc.

Captive, saison 1 disponible sur Netflix.

Captive, de Margaret Atwood, Éditions 10-18, 8,80€.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement