Prix littéraires 2017 : ceux qu’il faut lire !

Prix Goncourt, Prix de Flore ou Renaudot… La “fashion week littéraire” est en pleine effervescence avec son lot de grands romans célébrés et de fiestas ultra glamour à la clé. Une question reste en suspens : quel prix est fait pour vous ? Tour d’horizon du cru littéraire 2017 !

Le Prix Goncourt

prix goncourt 2017

Il était une fois… Le Prix Goncourt. Il est à la littérature ce que les 3 étoiles sont au Michelin. Un Graal littéraire qui permet d’écouler 300 000 romans en moyenne en quelques mois. Depuis 1903, dix vénérables écrivains (Bernard Pivot, Eric-Emmanuel Schmitt…) se réunissent tous les ans pour consacrer le meilleur livre de l’année en direct du restaurant Drouant. Un temps considéré comme vieillissant, le Goncourt a retrouvé du coolness. Preuve à l’appui : la très rock'n'roll Virginie Despentes fait désormais partie de l’académie qui a eu l’audace de récompenser le très conversé Chanson Douce de la jeune Leïla Slimani ou Au revoir là-haut de Pierre Lemaître.

Pourquoi vous allez adorer le Goncourt 2017. Si vous avez aimé Les Damnés, saisissez vous de ce nouveau chef d’oeuvre de la littérature ! Une fois n’est pas coutume, le Goncourt 2017 est loin d’être un pavé avec 160 pages. Dans L'Ordre du jour, Eric Vuillard vous entraîne dans les coulisses de l’arrivée au pouvoir d’Hitler, de la levée de fonds du parti nazi un sombre jour de février 1933 à l’annexion de l’Autriche. C’est un peu comme si vous observiez l’Histoire se créer depuis un trou de souris, en regardant les gros industriels allemands passer à la caisse pour financer cette nouvelle Allemagne qu’on leur promet.

L'Ordre du jour, Eric Vuillard, Actes Sud, 16 €.

Le Prix de Flore

prix de flore 2017

Il était une fois … le Prix de Flore. L’histoire commence autour d’une soirée arrosée au Café de Flore en mai 1994, quand Frédéric Beigbeder décide avec sa bande de joyeux lurons de créer un prix insolent et indé, une grosse fiesta arrosée de Roederer à la clé. 20 ans plus tard, le mauvaise graine de la famille des prix a fait émerger les plus grands écrivains d’une génération (Michel Houellebecq, Virginie Despentes, Nicolas Rey...) et continue de récompenser un talent très prometteur. Quant à la soirée… Elle est devenue la fête la plus courue du mois de novembre à Paris. CQFD.

Pourquoi vous allez adorer le Prix de Flore 2017. LES Prix de Flore ! Car ils sont deux ex-aequo : on rigole bien dans les jurys littéraires, mais on ne parvient pas toujours à se départager. D’un côté, le Paris trash est mis à l’honneur avec Paname Underground signé Johann Zarca et les coulisses des bas-fonds parisiens. De l’autre, Pierre Ducrozet est récompensé pour L’Invention des corps, où il retrace le parcours d’Alvaro, jeune prof de math qui a survécu à l’enlèvement d’Iguala en 2014, durant lequel 43 étudiants mexicains ont disparu. Du Barbès des lascars à la jungle mexicaine, il n’y avait qu’un pas à franchir pour les dissidents du Prix de Flore !

Paname Underground, Johann Zarca, Broché, 17€.

L'Invention des corps, Pierre Ducrozet, Broché, 20€.

Le Prix Renaudot

prix renaudot 2017

Il était une fois… le Prix Renaudot. La version LOL des prix littéraires : le Renaudot, c’est avant tout l’histoire d’une bande de journalistes morts d’ennui et de faim en attendant les résultats du Prix Goncourt ! Et quand l’estomac gargouille, quelle meilleure idée que de créer son propre prix littéraire, sorte de grosse boutade anti-Goncourt ? “Allez, on va couronner un livre marrant”, s’écria l’un des journalistes en 1926. Mais les meilleures blagues sont les plus courtes et contre toute attente le Renaudot est vite érigé comme le concurrent redoutable de son aîné, big bro Goncourt. La preuve, il sera le premier à consacrer Louis-Ferdinand Céline.

Pourquoi vous allez adorer le Renaudot 2017. Dans cette enquête minutieuse, Olivier Guez se pose une question cruciale : comment un monstre du nazisme a-t-il réussi à passer entre les mailles du filet pendant 30 ans ? Qui est-il, ce Josef Mengele, surnommé “l’Ange de la mort” ? Rien de moins que l’épouvantable médecin nazi qui a sévi à Auschwitz et qui a réussi à se faire la malle en Argentine à la fin de la guerre. À Buenos Aires, il croit avoir trouvé une planque de rêve… Mais voilà que la traque reprend : il s’enfuit au Paraguay, puis au Brésil, déguisé et rongé par l’angoisse … jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979. Comment ? Pourquoi ? La réponse dans le Renaudot 2017 !

La disparition de Josef Mengele, Olivier Guez, éditions Grasset, 18,50 €.

Découvrez également l'éditeur le plus influent de Saint-Germain-Des-Prés et notre prescription littéraire de l'automne.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement