Room 104 : la nouvelle série choc

Avouez : vous avez déjà rêvé être une petite souris pour espionner vos voisins à l’hôtel ? Bande de petits voyeurs, vous allez être servis avec Room 104, nouvelle production HBO, une série qui se passe entièrement à l’hôtel. Nos 5 très bonnes raisons de la regarder.

Un concept original

Une chambre = douze épisodes = douze histoires impliquant chacune des personnages différents. Ça commence dans un contexte flippant avec une baby-sitter gardant un enfant très bizarre, ça enchaîne sur un épisode plus sulfureux avec un couple tordu recevant un livreur de pizza. On croise aussi des boxeuses, des mormons, un gourou exorciste, un écrivain… Intriguant et intense pour les nerfs, cette série devrait plaire aux sériephiles en sevrage de Black Mirror.

Les frères Duplass à la manœuvre

Derrière cette série se cachent les producteurs américains Mark et Jay Duplass, bien connus des amateurs de cinéma indépendant. A leur actif : des courts-métrages et des films indés, et côté série la regrettée comédie de génération Togetherness, également diffusée sur HBO. Scénarios béton, direction artistique hyper léchée… avec Room 104, les frangins changent de braquet et dégainent un show maîtrisé, fascinant et hautement qualitatif.

L’épisode 6 est ce que vous verrez de plus beau à la télé cet été

Sans dialogue, entièrement dansé, le sixième épisode est un petit bijou de poésie. Au petit matin, les vestiges du passage de deux amants font replonger une femme de ménage dans son passé. Sur fond de musique électro et de lumières roses et bleutées, l’employée (Dendrie Taylor, émouvante) engage un dialogue chorégraphié avec son double plus jeune (l’actrice et danseuse rousse Sarah Hay, flamboyante). Un ballet magique.

James Van der Beek is back

Il avait quasi disparu des radars depuis l’arrêt de Dawson, série pour ados culte des années 90. Depuis, le blondinet (qui finissait par se faire chourer Katie Holmes dans la dernière saison #teamJoshuaJackson) enchaînait les petits rôles. A 40 ans, l’acteur prend sa revanche. On le retrouve mature, sexy et sapé dans le deuxième épisode intitulé Pizza Boy. Et en octobre, il incarnera le célèbre DJ Diplo de Major Lazer dans un docu-fiction signé Viceland. C’est ce qui s’appelle un joli retour de hype.

Plus c’est court, plus c’est bon

Avec son format court et ses intrigues sans lien entre elles, c’est LA série parfaite pour l’été quand on a juste envie de se changer les idées, sans trop s’accrocher à des personnages ou une histoire. Comptez 25 minutes par épisode, idéal en attendant le room service.

Sortie le 29 juillet sur OCS .

Cool, le premier mois est gratuit et sans obligation d’abonnement... Le plan parfait pour mater des séries canon à l’oeil en août.

room serie


La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement