La leçon de mode de Caroline de Maigret

Cite-t-on la Parisienne qui compte ? Ex-mannequin, grande amie de Karl et productrice de musique férue d’art, Caroline de Maigret vient de lancer son site CDM Diary en collaboration avec Chanel dont elle est l’égérie. Elle y poste ses humeurs, ses coups de coeur, mais aussi des interviews de chanteurs dans l’appartement historique de Coco... L’occasion de rencontrer cette bête de mode qui organisait une leçon de style très personnelle - les “Chanel Style Sessions” - en direct des salons de la griffe française où elle avait réuni toutes ses pièces préférées.

Réveiller la Parisienne libre qui sommeille en vous

On me demande toujours ce qui fait le style d’une Parisienne. Quand on est Parisienne, on sait. C’est instinctif. A mon sens, les Américaines, par exemple, ont beaucoup plus le fantasme des Parisiennes par rapport à leur liberté qu’à leur style stricto sensu. Les Parisiennes s’accordent le droit de ne pas aller bien, de cultiver une certaine nonchalance, s'octroient la possibilité de ne pas se coiffer ou se maquiller le matin si elles n’ont n’en pas envie, sans que ce soit un drame.”

Un petit carré tout décoiffé à la cool et des stilettos. Un pull de papa sur une robe hyper sexy parce qu’on a froid. “Je crois qu’au fond, c’est ça le mythe et le style de la Parisienne”.

Ne jamais regarder sa tête dans le miroir

Explications : “il y a un jugement trop émotionnel… Quand je regarde mes yeux dans le miroir, je vois ma vie et mes problèmes : l’article que je n’ai pas écrit, la fatigue accumulée…” Du coup, la critique devient plus dure envers soi, et beaucoup moins réaliste sur le plan du style. “Regarder sa silhouette sans la tête, c’est comme voir une photo : on n’a plus d’objectivité ni de recul.”.

Se la jouer “effortless”

Caroline de Maigret le dit et le répète : il faut faire des efforts sans en avoir l’air”. Telle est la signature de la Parisienne. “Cultiver les paradoxes”, explique l'icône du style, “miser sur le masculin-féminin, le jeu des volumes”. Son astuce : “associer une robe ou une pièce de lingerie avec une grosse veste par exemple C’est ce que j’ai envie de partager sur mon site : le plaisir de jouer avec les vêtements. D’où l’importance de tout miser sur une belle pièce qui va faire un look”. Sa passion ? “Une pièce brodée des Métiers d’Arts avec une veste en jean”.

chanel sessions style

Faire de ses complexes une signature

“Je n’aime pas mes hanches, j’ai toujours cherché à les cacher”. Résultat : Caroline de Maigret portait les pantalons de son père avec une grosse ceinture : “à la Sorbonne, tout le monde adorait. J’en ai fait une marque de fabrique en portant des pantalons hyper larges”. Même à l’époque des slims. “C’est cool parce que c’est ma personnalité. Je vais évidemment assister à beaucoup de défilés. C’est très inspirant. Il faut piocher dans la mode et s’amuser chaque saison, en gardant les tendances ou les pièces qui vont avec sa personnalité et non l’inverse. Sans la subir. L’important est d’avoir une tenue qui correspond à son humeur. Pas à la mode”. C’est ça le style : CQFD.

Connaître “ses” bonnes pièces

La chemise blanche est un de mes basiques. Chaque fois que je porte du blanc, tout le monde trouve que j’ai bonne mine, que j’ai l’air en forme. C’est ma couleur”. Autrement dit : une pièce maîtresse de sa garde robe, en plusieurs exemplaires.

Même combat côté accessoires. Sa marque de fabrique ? Les sacs Chanel: je les prends les plus “voyants” possibles et de toutes les couleurs. C’est simple : j’en porte tout le temps. Pour rehausser mes basiques et mes baskets”. Une authentique signature stylistique.

caroline de maigret

Faire vestiaire commun avec mon mec

Je partage toutes mes affaires avec mon mec qui est guitariste (Yarol Poupaud). Ses tee-shirts blancs sont tous un peu râpés au niveau de la guitare. Ca leur donne une dégaine merveilleuse”. Car au fond, il faut savoir chercher et détourner ce que les autres n’osent pas faire. Le vestiaire de son amoureux est une formidable caverne d'Ali Baba.

Autre point : “oser emprunter directement des pièces aux griffes masculines “. "J’adore AMI, j’ai plein de choses de chez eux”.

caroline de maigret et yarol poupaud

Trouver l'équivalent de la “petite robe noire” pour le lifestyle

“Le style passe par le lifestyle“. Concrètement ?

Mon coiffeur : Stephane Pous qui s’occupe de mes cheveux parfaitement.

Mon resto : le Chateaubriand d’Iniaki, le chef plein de tatouages. C’est trop bon.

Le Mansart en bas de la maison, un bistrot où ils font de la super musique.

Pour boire des coups : Les Deux Amis.

Stephane Pous, 7 rue Oberkampf, 75011, 01 48 06 66 40 - Le Chateaubriand, 129 avenue Parmentier, 75001, 01 43 57 45 95 - Le Mansart, 1 rue Mansart, 75009, 01 56 92 05 99 - Aux Deux Amis, 45 rue Oberkampf, 75011, 01 58 30 38 13

Où le trouver ?

Chanel

51 avenue Montaigne

75008 Paris

01 44 50 73 00

chanel.com

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement