Quantcast

3 adresses pour continuer à faire la fête

Les restos pour faire la fête à Paris

Les clubs ont fermé. Vive les restos festifs ! Et même si on ne pourra plus danser : la musique à donf, la clientèle overdressed et l’atmosphère de folie ne vous empêcheront pas chanter à tue-tête, boire des coups, trémousser vos fesses sur les banquettes et lever les bras en l’air. Sortez vos stilettos et votre robe à paillettes : the show must go on !

Thoumieux

Le restaurant Thoumieux pour faire la fête

Le lieu. On y retrouve la même atmosphère socialite et un décor en mode velours rouge et moulures Lalique depuis les années 20. L’adresse la plus branchée de la rive gauche n’a pas changé, surtout depuis sa reprise par Thierry Costes où défilent it-girls et entrepreneurs à succès... Tout particulièrement du jeudi au samedi soir, où un pianiste vient mettre une très, très grosse ambiance. La trentaine bien née débarque autour de grandes tablées pour rigoler, flirter, trinquer et chanter à gorges déployées.

Et dans les assiettes ? Les classiques de la cuisine tradi qui fait le bonheur de la bourgeoisie : assiette de radis (6 €) ou saucisson beurre (9 €), blinis et tarama (11 €), œuf mimosa (7 €), escargots de Bourgogne (17 €), coquillettes à la truffe et au comté (27 €), poulet rôti sauce suprême et purée (26 €), filet de bœuf sauce au poivre et frites maison (42 €), mousse au chocolat à partager (18 €). Un festin !

Réservations très conseillées. Soirées piano du jeudi au samedi à p. de 19h.

Thoumieux, 79 rue Saint-Dominique, Paris 7e. 01 47 05 79 00

Le Bœuf sur le Toit

Le restaurant le bœuf sur le toit pour faire la fête

Le lieu. On ne présente plus cette adresse culte des années folles où ont guinché Christian Dior, Brigitte Bardot et Yves Saint Laurent. Repris par Patrick Bruel avec Benjamin Patou (Moma Group), ce repaire s’affiche plus que jamais comme le Q.G. du star system. Célébrités chics et gangs de la mode se bousculent au portillon du resto le plus glam du moment en mode music-hall dans un décor d’Alexis Mabille avec piano à queue, tables en miroir vieilli, luminaires de cristal, tapis à motif. Le pianiste Victor Le Douarec (ex-maestro du Piaf) fait swinguer la salle avec un répertoire transgénérationnel culte de Sardou à Céline Dion en passant par Queen ou William Sheller. Mention spéciale le mardi où le music-hall devient comedy club sous la houlette de Samuel Bandy avec une progra qui fait tourner les stars (Kev Adams, Roman Frayssinet, Mathieu Madénian) et jeunes talents prometteurs.

Et dans les assiettes ? Un menu à 95 € en 3 services, à choisir parmi les plats les plus en vogue du moment : œuf bio mimosa, burrata crémeuse, coquillettes à la truffe, macaroni aux morilles, bœuf mijoté façon bourguignon et pommes allumettes, profiteroles et autres Paris-Brest.

Ouvert du lundi au samedi, de 19h à 21h. Réservations très conseillées.

Le Bœuf sur le toit, 34 rue du Colisée, Paris 8e

La Casbah

Le restaurant Casbah pour faire la fête

Le lieu. Véritable fief de la hype, ce bistrosouk ouvert par Aurélien Delaeter (également fondateur du Badaboum) ne désemplit pas. Il faut dire que même en cuisine, la progra a tout bon. Le chef hyper médiatique Abdel Alaoui fait kiffer le Tout-Paris avec des plats traditionnels marocains revisités en petites assiettes. Ça démarre en beauté le mercredi avec "Casbah Lek" en mode cabaret et performance pendant qu’on mange le traditionnel couscous ! Et dès le jeudi au sous sol : piano jukebox, concerts (direction artistique Benjamin Belin)… On festin d’enfer dans une atmosphère de folie !

Et dans les assiettes ? Le mercredi c’est couscous party avec kémias à partager, couscous royal à l’agneau, poulet, merguez et kefta (existe en veggie) et dessert de saison agrémentée d’un délicieux thé à la menthe (39 €). Les autres jours, c’est à la carte : houmous du moment (7 ), caviar d’aubergine (9 ), pastilla à l’agneau confit (12 ), poulet effiloché aux citrons confits (11 ), méchoui pour 3 personnes (100 ), choux (9 ), thé ou kawa (2,50 ). À noter : les super cocktails exotiques, comme le café clandestin, le souk viril ou le camel kiss (12 €).

Ouvert du mercredi au samedi à p. de 20h. Réservations très conseillées.

La Casbah Paris, 18-20 rue de la Forge Royale, Paris 11e. 01 88 33 41 78

Découvrez aussi Quartier, le restaurant éphémère de Thomas Coupeau dans le 10e et le brunch de Benoit Castel

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une