Le resto qui fait vibrer le Marais

Il était une fois Le Vin des Pyrénées. Jusque là, rien de nouveau sous le soleil. Charles Baudelaire ou Jim Morisson étaient déjà des habitués. Une vieille adresse parisienne culte derrière l’église Saint-Paul, qui prône “depuis 1905” l’adage titi d’Hemingway : “Paris est une fête.

Pour ne rien changer aux habitudes mondaines de cette brasserie festive : Florian Cadiou, belle gueule venue du cinoche biberonné dans les meilleurs restos de Paris (Georges, Marly, Caffe Soprano) a repris ses bonnes habitudes et réhabilité l’adresse sans changer son âme. Tout ce qu’on aime.

Résultat : il règne une atmosphère extraordinaire, parisienne à souhait, où la jolie faune du Marais glougloute des flacons canon, s’accoude au bar, dîne en bande dans la bonne humeur, sort fumer en talons hauts, et soutient des discussions enflammées.

vin des pyrenees

Politique, cul, mode : on parle haut et fort dans ce décor de bois, mosaïques, tapisseries et miroirs qui fera le bonheur d’Instagram et de la prochaine fashion week.

A la carte : que du bon. Jimmy Reffet (ex Saturne / Terroirs d’Avenir) le chef archi talentueux fait du bistrot bien dans son temps. Et Dieu que c’est bon. Bulot mayo au safran (10 €), croquettes d’agneau (12 €), rillettes de maquereau (7 €), filet de boeuf béarnaise (29 €). A tester sans tarder : le croque-monsieur au gouda truffé (17 €) : orgasmique.

On aime : le bar à cocktail caché au premier pour continuer la soirée sur un mode festif et canaille jusqu’à 2h.

Découvrez aussi les 5 nouvelles tables qui buzzent et les remèdes anti-gueule de bois pour le lendemain

Réservations conseillées. Ouvert tous les jours non stop de 7h à 2h.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement