Tomo : l’extraordinaire crêperie franco-japonaise

Pour éviter l’effet « Lost in transaltion » de cette nouvelle adresse franco-nippone, un petit cours de rattrapage s’impose. Incontournable au pays du soleil levant, le dorayaka est une pâtisserie composée de deux pancakes jouflus scellés par une pâte de haricots rouges.

Maintenant que vous savez tout (et que vous avez une folle envie de goûter), filez quartier Sainte-Anne où vient de s’installer Tomo, la première pâtisserie 100% dorayaki à Paris.

A côté des recettes classiques (au sel de Guérande 5€, au matcha 6€), les chefs pâtissiers Romain Gaia et Takanori Murata se sont éclatés à mixer leurs cultures respectives. Résultat, le Paris-Kyoto, variante kawaï de notre bon vieux Paris-Brest. Ici, pas de pâte à choux, mais deux crêpes follement moelleuses et dodues autour d’une crème praliné amande-noisette absolument délirante. Idem pour le dorayaki imbibé au whisky Nikka qui rend complètement baba (8,50€) ou celui au café et ganache chocolat qui rappelle l’Opéra (7,50€). Le tout monté en live devant vous, un vrai show.

Reste à choisir votre thé jap’. Sélection de la vénérable Maison Jugetsedo : sencha (6,80€), genmaicha bio au riz grillé (5,80€), matcha bio (7€) à siroter dans un salon infiniment zen et minimaliste (bois blond, ampoules suspendues) avec bibliothèque à dispo. L’occasion de feuilleter Les Délices de Tokyo, le fameux roman de Durian Sukegawa dont chaque page rend hommage au dorayaki.

Top aussi : le mochi au sésame et les wagashi, mini bouchées de poupée.

Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 19h.

Retrouvez aussi le Umami, le premier coffee-shop dédié au matcha à Paris. Branché ramen? Découvez Kadawari Ramen et Ippudo.

patisserie tomo

Par Julie Zwingelstein

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement