Conseils Mode par Fleur Deslandes

Do it

L'esprit bobo été 2011 c'est le mix des années seventies accessoirisées avec des inspirations amérindiennes et une touche rock.

Dans le dressing bobo il y a : des denim, des longues robes fleuries, des micro-shorts, des t-shirts loose ou sérigraphiés, des tuniques en voile de coton, des vestes en cuir lavé, une touche de fourrure, de la maille oversize, des boots, des spartiates, une multitude d'accessoires d'inspiration ethnique semi-précieux....

Oui au pantalon flare. En denim brut (J Brand) ou ultra coloré (rouge vif chez Les Petites, bleu roi chez Tara Jarmon). On peut opter pour une version lacée en veau velours miel (Gérad Darel). On peut remplacer le flare pas un short en denim (Ba&Sh) ou une jupe courte à volants imprimée fleurs (Isabel Marant, Zadig & Voltaire). En ville portez-les avec des bottes Crow en cuir (Zadig & Voltaire), des bottes en veau velours perforées (Geox) ou des boots en cuir patiné gris (N.D.C.).

Par dessus un short ou une jupe, portez une maille ultra ample avec un pull XXL en maille de coton ajourée coloris sable (Michael Kors) ou un modèle irlandais en coton de couleur (Isabel Marant, Kookai, Athé Vanessa Bruno). Avec un pantalon flare ou une robe, optez pour un perfecto d'été en cuir patiné ou un blouson en peau dans des tons sourds camel, kaki, gris (Jerôme Dreyffuss, Swildens, Iro).

Mélangez les bijoux. Accumulez des bracelets en cuir, coton, et pierres fines (Sogoli, Médecine douce, Chan Luu) avec de la joaillerie ultra fine : Elisa Dray pour le bon mix du hippie chic, et rock et Jacquie Aiche pour l'esprit mystique hype. Portez au minimum deux bagues sur un même doigt. On aime les bagues fleurs Corpus Christi et les Friandises de Morganne Bello.

Privilégiez une capeline en feutre unie (Grevi, Maison Michel) aux headbands trop seventies. Optez pour un chèche en lin uni (Forte Forte) et non un foulard ethnique.

Choisissez des spartiates en cuir (K Jacques, April First) plutôt que des sabots ou des compensées bois. L'idée c'est d'équilibrer les genres et de rester bobo, pas de se transformer en hippie chic.

La touche hippie amérindienne se joue avec un sac bandoulière en cuir frangé (Paul&Joe, Antik Batik, Hippy Market).


Don't Do it

Jamais de total look, l'esprit trop assorti ne fonctionne pas. La silhouette doit être spontanée : j'ai pris ce qui me tombait sous la main, ajouté cela et « Oh miracle chez moi çà fonctionne toujours ! ». D'où l'idée du mélange des matières et styles qui donne cette « coolitude » à la silhouette bobo.

Bobo ne rime pas avec logo ! Elle ne met jamais en avant les marques. Si elle porte un sac Chanel ou Hermès, c'est un ultra vintage patiné dans une couleur délavée, hérité de sa grande tante.

La bobo n'est jamais fitée ou étriquée de la tête aux pieds. L'idée c'est l'aisance, le confort et veiller sur une silhouette qui équilibre le loose avec des pièces près du corps.

Jamais du « trop neuf » mais plutôt l'art du faire du vintage avec du neuf et de détourner le précieux et le luxe pour ne pas avoir l'air trop bourgeoise ! C'est de là que vient l'affection des bobos pour des marques comme Isabel Marant, Swildens, Antik Batik, Jerôme Dreyfuss, Iro...

La bobo ne force pas sur le make-up, elle privilégie une mise en beauté « nude ».

Même si la coiffure est sophistiquée, elle veille à garder un esprit naturel, voire sauvage.

www.stylismeprive.com

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement