Atao, croquez du coquillage dans une cabane à huîtres haute couture, comme en Bretagne

L'idée ? Une bicoque bretonne en diable, tout bleue, montée par une styliste Laurence Mahéo qui a repris la production ostréicole de son papa en plus de ses collections (www.lapresticouiston.com).

Son huître chic-issime : « La Gavrinis », must iodé qu'on trouve entre autre chez Alain Passard, et qu'on aime pour son subtil goût de noisette.

On adôôre... un déjeuner comme en vacances où l'on tartine son beurre demi sel de luxe, on croque ses huîtres plates à mourir (12 EUR les 6), on se fait un shoot de mer bulot-aïolis...

N'oubliez pas ! La crêpe au sucre en dessert , une pure madeleine de Proust.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement