3 bonnes raisons d’aller au cinéma

Il fait un temps à aller au ciné… Tant mieux : cette semaine, des longs-métrages sublimes, légers ou carrément féministes tiennent le haut de l’affiche. A chaque Parisienne, sa toile.

Confident Royal : le blockbuster

confident royal film bande annonce

Si vous avez aimé : la série géniale The Crown, le biopic The Queen ou Les liaisons dangereuses, les deux films cultes de Stephen Frears.

Vous aimerez : Confident Royal, du même réalisateur.

Son potentiel cool : scandale à la couronne ! Le dernier film du réal’ anglais revient sur une histoire royale longtemps tenue secrète… Normal : elle avait défrayé la chronique sous le règne de la reine Victoria… Shocking ! A tel point que son fils Edouard VII va tout tenter après la mort de sa mère pour effacer cet épisode de l’histoire de la Monarchie... Un traité merveilleux sur la solitude du pouvoir.

L’histoire : la reine Victoria (incarnée par Judi Dench), vieillie, s’ennuie de pied ferme à la cour dont le protocole lui semble plus assommant que jamais après 40 ans de règne. Elle reprend goût à la vie auprès d’un jeune valet indien, Abdul Karim, qui obtient ses faveurs et devient son professeur, elle qui ignore tout de ce pays malgré son statut d’Impératrice des Indes. Son “Munshi” (“guide spirituel”), lui ouvre les portes d’une terre inconnue et passionnante. Une amitié singulière et très avant-gardiste qui va réveiller l'hostilité et le racisme à Buckingham.

Confident Royal de Stephen Frears avec Judi Dench et Ali Fazal. Sortie en salles le 4 octobre.

Le sens de la fête : la bonne comédie

le sens de la fete film bande annonce

Si vous avez aimé : l’humour d’Intouchables du même duo Toledano-Nakache, la gouaille inimitable de Jean-Pierre Bacri dans Le goût des autres d’Agnès Jaoui, et le joyeux bordel qui règne pendant le mariage des Poupées Russes de Cédric Klapisch.

Vous aimerez : Le Sens de la fête, la nouvelle comédie hilarante d’Eric Toledano et Olivier Nakache.

Son potentiel cool : l’alliance improbable des caractères les plus drôles du cinéma français, réunis en un délicieux casting. Jean-Pierre Bacri bien sûr (le rôle a été écrit pour lui), Gilles Lellouche, Jean-Paul Rouve, Vincent Macaigne et Alban Ivanov en tête.

L’histoire : si le mariage est le plus beau jour de la vie d’un couple, c’est un casse-tête permanent pour le staff qui l’organise. Bacri joue le chef d’une entreprise de wedding planners au bord du burn out (rien que ça, avouez que c’est drôle), entouré de bras cassés qui se prennent le bec, piquent dans le buffet et draguent la mariée. C’est sans compter sur le marié mégalo et autoritaire qui n’en fait qu’à sa tête.

Le sens de la fête d’Eric Toledano et Olivier Nakache avec Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve et Gilles Lellouche. Sortie en salles le 4 octobre.

Téhéran Tabou : la pépite

teheran tabou film bande annonce

Si vous avez aimé : Taxi Téhéran, le docu-fiction de Jafar Pahani et Une séparation d’Asghar Fahradi, tous deux primés à Berlin, ou encore Divines de Hounia Benyamina sur l’émancipation féminine en banlieue.

Vous aimerez : Téhéran Tabou, le film d’animation choc d’Ali Soozandeh.

Son potentiel cool : buzz à Cannes pendant le festival, ce film chorale dégomme tous les tabous de la société iranienne : drogue, prostitution, sexualité et corruption. Preuve en est : le réalisateur n’ayant pas reçu l’autorisation de filmer en Iran, les acteurs ont dû tourner sur fond vert, être dessinés et propulsés dans un décor animé. Le résultat ? Un réalisme prenant.

L’histoire : à Téhéran, trois femmes fortes et un musicien aux destins croisés tentent de s’émanciper malgré les tabous imposés par la religion. Que faire de son fils toute la journée quand on se prostitue et qu’il n’est pas inscrit à l’école ? Comment payer l’opération pour recoudre son hymen à une femme qu’on a déflorée ? Est-il possible de travailler sans l’accord de son mari ? Autant de questions auxquelles il faudra répondre avec, en toile de fond, l’hypocrisie ambiante d’une société schizophrène.

Téhéran Tabou d’Ali Soozandeh avec Elmira Rafizadeh, Zahra Amir Ebrahimi, Arash Marandi. Sortie en salles le 4 octobre.

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement