Streaming, télé : on regarde quoi en mars ?

Quels films regarder sur les plateformes au mois de février 2024?

Les heures à scroller sur le catalogue de vos plateformes de streaming pendant que le dîner refroidit, c’est terminado. Do It In Paris vous facilite la vie avec une sélection aux petits oignons des meilleures sorties films du mois de mars sur Prime Video, MyCanal, Arte, Netflix et Disney+. Bien installé·e ? Let’s go !

 

Sur Disney+

Le bon film : Taylor Swift. The Eras Tour (Taylor’s Version). 

10 albums, 14 Grammys, 6 tournées internationales, des hits à n’en plus compter, la personnalité de 2023 selon le prestigieux Time et un film-concert qui fait l’événement : Taylor Swift bat tous les records. Diffusé dans seulement quelques salles en France, Taylor Swift. The Eras Tour (Taylor’s Version) voit sa version longue débarquer en exclusivité sur Disney+. Au programme ? La captation de sa résidence de trois jours au mythique SoFi Stadium de Los Angeles. Tubes, tenues resplendissantes, scénographie théâtrale avec Tay-Tay qui plonge littéralement dans ses décors, ambiance électrique pour s’époumoner sur Love Story ou encore Anti-Hero : les Swifties sont en ébullition !

Pourquoi on a aimé : celles et ceux qui n’ont pas eu la chance de décrocher un billet pour ses concerts en France de Miss Americana - on en fait partie… - pourront se consoler en regardant Taylor Swift. The Eras Tour (Taylor’s Version) qui fait tourner toutes les têtes. En tout, comptez 2h49 de film-concert (!) pour chanter à tue-tête les chansons de l’auteure, musicienne, compositrice et interprète. La surprise de la version longue ? Cinq titres inédits, dont certains qui ne figurent même pas dans ses albums, seront dévoilés. Bref, on a hâte !

Disponible sur Disney+ à partir du 15 mars.

 

Sur MyCanal

Le bon film : Anatomie d’une chute. 

Sandra Voyter, Samuel Maleski (Samuel Theis) et leur fils Daniel vivent dans un chalet isolé à proximité de Grenoble. Malvoyant, l’enfant de onze ans retrouve un jour son père mort au pied de leur maison. Suicide ou meurtre ? La police ouvre une enquête pour mort suspecte. Sandra est vite soupçonnée d’avoir tué son mari, mais clame son innocence et fait tout pour protéger son fils. Malgré ses efforts, Daniel est témoin du procès de sa mère qui dissèque les moindres détails de la vie de couple de ses parents. 

Pourquoi on a aimé : Palme d’or, César, Bafta, Golden Globes et peut-être bientôt Oscars… Anatomie d’une chute de Justine Triet rafle toutes les récompenses sur son passage. On comprend vite pourquoi en voyant ce polar psychologique déjà devenu un classique : maniant avec brio les flash-backs, confessions et culpabilisations, Justine Triet nous enferme dans le huis-clos de la salle d’audience et du chalet meurtri. Le tout porté par Sandra Hüller (La zone d’intérêt) dans le rôle de cette femme intimidante, et le jeune Milo Machado-Graner dont la maturité fascine. Un grand film !! 

Disponible sur MyCanal.

© Justine Triet

 

Sur Prime Video

Le bon film : Ferrari. 

C’est LA première à ne pas rater ! Alors qu’il n’a pas eu le droit à sa diffusion dans les salles françaises, Ferrari de Michael Mann débarque en exclusivité sur Prime Video. À l’aube de ses 60 ans, Enzo Ferrari (Adam Driver) est en crise. L’ancien pilote de course voit son entreprise faire faillite, alors que lui et sa femme Laura (Penelope Cruz) doivent faire face à la mort de leur fils, la reconnaissance d’un autre et leur mariage qui bat de l’aile. Pour relancer sa carrière, il tente le tout pour le tout sur une dernière course qui fera sa légende : la célèbre Mille Miglia.

Pourquoi on a aimé : décidément, la F1 a la côte ces dernières années. Michael Mann (Heat, Collateral, Public Enemies…) dévoile Ferrari, un biopic fascinant sur le créateur des mythiques voitures de sport rouges pendant la période la plus sombre de sa vie. Au casting de ce film qui fait monter l’adrénaline : le charismatique Adam Driver que l’on retrouve dans un rôle d’Italien après House of Gucci, la brûlante Penelope Cruz, Patrick Dempsey (alias Docteur Mamour) dans le rôle du champion de F1 Piero Taruffi et Shailene Woodley (Big Little Lies) qui interprète la maîtresse d’Enzo, nous embarquent dans cette course folle.

Disponible sur Prime Video à partir du 8 mars.

© Lorenzo Sisti

 

Sur Arte

Le bon film : Kramer contre Kramer. 

Ted Kramer (Dustin Hoffman) est un publicitaire qui délaisse sa femme, Joanna (Meryl Streep) et leur jeune fils, Billy, pour mener à bien sa carrière. Alors qu’il vient d’obtenir une promotion, Joanna lui annonce qu’elle le quitte et lui laisse leur enfant. Du jour au lendemain, Ted doit apprendre à s’occuper de Billy tout en assurant son nouveau poste. Au moment où il réussit à assumer son rôle de père et sa vie professionnelle, et que l’absence de sa mère ne pèse plus sur Billy, Joanna réapparaît pour réclamer la garde de l’enfant. S’ensuit un long et très douloureux procès qui révèlera le pire de chacun.

Pourquoi on a aimé : 45 ans après sa sortie en salles, Kramer contre Kramer de Robert Benton continue à nous fendre le cœur. Alors que le divorce commençait tout juste à devenir une possibilité, Benton l’aborde avec modernité pour l’époque, par le prisme inédit d’un père qui se bat pour la garde de son fils. Le tout magistralement incarné par Dustin Hoffman (Rain Man) qui jongle entre maladresse et tendresse, et Meryl Streep (Mamma Mia) qui nous bouleverse encore une fois. Ce mélodrame est un grand, grand classique ! Un conseil : préparez les mouchoirs…

Diffusé sur Arte à partir du 27 mars.

© D.R.

 

Sur Netflix

Le bon film : Boîte noire. 

Technicien au BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile), Mathieu Vasseur (Pierre Niney) voit son quotidien chamboulé quand il se voit propulsé au rang d’enquêteur en chef sur une catastrophe aérienne sans précédent : le crash d’un Paris-Dubaï dans les Alpes tuant 300 personnes à bord. Mathieu doit déterminer ce qu’il s’est passé à bord de l’avion en analysant le contenu de la boîte noire de l’appareil. Erreur de pilotage ? Défaillance technique ? Acte terroriste ? Le technicien va mener sa propre investigation sans se rendre compte des dangers qui l’attendent.

Pourquoi on a aimé : la simple présence de Pierre Niney au casting est une raison suffisante pour regarder Boîte noire de Yann Gozlan. Mais l’atout majeur de ce thriller à couper le souffle réside dans la façon dont le réalisateur nous embarque dans la cabine quelques instants avant le crash et une fin qui en surprendra plus d’un·e. On n’arrive pas à décrocher une seule seconde. Palpitant !

Disponible sur Netflix à partir du 13 mars.

© WY PRODUCTIONS 24-25 FILMS

Et toujours...

 

Sur Netflix : Crossroads

Crossroads sur Netflix

Le bon film. La génération Britney n’aura pas oublié le film Crossroads, mettant en scène la popstar à l’apogée de son succès en 2002. L’histoire de trois amies d’enfance que la vie a éloignées et qui se retrouvent sur un coup de tête à grimper dans la superbe Buick du beau gosse Ben en direction de Los Angeles. Lucy souhaite y retrouver sa mère, Mimi participer à un concours de chant et Kit surprendre son fiancé. Les trois jeunes femmes, que tout oppose désormais, vont devoir réapprendre à se connaître et se soutenir mutuellement face aux épreuves qui les attendent.

Pourquoi on a aimé : il y a presque 22 ans, les fans de Britney Spears frôlaient l’hystérie (ou plutôt plongeaient carrément dedans) à la sortie de son premier (et dernier) film en tant qu’actrice. Un road movie hautement feel good comme seules les années 2000 arrivaient à en produire, regroupant trois actrices franchement bluffantes de sincérité : Brit’ donc, mais aussi Zoe Saldana (Avatar) et Taryn Manning (Orange is the new black) forment un trio emballant que l’on adore suivre dans l’aventure d’une vie. Mention spéciale à la scène cultissime du concours de chant, où la star interprète un We will rock you d’anthologie. En clair : le prétexte idéal pour organiser une soirée pyjama avec ses meilleures copines.

Disponible sur Netflix.

© Paramount Pictures

 

Sur MyCanal : Barbie

Barbie sur Canal + et Mycanal

Le bon film. Tous les jours, Barbie Stéréotypée, joyeuse et insouciante, se lève dans dream house, s’habille d’un claquement de doigts, dit bonjour à toutes ses autres amies Barbie, s’amuse dans Barbieland et organise des soirées. Jusqu’au jour où Barbie pense à la mort et tout s’effondre : ses pieds sont devenus plats, elle a une mauvaise haleine et de la cellulite. Sur les conseils de Barbie Bizarre, Barbie se rend dans le monde réel pour rendre à nouveau heureuse la petite fille à laquelle elle appartient avec l’aide de Ken, qui va trouver un nouveau sens à sa vie en l’accompagnant.

Pourquoi on a aimé : une vague rose a déferlé sur 2023 avec la sortie de Barbie réalisé par Greta Gerwig (Lady Bird). Les atouts cœur du carton de l’année ? Une bande originale qui enchaîne les hits, des costumes et des décors qui nous font retomber en enfance, une flopée de seconds rôles les uns plus drôles que les autres (Kate McKinnon, Will Ferrell), une morale féministe, Ryan Gosling (The Nice Guys) qui nous fait hurler de rire dans les baskets de Ken et une Margot Robbie (Babylon) aussi touchante qu’inspirante, Barbie est devenu LE feel-good movie à voir en famille.

Diffusé sur Canal+ et disponible sur MyCanal.

© 2023 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved.

 

Sur Netflix : Armageddon Time

Armageddon time sur Netflix

Le bon film. Au début des années 1980, Paul Graff (Banks Repeta) profite de son enfance paisible avec sa famille de confession juive dans le Queens à New York. Quand il ne passe pas son temps avec son grand-père adoré (Anthony Hopkins) à refaire le monde, il mène les 400 coups avec son meilleur ami Johnny Davis (Jaylin Webb), un jeune garçon de couleur. Quand Paul se fait virer de l'établissement après une énième bêtise, il est scolarisé dans une école privée sans la possibilité de revoir Johnny.

Pourquoi on a aimé : avec Armageddon Time, James Gray revisite son enfance tout en dressant une fresque du Queens des années 1980, marquées par les inégalités sociales et le racisme. James Gray se met à nu dans ce récit quasi-autobiographique porté par le jeune et bluffant Banks Repeta et son alchimie avec Sir Anthony Hopkins. Sans oublier les parents complètement névrosés et détestables interprétés par Anne Hathaway (Le diable s’habille en Prada) et Jeremy Strong (Succession). Bouleversant.

Disponible sur Netflix

© 2022 Focus Features, LLC.

 

Sur Disney+ : Coup de théâtre

Coup de theatre sur Disney +

Le bon film. Dans le West End du début des années 1950 à Londres, Leo Köpernick (Adrien Brody), un célèbre réalisateur hollywoodien, préparait l’adaptation au cinéma d’une pièce de théâtre à succès quand il est retrouvé assassiné sur scène. Pour l’inspecteur Stoppard (Sam Rockwell), un homme blasé, alcoolique et lassé, les soupçons se placent sur la troupe de théâtre. Serait-ce Richard Attenborough (Harris Dickinson), la vedette qui s’était battue avec la victime avant sa mort ? Ou bien Mervyn Cocker-Norris (David Oyelowo), le metteur en scène un peu trop jaloux du succès de Köpernick ? Stoppard et l’agent Stalker (Saoirse Ronan) mènent l’enquête dans les coulisses glamour et sordides du théâtre.

Pourquoi on a aimé : réalisé par Tom George, Coup de théâtre attire pour son humour 100 % british et son casting 5 étoiles : Sam Rockwell (Jojo Rabbit), Adrien Brody (Le pianiste), Ruth Wilson (The Affair) et David Oyelowo (Selma). La cerise sur le gâteau ? L’actrice irlandaise Saoirse Ronan (Brooklyn) qui interprète une policière décalée et toujours à côté de la plaque. Jubilatoire !

Disponible sur Disney+.

© 2021 20th Century Studios All Rights Reserved

 

Sur OCS : Persepolis

Persepolis sur OCS

Le bon film. Téhéran 1978. Alors que la plupart des enfants de huit ans se rêvent en pompier ou en vétérinaire, Marjane, elle, veut devenir prophète pour sauver le monde. Éduquée par des parents modernes et cultivés ainsi qu’une grand-mère aimante, elle assiste au début de la révolution iranienne menant à la chute du Chah et à l’instauration de la République islamique. Malgré l’oppression, Marjane tente tant bien que mal de s’épanouir en tant que jeune femme.

Pourquoi on a aimé : entre un prix spécial du jury au Festival de Cannes et deux Césars, la force de Persepolis est d’aborder les terribles conséquences de la République islamique à travers les yeux d’une enfant. Presque 20 ans après sa sortie, l'œuvre autobiographique et animée de Marjane Satrapi est toujours autant d’actualité alors que les Iraniennes essayent chaque jour d’acquérir un peu plus de liberté. À voir et revoir !

Diffusé et disponible sur OCS.

© 2.4.7. FILMS

Découvrez aussi Expats, la nouvelle série événement avec Nicole Kidman et le retour de True Detective avec Jodie Foster.

écrit par

Autres suggestions

La semaine de Do It