Quantcast

Les meilleures séries de tous les temps à revoir absolument

les meilleures series de tous les temps avec les saintes chéries, oz, Buffy contre les vampires, absolutely fabulous, The wire, le prisonnier, Chapeau melon et bottes de cuir

Et si on profitait du confinement pour revoir des chefs-d’œuvre vintage de la série ? Xavier Leherpeur, célèbre critique et créateur de l’émission Une heure en série sur France Inter, y décrypte avec une bande de spécialistes les séries les plus attendues. Dernier épisode en date : le TOP 20 génial de l’équipe. Xavier Leherpeur nous dévoile 7 pépites à revoir absolument.

Dans la catégorie “sitcom” : Les Saintes Chéries et Absolutely Fabulous

Il y a deux comédies que j’adore et qui sont aux antipodes l’une de l’autre, mais avec comme point commun des personnages féministes”, s’amuse Xavier Leherpeur.

Les Saintes Chéries

Série Les Saintes Chéries avec Micheline Presle et Daniel Gélin

Le pitch. Bienvenue dans le Ma Sorcière Bien Aimée made in France. “C’est une série télévisée française avec Micheline Presle dans les année 60 qui met en scène Eve mariée avec Pierre Lagarde (Pierre Gelin). Elle, c’est la femme au foyer, lui, l’homme qui bosse : on est dans une évocation sociologique datée... Sauf que c’est la formidable Nicole de Buron qui l’écrit, et c’est terriblement drôle ! Car depuis son petit intérieur calfeutré, Eve fait régner un vent d'autonomie et retourne tous les clichés patriarcaux…

Pourquoi il faut absolument la (re)voir.Pendant qu’elle organise la résistance, son mari, au fond, se retrouve avec un pouvoir très limité… À une époque où on considère qu’une femme qui conduit est une catastrophe, elle fait faire aux mecs tout ce qui l’emmerde, comme les créneaux, garer sa voiture. Elle se venge des hommes et affirme son pouvoir à sa façon et avec un humour ! Jusqu’à la fin de la 3e saison, où elle entre dans le monde du travail et renverse tous les clichés de l’époque.” s’amuse Xavier Leherpeur.

En streaming gratuit sur le site de l’INA

Absolutely Fabulous

Série absolutely fabulous avec Jennifer Saunders et Johanna Lumley

Le pitch. Il était une fois... l’univers impitoyable de Patsy Stone, journaliste mode “qui n’a pas mangé depuis 1973” et sa meilleure amie, Edina, célèbre PR londonienne dans les 90’s. “Voici un ancêtre de Dix pour cent en beaucoup plus intéressant où les stars jouent déjà leurs propres rôles : Elton John, Naomi Campbell ou Christian Lacroix… Ici, les femmes ont clairement pris le pouvoir, à commencer par le personnage principal Patsy, qui est une Anna Wintour en pire…”, explique Xavier Leherpeur.

Pourquoi il faut absolument la (re)voir. Cette série est un véritable tournant dans l’histoire de la télé. C’est trash, cul et cru et pourtant produit par… la très sérieuse BBC. Les femmes baisent les hommes et luttent contre les impératifs du corps dans un régime clopes, drogue et Coca light. On n’a jamais fait aussi impertinent, drôle et méchant que cette série britannique”, s'enthousiasme Xavier Leherpeur.

99 € le coffret intégral sur Fnac

Dans le genre “série policière sociétale” : The Wire

Série the wire avec Dominic West et Michael K Williams

Le pitch. Il est presque impossible de résumer cette immense fiction HBO basée à Baltimore, créée par David Simon, unanimement saluée par la critique et véritable référence culturelle des banlieues et du rap… Cette série chorale réunit la brigade des stupéfiants et la criminelle autour de trafics de drogues avec des acteurs magistraux.

Pourquoi il faut absolument la (re)voir. “The Wire, c’est une grande réflexion sociologique et politique autour des villes oubliées et délaissées, sorties du “care” américain, où règne la corruption et la drogue. On y trouve des personnages complexes qu’on n’avait jamais vus nulle part, comme un dealer noir et gay ! Autre singularité : la série ne se répète jamais. À chaque épisode, l’histoire est racontée d’un nouveau point de vue. C’est devenu classique mais ça brise la dichotomie classique américaine : on sort du bien et du mal typiques du paysage américain. Formidable”, recommande absolument Xavier.

En intégralité sur MyCanal et diffusée en clair sur 6ter dès le 6 avril.

Dans le monde “fantastique” :Buffy contre les vampires

Série buffy contre les vampires avec Sarah Michelle Gellar

Le pitch. Il était une fois… une tueuse de vampires. Buffy Summers (interprétée par Sarah Michelle Gellar), lycéenne à Sunnydale, lutte contre les forces du mal avec sa BFF sorcière Willow Rosenberg et son copain Alexander. Véritable Roméo et Juliette fantasy, Buffy tombe amoureuse d’Angel, un vampire doté d’une âme : un amour impossible… “Le créateur de la série Joss Whedon a su créer des ambiances extraordinaires, de l’hommage à la série B aux récits fantastiques avec très peu de moyens”, explique Xavier Leherpeur. “C’est aussi une série rebelle, qui a osé dénoncer Thanksgiving à travers le personnage de Willow qui conspue le fait que chaque année on célèbre un véritable génocide.”

Pourquoi il faut absolument la (re)voir.C’est la série clé des années 90, longtemps dédaignée et cataloguée comme une série pour ado par les érudits qui ne l’avaient pas vue. Mais il s’agit en réalité d’une fiction très érudite et avant-gardiste : dès la 2e saison, la série raconte la véritable sexualité de la jeunesse, loin des petites amours mignonnettes, c’est du jamais vu à la télé ! L’homosexualité de Willow, remarquablement écrite, est une première dans une série qui ne traite pas du sujet. Dans Buffy, on parle aussi de harcèlement, de gamins différents qui se font attaquer. L’épisode clé qui m’a bouleversé : Buffy se retrouve dans un hôpital psy… On y dévoile l’hypothèse de la schizophrénie de l'héroïne qui aurait une double vie imaginaire”, confie Xavier Leherpeur.

60 € la série intégrale sur leboncoin

Dans l’univers de la prison : Oz et Le Prisonnier

Dans cette période de confinement, impossible de ne pas se concentrer sur les deux chefs-d’œuvre de l’univers carcéral…”, s’amuse Xavier Leherpeur.

Oz

Série oz avec Dean Winters et J.K Simmons

Le pitch. Créé en 1997 par Tom Fontana, Oz n’est autre que le surnom d’Oswald State Correctional Facility, un prison de haute sécurité. Sa particularité ? La présence d’un quartier pilote et expérimental au sein de la maison de détention : Em City, où se côtoient les criminels plus violents. Véritable phénomène à l’époque, cette série très colorée accueille entre autres les plus grands noms du rap en guests.


Pourquoi il faut absolument la (re)voir.C’est une série qui ressemble beaucoup à l’Amérique de Trump, un microcosme des États-Unis et de sa violence inhérente. La dramaturgie de ce huis clos en 6 saisons est constamment réinventée avec des éléments très lucides de l’univers carcéral : la sexualité, le trafic de drogues, les rapports de force entre gangs aryens face à des noirs qui refusent la suprématie blanche, des innocents qui deviennent eux-mêmes tyrans pour survivre et des personnages secondaires comme une bonne sœur et un curé qui veulent ramener de l’humanité dans cet enfer mais se retrouvent pris au piège”, s’émerveille Xavier Leherpeur.

En streaming sur iTunes

Le Prisonnier

Série Le Prisonnier avec Patrick McGoohan et Angelo Muscat

Le pitch. Cette série britannique fétiche des intellos, qui a littéralement traumatisé une génération, a été créée par l'écrivain et ancien agent des services secrets George Markstein et Patrick McGoohan, acteur principal de ce “chef-d’œuvre en 17 épisodes”, comme le qualifie Xavier Leherpeur… L’espion se réveille un matin prisonnier d'un village sur une île, dont il ne parviendra jamais à s’échapper. Chaque habitant porte un numéro - il est le numéro six. D’où cette réplique culte. “Je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre !

Pourquoi il faut absolument la (re)voir.C’est une série fondatrice autour de la paranoïa stylisée à l’extrême après la guerre froide. Un agent secret est kidnappé. On ne saura jamais par qui… Tout est inquiétant alors que le cadre est solaire et coloré. C’est une immense fiction sur la dépersonnalisation, avec en point d'orgue, l’épisode où Patrick Mcgoohan nous confronte à son double. C’est vertigineusement inquiétant.”

En replay sur PlayTV

Dans l’esprit “inclassable": Chapeau melon et bottes de cuir

Série chapeau melon et bottes de cuire avec Patrick Macnee et Diana Rigg

Le pitch. Agent des services secrets britanniques dans les 60’s, John Steed résout des enquêtes aidé de ses successives assistantes. “C’est l’une des plus grandes séries de tous les temps qui pourtant a été produite sans moyens mais est d’une créativité ! Il y a tout dans ce soap : le féminisme avant l’heure, la stylisation de la mise en scène, l’intelligence des scénarios… On va de la SF à l’espionnage classique, c’est intemporel et ça n’a pas pris une ride !”, explique Xavier Leherpeur.

Pourquoi il faut absolument la (re)voir. Voilà une série qui a compris que les femmes changeaient de statut et allaient changer de monde. Emma Peel, c’est déjà du girl power bien avant l’heure. Elle se moque clairement de l’Angleterre poussiéreuse de l’époque face au Swinging London. La grande réussite ? On est toujours à deux doigts de la femme objet, mais chaque épisode retourne la situation et au final c’est John Steed qui se retrouve en homme objet. Patrick Macnee, apprenant le départ de son comparse après la première saison, exige qu’il soit remplacé par une comédienne qui le domine sur tous les plans, à une époque où une femme était toujours le faire-valoir des héros. Et le voilà en duo avec des filles sublimes et futées, habillées en cuir, latex et néoprène, très osé, pour l’époque…”, analyse Xavier Leherpeur.

Découvrez également les spectacles les plus cool et drôles à voir depuis son canapé et 3 alternatives à Netflix.

Autres suggestions

La semaine de Do It

Belvedere Cocktails

Les meilleurs cocktails pour prolonger l'été

maison-victor-hugo

UN BRUNCH ET UNE EXPO À LA MAISON VICTOR HUGO

que-faire-a-paris

QUE FAIRE À PARIS LE WEEK-END DU 18 ET 19 SEPTEMBRE ?

panier-ruinart

LES PANIERS DE CHEFS RUINART À BOOKER CET AUTOMNE

Bal Des Folles

Que vaut l’adaptation de Mélanie Laurent du Bal des folles sur Amazon ?

expo-ad

AD MATIÈRES D’ART : L’EXPO DE DESIGN DONT TOUT LE MONDE PARLE

Pancake Banane Chocolat

Les pancakes banane-chocolat de Cyril Lignac

expos-paris

LES EXPOS STARS DE LA RENTRÉE

Concours Limbar Paris

Votre invitation pour un déjeuner au Cheval Blanc Paris

molitor-concours

Gagnez une journée à buller sur les transats de la piscine Molitor

Bouillon Republique

La team de Bouillon Pigalle remet le couvert avec Bouillon République

mode-adolescent-tendance

Les marques qui obsèdent les ados

Nouvelles Boutique Deco

Les nouveaux temples de la déco

Baby Love Burger

Baby Love Burger : l’adresse qui rivalise avec Dumbo

champs-elysees-film-festival

FILMS, ROOFTOP ET TAPIS ROUGE : FONCEZ AU FESTIVAL LE PLUS GLAM’ DE PARIS

les-series-rentree

LES NOUVELLES SÉRIES DE LA RENTRÉE À VOIR ABSOLUMENT

Lapin Boutique Vintage

Joie ! Lapin Boutique ouvre son store vintage rue Oberkampf

Belvedere Organic Vodka

La vodka aromatisée made with nature* pour twister vos cocktails

Granite Citron Denny Imbroisi

Le granité aux citrons de Menton de Denny Imbroisi

Surfshark

Surfshark : le VPN pour mater les films et séries avant tout le monde 

Chantilly

Chantilly : un week-end love à 25 mn de Paris

Monogramme

Comment ressusciter son jean avec un carré Hermès et des boutons Chanel ?

Spa Samaritaine

Cinq Mondes ouvre un spa spectaculaire à la Samaritaine

Cheval Blanc

Cheval Blanc : l’ouverture la plus attendue de la rentrée

nouveautes-cheveux

Les meilleures routines cheveux à adopter

La Redoute Interieur

Déco : la dernière boutique La Redoute Intérieurs fait sensation dans le Sentier

Cinematheque Dumont

Ciné : les projos les plus courues à truster cette rentrée

Cafe De Luce

Café de Luce : Amandine Chaignot ouvre la terrasse la plus convoitée de Montmartre

Gomi

Gomi : la cantine des gens de la mode

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !