Quantcast

Les bons romans à lire pendant les ponts de mai

Les meilleurs livres de la saison avec Fatima Daas, Nicolas Rodier, Deborah Levy, Simon Liberati, Emmanuelle De Boysson, Stephanie Land, Tiffany McDaniels et Adeline Fleury.

Un roman puissant au cœur de Loft Story, une autofiction sur la mère d’Edouard Louis, une claque littéraire made in US... Il y a de quoi occuper ses week-end prolongés (parfois pluvieux). Bref : la libraire de Comme un roman, Q.G. de la rue de Bretagne, nous livre les pépites littéraires du moment. La sélection du printemps des Parisiennes, c’est par ici que ca se passe.

Une critique féroce de la téléréalité

Le bon roman : Téléréalité d’Aurélien Bellanger - Éditions Gallimard - 19 €.

Le pitch. Plongée dans les années 2000…. Sébastien Bitereau, fils de plombier-chauffagiste, grimpe l’échelle sociale pour devenir comptable dans sa Drôme natale. Il tombe sous les charme d’une redoutable célébrité de la télévision qui l’emmène à Paris pour en mettre plein les yeux au jeune provincial. Il sera son mentor, lui dévoilant les méthodes douteuses d’un milieu qui vénère l’argent. De l’arrière-boutique, Sébastien découvre les pratiques des producteurs, hommes de l’ombre qui propulsent en pleine lumière des animateurs, chair à canon de la guerre cathodique, qui jouissent d’une notoriété inégalée bien qu’éphémère.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer. Bienvenue dans la face cachée de Loft Story ! “Je trouve vraiment cette nouvelle analyse des coulisses de la téléréalité signée Aurélien Bellanger très intéressante. Après le succès de La théorie de l'information, il s’attaque aux dérives du milieu préféré des jeunes. Un point de vue captivant sur ce qui se cache derrière ces divertissements 2.0”, s’enthousiasme Agnès Gérante.

Le roman social dont tout le monde parle

Le bon bouquin : Combats et métamorphose d’une femme d’Edouard Louis - Editions Seuil - 14 €.

Le pitch. C’est un peu le Zola de notre époque. Décidément, la violence et la pauvreté dans lesquelles a grandi Edouard Louis continuent de nourrir l’œuvre puissamment sociale de l’auteur le plus marquant de sa génération. Et il le revendique. Après avoir dénoncé l’homophobie, l'alcoolisme et la violence de son paternel avec En finir avec Eddy Bellegueule et Qui a tué mon père, Edouard Louis s'intéresse à un autre personnage clé de son histoire : sa maman. Ou comment une femme en bas de l’échelle sociale, mère de 5 enfants, en proie à la domination masculine et qui s’est toujours imaginé une lignée noble, va se libérer de sa condition de femme pauvre. De la violence des bas fonds du Nord de la France, elle va s’offrir les chemins des beaux quartiers pour boire le thé avec Catherine Deneuve. Une démonstration de force de la liberté des possibles.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer.
Edouard Louis, comme à son habitude, sort un roman qui vous prend au tripes en exposant à travers ses écrits des réalités sociologiques qu’il pioche dans sa propre histoire. Loin de la fiction, transparent et intime, il s'ouvre sur ses rapports distants avec sa malheureuse mère et de sa métamorphose”, décrypte Clara Lopes.

La pépite du printemps

Le bon bouquin : Un voisin trop discret de Iain Levison romans - Editions Liana Levi - 19 €.

Le pitch. Dans un quartier gentrifié de Philadelphie, Jim Smith, chauffeur Uber de 60 ans, attirerait presque l’attention, alors même qu’il est d’une discrétion à toute épreuve, évitant soigneusement tout contact. Pour qu’il voit la vie du bon côté, que faudrait-il ? Une petite cure d'antidépresseurs ? Non, c'est plus grave, docteur. De l'argent ? Jim en a suffisamment. Au fond, ce qu'il veut, c'est qu'on lui fiche la paix dans ce monde déglingué. Et avoir affaire le moins possible à son prochain, voire pas du tout. Alors, quand sa nouvelle voisine, flanquée d'un mari militaire et d'un fils de quatre ans, lui adresse la parole, un grain de sable se glisse dans les rouages bien huilés de sa vie solitaire et monotone. De quoi faire exploser son quota de relations sociales…

Pourquoi les Parisiennes vont aimer. Comme Edouard Louis, Lain Levison s’inspire de la réalité pour en faire un chef-d'œuvre. Levison jongle entre le roman noir et le thriller psychologique en exposant les realités et conséquences de la précarité aux Etats-Unis. Un regard intéréssant sur la société, des personnages aussi drôles qu’attachants : cette tragi-comédie est tout simplement excellente” selon Clara Lopes.

Le chef-d’œuvre américain

Livre Betty de Tiffany McDaniels aux éditions Gallmeister

Le bon bouquin : Betty de Tiffany McDaniels - Gallmeister, 26,40 €

Le pitch. Sixième d’une fratrie de huit enfants, Betty Carpenter est inséparable de Landon, son père cherokee à la peau sombre. Bercée par les histoires fantastiques de cet homme aimant, la petite Indienne grandit heureuse dans une maison nichée dans les paysages de l’Ohio. Alors que l’innocence lui est soudainement arrachée, c’est dans les mots que Betty, avec une force de caractère hors norme, décide de se réfugier pour quitter le monde de l’enfance.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer. Après dix-sept ans de rédaction de ce récit inspiré de l’histoire de sa propre mère, l’auteure américaine signe une fresque familiale d’une rare puissance (déjà couronnée par le Prix Fnac et le Prix des Libraires 2020). Éblouissants, complexes et hypnotiques, les personnages de ce roman vous suivront longtemps.Entre racisme, héritage culturel et message universel, Tiffany McDaniel nous livre un roman hautement poétique et poignant”, selon Clara Lopes.

Et toujours...

L’autobiographie déjà culte

Livre Ce que je ne veux pas savoir et Le coût de la vie de Deborah Levy aux éditions Le sous-sol

Le bon bouquin : Ce que je ne veux pas savoir et Le coût de la vie de Deborah Levy - Le sous-sol, 16,50 €

Le pitch. À cheval entre mémoires et manifeste féministe, ces deux volumes nous éclairent sur la vie de l’auteur britannique pour nous interroger sur l’identité féminine. À travers son enfance en Afrique du Sud, son divorce, sa maternité, Deborah Levy, 50 ans, nous parle de la vie des femmes, toutes gouvernées par les normes sociales et… patriarcales.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer. Vous connaissez déjà le brio de cette écrivaine britannique ? Impossible de passer à côté de ce joyau de réflexion féministe qui oscille entre humour et drame. Celui d’une femme qui s’est jetée à corps perdu dans la quête du foyer parfait pour répondre aux besoins de tous dauf d’elle-même.

La saga des sixties

 Livre Les démons de Simon Liberati aux éditions Stock

Le bon bouquin : Les démons de Simon Liberati - Stock, 20,90 €

Le pitch. 1966. Issus de riches parents russes, Serge, Alexis et Taïné traînent leur jeunesse de fêtes en bars, à la recherche de limites toujours plus déliquescentes. Lorsque Taïné perd son frère Serge dans un accident, la vie de la jeune femme défigurée bascule dans la débauche, en même temps que celle de son frère Alexis. Donatien, ce drôle de pervers manipulateur qui côtoie la fratrie depuis toujours, saura-t-il sauver ces âmes égarées?

Pourquoi les Parisiennes vont aimer. Glamour, toxique, sulfureux et dérangeant sont les maîtres mots de cette fresque historique qui court après le destin d’enfants terribles. Au programme, un voyage de New York à Saint-Tropez en passant par Bangkok et Rome, le tout dans l’époque de Bardot, Warhol, Capote ou Tennessee Williams. What else ?

La love story gay Belle Epoque

Je ne vis que pour toi d’Emmanuelle De Boysson aux éditions Calmann Lévy

Le bon bouquin: Je ne vis que pour toi d’Emmanuelle De Boysson - Calmann Lévy, 17,90 €

Le pitch. Début du XXe siècle. Lorsque qu’elle débarque à Paris au bras de son mari, Valentine rencontre une certaine Natalie Barney, femme de lettres au charme magnétique. D’abord impressionnée par l’aplomb de cette riche américaine, Valentine est rapidement troublée par les réactions de son propre corps. La suite, vous l’imaginez déjà : une passion dévorante entre salons littéraires et aveuglement amoureux.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer. Emmanuelle de Boysson nous fait voyager dans un Paris peuplé de vedettes comme Colette, Elisabeth de Gramont ou Proust pour nous parler d’amour, de désir, d’émancipation et de liberté féminine. Un roman délicieusement intelligent, érotique et érudit.

Le Netflix compatible

Livre Maid de Stephanie Land aux éditions Globe

Le bon bouquin : Maid de Stephanie Land - Globe, 22 €

Le pitch. Le rêve de l’américaine Stephanie Land depuis son plus jeune âge ? Devenir écrivaine. Sauf que voilà, Stephanie tombe enceinte de son petit ami violent. C’est donc seule, sans ressource, qu’elle s’occupera de sa fille. Pour survivre, la jeune femme frotte, balaye et récure des maisons d’employeurs plus ou moins aimables… jusqu’à parvenir à suivre des cours à distance de création littéraire.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer. Barack Obama est lui-même tombé sous le charme de ce texte qui explore, à travers le quotidien d’une mère pauvre et célibataire, l’indéfectible fracture sociale en Amérique du Nord. Cerise sur le gâteau : l’adaptation de ce récit sera bientôt à retrouver sur Netflix !

Le thriller glaçant

Ida n’existe pas d’Adeline Fleury aux éditions Bourin

Le bon bouquin : Ida n’existe pas d’Adeline Fleury - Bourin, 18 €

Le pitch. Officiellement, l’enfant n’existe pas. Non déclarée à l’état civil, Ida, quinze mois, est un bébé fantôme. Déchirée entre l’amour animal qu’elle porte à sa fille et le vertige d’être mère d’un être qu’elle n’a pas désiré, la narratrice sombre dans des eaux troubles. Envahie par des pensées morbides, la mère abîmée par la vie décide de partir en voyage seule avec son bébé. Là-bas, elle en est sûre, elle trouvera enfin la liberté d’être celle qu’elle souhaite devenir.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer. Vous avez passé votre été à dévorer les Society sur Xavier Dupont de Ligonnès ? Vous allez frissonner à la lecture de ce texte glaçant. En s’inspirant d’un fait divers de 2013 à Berck où le corps d'un bébé fut découvert sur la plage par un pêcheur, la romancière de Rien que des mots nous parle sans filtre du mal de mère. Dérangeant, brut, mais poignant.

Découvrez aussi les romans qui font printemps et le livre phénomène sur ces femmes qui n'aiment pas leur enfant.

Autres suggestions

La semaine de Do It

fiac-2021

FIAC : LES MUST-GO ET SPOTS INSOLITES À VOIR CE WEEK-END

Couturfu Livre Mode

Couturfu sort le bouquin que s’arrache la fashionsphère

3 Recettes Pierre Herme

3 petits goûters simplissimes à piquer à Pierre Hermé

Madame Reve

Madame Rêve Café : la nouvelle brasserie chic qui attire le Tout-Paris

Inscrivez-vous à notre newsletter !

bottines

LES BOTTINES LES PLUS MODE DE L’AUTOMNE

Pleasure

Pleasure, le film d’auteur sur le porno qui fait parler

Westfield

Les 10 obsessions mode de l’automne

The French Dispatch

The French Dispatch, que faut-il attendre du nouveau film de Wes Anderson ?

Oeuf Mimosa Piege

Comment copier l'œuf mimosa-tarama de Jean-François Piège à l’Hôtel de la Marine ?

expos-paris

LES 16 EXPOS STARS DE L’AUTOMNE

Barre Chocolat

Comment faire ses twix maison ?

Cybele Idelot

Qui est Cybèle Idelot, la cheffe locavore dont tout le monde parle ?

loic-prigent-christian-dior

DOCU : LOÏC PRIGENT EN BACKSTAGE D’UN DÉFILÉ DIOR MYTHIQUE

Chateau Voltaire

Château Voltaire, le nouvel hôtel parisien qui obsède les stars

les-meilleurs-tatoueurs-paris

LES TATOUEURS LES PLUS STYLÉS DE PARIS

tailleurs-pantalon

TAILLEUR PANTALON : LA SENSATION MODE DE LA SAISON

chaussures-automne

CHAUSSURES : LES 5 TENDANCES STARS DE L’AUTOMNE

Ruinart Julien Sebbag

Ruinart ouvre un resto éphémère avec Julien Sebbag, Céline Pham et les chefs les plus en vue

Julie En 12 Chapitres

Julie (en 12 chapitres) : le Bridget Jones intello de la Génération Z

rouges-a-levres

LES PLUS BEAUX ROUGES À LÈVRES DE L’AUTOMNE

series-octobre

LES SÉRIES À NE PAS LOUPER EN OCTOBRE

Jeffrey Cagnes

Jeffrey Cagnes ouvre la nouvelle pâtisserie star des Batignolles

Nouveaux Brunch Paris

Les nouveaux brunchs à tester cet automne

Jean Paul Gaultier

Cinémode : l’expo phénomène de Jean Paul Gaultier qui emballe la Cinémathèque

Phenice

Phénice : la nouvelle table de Yoni Saada dans le 9e

spectacles-du-moment

Les 15 spectacles à voir absolument cet automne

Seville

Mode d’emploi pour 3 jours de rêve à Séville

Virtue

Vivez l'expérience Virtue® lors d'une soirée aux Galeries Lafayette Champs-Élysées

collab-mode

Les collabs mode les plus stylées de l’automne

Coworking

Le coworking green le plus stylé de Paris

Accor Pulse

La carte de paiement qui va vous offrir des voyages stylés

Mimosa

Mimosa : la table méditerranéenne de Jean-François Piège à l’Hôtel de la Marine

pop-up-mode

Les pop-ups mode qui affolent les Parisiennes

Udon Carbonara

Les udons carbo, le nouveau buzz signé TheSocialFood

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !