Le Calendrier de l'Avent

7 pépites littéraires à dévorer bien au chaud

Histoire d’amour, roman d’aventure, curiosité littéraire, BD… Quels livres choisir pour occuper vos week-ends pluvieux d’automne ? Nos libraires préférés nous ont guidés pour assouvir vos pulsions littéraires au coin du feu. La sélection d’automne pour les Parisiennes, c’est par ici.

La B.D. d’amour : Senso d’Alfred

Couverture du roman Senso d'Alfred Delcourt  19,99 €

Le pitch

Récompensé au festival d’Angoulême pour son précédent album, Alfred revient avec un somptueux roman graphique. Un homme se rend dans un grand hôtel du sud de l’Italie pour une grande exposition. Sauf qu’il se trompe de date. Tant mieux pour lui, car on lui propose de rester au mariage de parfaits inconnus. C’est là qu’il y rencontre une femme aussi perdue que lui…

Pourquoi les Parisiennes vont aimer :

Une bande dessinée coup de foudre pour le libraire Frédéric Lapeyre : “C’est une B.D. que l’on ne voit pas partout, elle est vraiment originale. Avec des dessins splendides et poétiques, Alfred raconte une magnifique histoire d’amour entre deux êtres qui ne devaient pas se rencontrer. Difficile de ne pas tomber sous le charme d’Alfred.

Senso, Alfred, Delcourt, 19,99 €

La curiosité : Le ballet des retardataires, Maïa Aboueleze

 

Le Roman Le ballet des retardataires de Maïa Aboueleze aux éditions intervalles 16 €

Le pitch

Drôle de sujet pour ce premier roman addictif : parce qu’elle est obsédée par le taïko, l’art du tambour japonais, Maïa, une jeune Française, est admise dans l’école la plus secrète du Japon. Première occidentale à réaliser cet exploit, Maïa apprend à taper durant des heures sur ces tambours à la musique profonde. Elle est surtout confrontée à un choc des cultures vertigineux. Une délicieuse parenthèse musicale et dépaysante.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer :

La libraire Sandrine Babu est sous le charme: “Ce roman se situe entre Lost in translation et Stupeurs et tremblements. Il dépayse, il interpelle, et cette jeune femme très attachante nous fait explorer une facette inconnue de ce magnifique pays qu’est le Japon. »

Le ballet des retardataires, Maïa Aboueleze, éditions intervalles, 16 €

La saga inlâchable : Les prisonniers de la liberté, Luca di Fulvio

Roman Les prisonniers de la liberté de Luca di Fulvio Slatkine&co 23 €

Le pitch

Vous avez aimé Le gang des rêves? Vous allez adorer Les prisonniers de la liberté. 1912. Trois jeunes quittent leur Italie natale direction Buenos Aires. Trois destins différents pour ces personnages qui recommencent leur vie dans une culture dont ils ignorent tout. Tandis que l’un deviendra très riche, l’autre connaîtra l’amour et le dernier découvrira enfin la liberté.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer :

Un méga crush pour Frédéric Lapeyre : “Cette saga est absolument géniale et totalement addictive : elle mêle amour, passion, trahison… Les personnages infiniment attachants viennent de très loin mais parviennent à réussir leur vie dans une ville qui finit par les adopter. Une magnifique leçon de vie.”

Les prisonniers de la liberté, Luca di Fulvio, Slatkine&co, 23 €

La meilleure biographie : Virginia d’Emmanuelle Favier

Rman Virginia d'Emmanuelle Favier, Albin Michel, 19,90 €

Le pitch

Vous connaissez certainement la vie et l’oeuvre de Virginia Woolf, mais que savez-vous de son enfance ? À la fin du XIXème siècle, dans une Angleterre où les femmes n’ont pas la parole, la petite Miss Jane prépare son émancipation à travers les livres qu’elle trouve dans la bibliothèque de son père… Avec de nombreuses anecdotes croustillantes, Emmanuelle Favier nous immerge dans une famille compliquée pour nous présenter une jeune Virginia Woolf au caractère déjà bien trempé.

Pourquoi les Parisiennes vont aimer :

Le libraire Julien Doussinault est formel : “Ce roman n’est pas une simple biographie, c’est une oeuvre littéraire à part entière à découvrir de toute urgence. En plus d’être divinement bien écrit, le livre nous apprend beaucoup sur une femme exceptionnelle qu’on pensait bien connaître.

Virginia, Emmanuelle Favier, Albin Michel, 304 pages, 19,90 €

Le roman d’aventure : Cent millions d’années et un jour, Jean-Baptiste Andrea

Roman Cent millions d’années et un jour de Jean-Baptiste Andrea, l’iconoclaste, 18 €

Le pitch

Ne vous fiez pas à la quatrième de couverture de ce roman, l’histoire est beaucoup plus addictive qu’elle n’en a l’air. Alors qu’il est proche de la retraite, le paléontologue Stan n’a plus qu’un objectif : retrouver le squelette d’un dinosaure pris dans la glace. Démarre une expédition en huis clos avec deux autres scientifiques qui vous réserve bien des surprises. Bourré de suspense, ce roman d’aventure prend rapidement des airs de thriller impossible à lâcher…

Pourquoi les Parisiennes vont aimer :

Ce livre bien écrit allie suspense et émotion, il habite le lecteur pendant longtemps. Facile à lire, on est totalement happé par l’histoire singulière. J’ai même lâché une petite larme à la fin”, confie la libraire Sandrine Babu.

Cent millions d’années et un jour, Jean-Baptiste Andrea, l’iconoclaste, 18 €

La comédie girly : Les petites robes noires, Madeleine St John

Roman Les petites robes noires de Madeleine St John, Albin Michel, 19 €

Le pitch

Texte australien des années 50 tout juste réédité en France, ce roman très frou-frou saura satisfaire les plus girly d’entre nous. Au deuxième étage d’un grand magasin, une jeune fille de paysan devient vendeuse au rayon robes de cocktail. Grâce à ses collègues et au monde de la haute couture qu’elle découvre, elle apprend peu à peu à devenir une femme en intégrant les codes de la bonne société et de la féminité.

Pourquoi les parisiennes vont aimer :

Selon Frédéric Lapeyre, “Ce livre qui se lit tout seul a la finesse de la romancière Edith Wharton et l’humour de Billy Wilder. En plus de nous parler d’amour et de finir en beauté, il nous dépeint la grande époque de la féminité, celle où les femmes s’habillaient et se maquillaient avec une élégance toute particulière.

Les petites robes noires, Madeleine St John, Albin Michel, 19 €

Le touche-à-tout : Francis Rissin de Martin Mongin

Roman Francis Rissin de Martin Mongin, Editions Tusitala, 22 €

Le pitch

Impossible de classer cet ovni littéraire explosif dans un seul genre. À cheval entre le roman noir, le journal intime, le fantastique et la comédie, ce roman politique fait une extraordinaire et vertigineuse peinture de la France. Qui est Francis Rissin, cet homme dont le nom est inscrit en capitales sur de mystérieuses affiches qui apparaissent dans plusieurs villes de France ? Est-il celui qui compte prendre le pouvoir du pays ? Pour tenter de résoudre cette enquête, onze voix se mêlent et trompent le lecteur…

Pourquoi les parisiennes vont aimer

Pour Julien Doussinault, “Ce roman, qui est complètement irrésistible, dépasse tous les autres de la rentrée car il se joue constamment de nous. Avec des airs de Borges, il soumet le lecteur à un jeu qui le surprend sans arrêt. Impossible de se détacher de ce livre monstre une fois la première page tournée.”

Francis Rissin, Martin Mongin, Editions Tusitala, 22 €

Merci à Sandrine Babu de la librairie L’instant (118 rue de Lourmel, 75015 Paris),

Frédéric Lapeyre de la librairie Tome 7 (81 rue Saint-Dominique, 75007 Paris),

Julien Doussinault de L’écume des pages (174 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris)

Découvrez également : Pourquoi vous allez adorer le prix Goncourt et le prix Renaudot 2019

Héloïse Rocca

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus