Quantcast

Les romans à glisser absolument dans sa valise

Les meilleurs romans pour l'été.

C’est bien connu : pas de bonnes vacances sans une bonne dose de livres addictifs ! Cet été, une ribambelle de bouquins déments n’attendent que vous pour être dévorés.

La love story bouleversante

Le livre Anatomie d'un mariage aux éditions Stock par Virginia Reeves

Le bon roman : Anatomie d’un mariage de Virginia Reeves. Ed Stock (22,90 €)

Vous avez aimé pleurer devant Les noces rebelles et Marriage Story ? La lecture de La fenêtre panoramique de Richard Yates vous a tiré de chaudes larmes ? Sortez les mouchoirs pour ce nouveau roman de l’auteure américaine d’Un travail comme un autre.

À trente-six ans, Edmund Malinowski devient le directeur d’un hôpital psychiatrique du Montana. Sa mission ? Réformer les traitements et les thérapies poussiéreuses des années 70. Plus occupé à devenir l’un des plus brillants psychiatres d’Amérique que de fonder la famille qu’il a promis à sa femme Laura, Edmund délaisse sa vie privée.

Esseulée et déçue par l’ambition dévorante de son mari, Laura décide de se faire une place dans sa vie en donnant des cours de dessin aux patients de l’hôpital. Saura-t-elle renouer avec celui à qui elle a tout donné ?

En mêlant les méandres de l’univers psychiatrique avec la dérive annoncée d’un couple fatigué, le texte glisse lentement vers une exploration en long, en large et en travers des relations humaines et du désir. Aigre, puissante, déchirante et intelligente : une love story que vous n’êtes pas prête d’oublier.

La comédie romantique addictive

Le livre Haute Saison aux éditions JC Lattès par Adèle Bréau

Le bon roman : Haute saison d’Adèle Bréau. Ed JC Lattès (19,90 €)

Attachez vos ceintures, préparez votre crème soleil, direction le soleil de la côte basque avec Adèle Bréau (Frangines) et son roman qui sent bon le sable chaud et l’air iodé.

En plein mois de juillet, Germain travaille à la réception du Club Océan d’Anglet. L’occasion pour lui de rencontrer des personnes aux vies plus différentes et riches les unes que les autres. Il y a Mathias, un père parisien célibataire accaparé par son travail qui ne sait pas quoi faire de ses kids, Fanny, une femme au couple qui bat de l’aile et Chantal, une grand-mère névrosée, un peu déprimée qui déteste les enfants. Leur point commun ? Une carapace qui cache bien des failles… Dans ce club populaire, sous un soleil cuisant, tous devront apprendre à s’apprivoiser et à cohabiter pour le meilleur comme pour le pire.  Amour, amitié, famille, secret : rien à ajouter à ce roman choral pétillant et universel aux personnages irrésistibles.

Le thriller diabolique

Le livre Parasite aux éditions Sonatine par Ben H Winters

Le bon roman : Parasites, Ben H. Winters. Ed Sonatine (20 €)

Âmes sensibles, s’abstenir ! Vous êtes téméraire ? Jetez-vous sur ce thriller inquiétant, imprévisible et un brin foutraque. Au programme : infernales punaises de lit, paranoïa excessive et vieille dame archi louche.

Lorsqu’elle emménage avec son mari et sa fille dans un bel appartement de Brooklyn, Susan peut enfin consacrer son temps à sa passion : la peinture. Mais alors qu’elle constate rapidement de drôles de bruits et d’odeurs dans son logement, la femme au foyer soupçonne une infestation de punaises de lit. D’abord, une tache de sang sur son oreiller, ensuite, une larve dans les poils de sa brosse à dent...

Pourquoi Susan est-elle la seule à voir et à sentir la présence de ces bestioles vicieuses ? Est-elle en train de perdre la raison ? Un texte démoniaque qui vous réserve de belles nuits blanches.

La saga estivale

Le livre Le Passage de l'été aux éditions JC Lattès par Claire Léost

Le bon roman : Le passage de l’été, Claire Léost. Ed JC Lattès (19,90 €)

Envoyez vos derniers mails, fermez votre ordi et embarquez pour une délicieuse saga familiale ponctuée d’énigmes (presque) impossibles à résoudre avant la dernière page.

Pourquoi Hélène, devenue une Parisienne sans accent, a-t-elle fui sa Bretagne natale il y a plus de vingt ans ? Le jour où le besoin d’écrire et de raconter la rattrape, Hélène se souvient.

De son village du Bois d’en Haut, cet endroit dont sa famille n’a jamais décollé. De son coup de foudre amical pour sa professeure de français Marguerite, qui l’a invitée à rêver sa vie plus loin. De sa rencontre troublante avec Raymond, un écrivain de polars à succès. De son flirt avec Yannick, ce jeune homme viscéralement attaché à sa région bretonne. De sa grand-mère aux pouvoirs magiques réputés dans tout le village. Du cheminement vital d’une femme à la recherche de sa mère inconnue.

Après Le Monde à nos pieds, l’auteure et directrice générale du groupe CMI nous raconte, avec des personnages attachants, le déracinement d’une femme lors de son passage à l’âge adulte. Exquis et bouleversant.

Le romantique délicieusement cynique

Le livre de Nicolas Rey La Marge d'erreur aux éditions Diable Vauvert

Le bon roman : La marge d’erreur, Nicolas Rey. Ed Au Diable Vauvert (18 €)

Une ironie féroce, une plume acérée et un cynisme inégalable : le lauréat du Prix de Flore continue de réjouir vos cœurs et vos zygomatiques avec ce texte inclassable à cheval entre autobiographie et fiction.

À quarante-sept ans, Gabriel Salin (qui ressemble étrangement à Nicolas Rey) a déjà bien profité de la vie : nuits parisiennes, alcool à gogo, cocaïne et filles qui tombent du ciel… Oui mais voilà, Gabriel n’a plus que quelques mois à vivre. Diagnostic : cancer du poumon.

Face à ce compte à rebours, embrumé par la dépression, abruti par la télévision, assommé par les médicaments, récemment quitté pour un autre par sa femme, le double de Nicolas Rey décide de profiter de derniers moments avec son fils ado… et de retrouver, une dernière fois, les femmes de sa vie. Pourquoi ne pas profiter de ces ultimes instants de vie pour tomber amoureux, renaître (peut-être) de ses cendres et faire l’amour, jusqu’à la fin ?

Découvrez aussi la biographie culte de la meilleure amie de Saint Laurent et de Truman Capote et la saga familiale qui a raflé tous les Emmy Awards débarque en France.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !