Quantcast

Frida Kahlo au Palais Galliera : l’expo star de la rentrée

Frida Khalo

© Toni Frissell, Vogue © Condé Nast
© DR, collection privée © Diego Rivera and Frida Kahlo archives, Bank of México, fiduciary in the Frida Kahlo and Diego Rivera Museums Trust

C’est l’évènement de la rentrée ! Le
Palais Galliera célèbre l’artiste mexicaine Frida Kahlo avec une exposition présentée comme un voyage initiatique au cœur de son intimité, mettant à l’honneur certains objets de la Casa Azul, mais également les effets personnels et les tenues de cette figure féminine incontestée de l’avant-garde surréaliste du XXe siècle.

 

Frida et son apparence

L’artiste, au destin abîmé par sa maladie et par l’accident d’autobus qui lui coûta presque la vie alors qu’elle n’avait que 18 ans, n’a eu d’autre choix que de se construire à travers ces bouleversements.

Frida Kahlo devient très méticuleuse avec son apparence, qu’elle développe comme une véritable mise en abîme de ses préoccupations identitaires mais aussi politiques. Son handicap est le fer de lance de sa créativité ainsi qu’un moyen de contrôler son image ; ses tenues non-conventionnelles à l’adolescence se déclinent en un style hybride à l’âge adulte, mêlant des éléments de régions et d’époques diverses mais toujours ancrée dans l’héritage matriarcal des femmes de Tehuantepec.

L’exposition Frida Kahlo, au-delà des apparences permet ainsi d’admirer ses parures de bijoux, le combo jupe longue et blouse brodée, les coiffes élaborées et leurs rebozos (châles tissés), les corsets sur lesquels elle dessine elle-même et avec lesquels elle se représente dans ses tableaux, qui sont l’incarnation de sa souffrance physique mais aussi de sa résilience, de sa force et de son amour pour l’art. De nombreuses tenues sont exposées dans la Galerie Sud, véritable vestige de l’apparence audacieuse de cette artiste anticonformiste et engagée jusqu’au bout de sa jupe.

 

La Casa Azul, le miroir de son âme

Frida possède une affection toute particulière pour sa maison alors entourée d’un jardin luxuriant où vivent des chiens, des perroquets, des canards et des singes parmi les citronniers et les fleurs multicolores. L’artiste passe presque toute sa vie à la Casa Azul, une maison du centre de Coyoacán décorée à l’origine par ses parents dans un style très européen. Dans les années 30, elle la rénove avec son mari Diego Rivera en repeignant les murs en bleu et en habillant l’espace de bibelots typiquement mexicains.

La casa azul par Frida Kahlo

Grâce à la participation exceptionnelle de Circe Henestrosa (conceptrice et commissaire de l’exposition), l’exposition présente toute une série d’art populaire, de sculptures préhispaniques et de peintures votives qui ont orné ces lieux transcendés par l’art et la passion, à l’image de la relation tumultueuse de ses propriétaires Frida et Diego.

La Casa Azul devient un véritable centre culturel investi par de grandes figures de l’époque telles que Léon Trotski et André Breton, en quête d’un havre de mexicanidad et de bonne compagnie.

© Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Claude Planchet © Banco de México D. Rivera F. Kahlo Museums Trust / ADAGP, Paris 2022
© DR, collection privée © Diego Rivera and Frida Kahlo archives, Bank of México, fiduciary in the Frida Kahlo and Diego Rivera Museums Trust

 

Le look Frida Kahlo de nos jours

Une exposition-capsule se tient au Salon d’honneur pour conclure cette visite immersive dans le monde de Frida, présentant un panorama de pièces uniques réalisées par des créateurs tels que Jean Paul Gaultier, Riccardo Tisci pour Givenchy, Comme des Garçons, Alexander Mcqueen, Karl Lagerfeld pour Chanel

En muse de la mode transgressive et inoubliable, Frida Kahlo est devenue une icône de renommée mondiale dont le répertoire visuel aborde les différents thèmes qui ont régi sa vie : traumatisme, handicap, ethnicité, genre identitaire et politique. Révélé dans des tenues de créateurs contemporains, le look Frida Kahlo continue de vivre au XXIe siècle grâce à ces grands noms de la mode qui lui rendent hommage à travers des confections toutes plus anti-conventionnelles les unes que les autres, où le parcours de l’artiste se reflète dans les formes et les tissus.

Frida Kahlo, au-delà des apparences au Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, 10 avenue Pierre de Serbie, Paris 16e. Réservations conseillées.


Découvrez aussi la rentrée littéraire des parisiennes et les meilleures séries de septembre

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une