Les livres de l’été à glisser dans vos valises

Que vous soyez plutôt thriller, feel-good book ou histoires romantiques, les librairies regorgent de pépites qui n’attendent que vous pour lézarder avec chic sur vos serviettes de plage. Tour de ronde des romans qui accompagneront votre été, histoire de rattraper tout ce que vous avez loupé dans l’année.

Le thriller de l’été

Livre Thriller de Christine Mangan, éditions Harpercollins

Le bon livre : Tangerine de Christine Mangan.

Pour qui ? Les Hitchcock addicts, les toqués de Donna Tartt et Gillian Flynn et les dingos de la série Netflix sur un pervers narcissique, Dirty John.

Un thriller à la Hitchcock pour frissonner cet été sur la plage, ça vous dit ? Dans Tangerine, l’auteur américaine Christine Mangan mêle tous les ingrédients pour un roman glaçant et inlâchable. Au programme : manipulations, secrets vénéneux, amitié toxique et dédoublement de personnalité sous le soleil brûlant de Tanger...

Thriller, Harpercollins, 20 €

La romance de l’été

Livre de Laurence Couquiaud, éditions Mazarine

Le bon livre : L’échappée douce de Laurence Couquiaud.

Pour qui ? Vous fondez devant des séries à l’eau de rose à la New Girl ? Vous êtes fleur bleue, aussi romantique qu’Edward Cullen dans Twilight et Emma Bovary ? Foncez sur cette balade enchanteresse les yeux fermés.

Si Claire se rend à Paris pour rencontrer Callum, un célèbre mannequin et acteur de série, c’est d’abord pour rendre service. Sa nièce, qui a gagné un concours pour passer un week-end avec son idole, est clouée au fond de son lit. Peu à peu, au détour des rues gorgées d’histoire, un lien très particulier se noue entre ces deux êtres que tout sépare...

Mazarine, 256 pages, 18 €

Le roman le plus croustillant de l’été

Roman d'Emmanuelle de Boysson, éditions Hélo¨se d'Ormesson

Le bon livre : Que tout soit à la joie, Emmanuelle de Boysson.

Pour qui ? Amateurs de journal intime, secrets de famille et scandales dans l’Eglise, vos pulsions de voyeurisme ne vont pas être déçues ! Juliette est une jeune fille sérieuse en prépa littéraire. C’est en s’ouvrant à la vie à coups de premières amours et émois intellectuels qu’elle apprend avec stupeur que son grand oncle, un cardinal renommé, a rendu son dernier souffle... dans les bras d’une prostituée. Coincée dans une famille humiliée par cet affront relayé par la presse, Juliette décide, vaille que vaille, de laisser triompher l’amour sur les peines et les trahisons.

Roman, Héloïse d’Ormesson, 224 pages, 18 €

Le roman rock’n’roll de l’été

Roman de Taylor Jenkins Reid, éditions Charleston

Le bon livre : Daisy Jones and the six de Taylor Jenkins Reid.

Pour qui ? Si vous avez aimé le biopic de Freddie Mercury dans Bohemian Rapsody, si vous êtes nostalgique de la musique rock de votre jeunesse, si vous êtes fasciné par les icônes trash à la Courtney Love, cet OVNI littéraire est fait pour vous.

Début dans des bars miteux, icône instable aux cheveux de feu, ascension fulgurante vers la gloire, excès, séparation brutale... Et si Daisy Jones and the six avait vraiment rythmé nos soirées des années 70 ? Dans ce roman original qui se déroule exclusivement sous forme d’interviews, difficile de ne pas croire à la réelle existence de ce groupe de rock mythique. Ici, tout le monde donne son avis sur les raisons de la tragique rupture : amis, famille, élite de l’industrie du disque, journalistes, concierges... Qui connaît vraiment la vérité ?

Roman, Charleston, 352 pages, 22,50 €

Le roman le plus 90’s de l’été

Roman d'Adèle Bréau, éditions JC Lattès

Le bon livre : L’odeur de la colle en pot d’Adèle Bréau.

Pour qui ? Si vous caressez avec regret vos souvenirs peuplés de cabine téléphonique, de premières amourettes, de vidéoclubs et de Tamagotchi, pas de doute, ce roman saura vous faire voyager dans le passé !

Années 90. À treize ans, Caroline doit s’intégrer dans son nouveau collège à Paris. Avec son amie Vanessa, l’adolescente quitte doucement l’enfance pour découvrir les obstacles de la vie, les secrets des adultes et les changements de son corps... Un roman cocon qui nous enveloppe dans une nostalgie réconfortante.

Roman, JC Lattès, 280 pages, 19,90 €

Le roman le plus dingo de l’été

Roman de Nicolas Giacobone, éditions Sonatine

Le bon livre : Carnets Clandestins de Nicolas Giacobone.

Pour qui ? Avis aux cinéphiles, aux amateurs de l’esprit fou dingue d’Alejandro González Iñárritu (Birdman, Amours chiennes, The Revenant) : sachez que l’auteur de ce roman provocant et jubilatoire n’est autre que... son fidèle scénariste !

Du fond de la cave où il est enfermé, Pablo Betances, un scénariste peu connu, tient en cachette son journal. Cinq ans plus tôt, le grand réalisateur argentin Santiago Salvatierra l’a kidnappé pour lui faire écrire des films dans l’ombre et en recevoir tous les honneurs. Le défi du prisonnier ? Écrire le scénario d’un film qui bouleversera l’histoire du cinéma mondial...

Roman, Sonatine, 288 pages, 20 €

Héloise Rocca

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus