La série d’auteur française qui fait parler d’elle

Adapté d’un polar à succès de Michel Bussi, Maman a tort, mini-fiction en six épisodes diffusée sur France 2, a tout pour plaire : casting au top, décors saisissants et surtout, une histoire qui happe dès les premières images. Bingo ! Enfin une série frenchy canon pour tous les accros aux thrillers haletants.

Un pitch intrigant à souhait

Tout commence par le témoignage d’un petit bout de chou. Malone, 3 ans et demi, se confie à Vasile, son psychologue scolaire : sa maman n’est pas sa vraie maman, et sa vraie maman est en danger. Psychose infantile ? Fantasme d’un enfant qui rêve d’avoir une autre famille ? Enlèvement ? D’emblée, les spéculations vont bon train dans l’esprit du téléspectateur. Convoqués par la directrice de l’école, les parents prétendent que leur fils a trop d’imagination. Vasile demande alors au commissaire du SRPJ du Havre Marianne Aubray d’enquêter. Mais celle-ci a déjà fort à faire avec le casse sanglant d’une bijouterie de la région, avec un butin de plusieurs millions d’euros dans la nature. Les deux affaires seraient-elles liées ?

Un casting épatant

Sacrée meilleure actrice dans une série française à Séries Mania (le festival de Cannes des séries), Anne Charrier excelle en femme flic piquante et déterminée. Le rôle semble taillé pour elle. A ses côtés, yeux révol-verts et barbe de trois jours, Samuel Theis (alerte beau gosse) incarne un psy délicat, au charme désarmant. Et quel bonheur de retrouver l’excellent Pascal Elbé, qui campe Papy, le bras droit secrètement amoureux de Marianne. Mais notre palme revient au craquant Tom d’Ornano, blondinet haut comme trois pommes qui prête sa bouille au petit Malone. De la graine de star !

Un décor hallucinant

La France a son Gotham City ! Coordonnées GPS ? Ouest-Nord-Ouest. Les décors graphiques ultra télégéniques du Havre offre un cadre puissant à cette énigme à tiroirs. L’ambiance de la cité portuaire normande est magnifiquement mise en valeur dans des plans léchés et des scènes d’action très bien filmées. Et si on bookait un city break ?

Verdict

L’univers puissant d’un auteur à succès + un casting rare et populaire + une intrigue éminemment originale et addictive = le polar à inscrire presto dans sa to watch list.

A partir du 23 mai à 20h55 sur France 2.

Découvrez aussi The Rain, la nouvelle série danoise de Netflix et la saison 2 de 13 reasons why

maman a tort serie

Céline Dassonville

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement
,