Quantcast

Les cantines des rédactrices de mode…

Les Cantines des Redactrices Mode pour la Fashion Week Paris

Où croiser le gratin de la mode en pause déj’? Petit listing des cantines et restos où se concentre toute la fashion sphère avec un taux de célébrités culminant pendant les périodes de défilés. Être vu et voir pendant la fashion week, c’est ici que ça se passe !

Café Lapérouse

Le resto branché Le café Lapérouse

Le lieu. Depuis l’ouverture cet été du musée place de la Concorde, l’Hôtel de la Marine s’affiche comme le rendez-vous le plus couru de cette rentrée. Tout particulièrement sa salle à manger, nouveau fief de la mode et de la couture dans un décor spectaculaire signé Cordelia de Castellane ( D.A de Dior Maison). Mention spéciale à sa terrasse intérieure, havre de paix et de chic.

On croise qui ? Olivier Rousteing, Antoine Arnault, Natalia Vodianova, et of course la team de Dior.

Nourriture de brindilles. Stars de la carte, les œufs à la coque garnis de truffe, le croque-monsieur, poutargue et caviar font sensation.

Ouvert tous les jours de 8h à 19h,

Café Lapérouse à l’Hôtel de la Marine, 2 place de la Concorde, Paris 8e

Onii-San

Le resto branché Oniisan à Paris

Le lieu. Quand Olivier Léone, le co-fondateur de la griffe de souliers ultra convoités Nodaleto, se maque avec son pote Arthur Cohen mordu de culture nippone, ça donne Onii-San (“grand frère” en VF), la cantine jap’ la plus sexy du moment. Forcément cool, le lieu s’avère à l’image de cette nouvelle génération bien dans ses Nike qui mixe avec talent le kitsch et le raffiné avec des affiches #lol, des vases tradi et de la vaisselle ramenés du Japon par Arthur. Vraiment sympa.

On y croise qui ? Toute la faune mode du Marais s’y presse déjà, ravie de pouvoir se montrer : staff des showrooms, mannequins, attaché·e·s de presse, directeurs artistiques...

Nourriture de brindilles. Plus qu’un énième comptoir à sushis sophistiqué, Onii-San joue la carte de l’izakaya, les fameux pubs tokyoïtes où l’on vient grignoter de petites assiettes et siffler de la bière ou du saké en bande : salade mizuna daikon (10 €), chicken karaage (14 €), sashimis de toro maturé (24,50 €), toro sando – un sandwich XXL dément (23 €) ou yakitori de légumes (10 €).

Ouvert du mardi au samedi midi et soir.

Onii-San, 82 rue des Archives, Paris 3e

Limbar au Cheval Blanc

Le Limbar au cheval Blanc

Le lieu. L’ouverture du Cheva Blanc au Pont Neuf il y a quelques jours concentre au mètres carré les personnalités les plus influentes du monde de la mode; du business et de l’art. Parmi ses restaurants : le Limbar assume une ambiance luxueuse d’un coffee shop à la française pilotée par le jeune pâtissier star Maxime Frédéric qui défraye la chronique Insta avec ses créations géniales.

On y croise qui ? Les têtes pensantes du groupe LVMH, les personnalités très chics de l’hôtel personnalités internationales, sans oublier les stylistes, DA, galeristes, décorateurs en vue curieux de découvrir la nouvelle adresse du group LVMH.

Nourriture de brindilles. : une version 2.0 du croissant béchamel au jambon (25 €), le meilleur vol-au-vent de votre vie (25 €), une tarte fine à la tomates (26 €) et la salade du jardin excise aux haricots verts, amandes fraîches et vinaigrette cerise (20 €).

Ouvert de 7h à 1h du matin, sur réservation (sauf pour le dîner)

Limbar, 8 quai du Louvre, Paris 1e

Le Relais Plaza

Le resto branché Le Plaza avec Jean Imbert

Le lieu. Le Relais Plaza, brasserie mythique du palace, perdure dans la perfection haute couture avec une atmosphère glamour magique et inimitable. Après les années Ducasse, l’arrivée de Jean Imbert en cuisine crée plus que jamais l'événement, soutenu par le service plus que parfait de Marie Sauvage, la figure parisienne par excellence.

On y croise qui ? Le Tout-Paris (acteurs, journalistes, politiques, hommes d’affaires) mais aussi la jet-set américaine de très haute volée du palace, fan de Jean Imbert.

Nourriture de brindilles. Imbert a importé la cuisine de Mamie à la brasserie : langoustes-mayo (48 €), tomates farcies façon mamie (28 €) et tartare pomme Pont-Neuf (36 €). En dessert : île flottante minute (26 € pour deux) ou crème caramel de son enfance (12 €) sur toutes les tables.

Ouvert du lundi au dimanche, entre 12h15 et 14h, puis entre 19h30 et 22h30, sur réservation

Le Relais Plazza, à l'Hôtel Plaza Athénée, 25 avenue Montaigne, Paris 8e

Sadelle’s chez Kith

Le resto branché Sadelle chez Kith

Le lieu. Surfant sur sa hype incomparable et bien déterminé à concurrencer Supreme en Europe, Kith s’offre un énorme flagship parisien en lieu et place du feu hôtel Pershing Hall, acoquinant le Triangle d’Or de son clinquant hip hop et imposant sa caution haut de gamme et pointue dans la lignée de colette. Pour la pause grignotte, l’institution new-yorkaise du brunch Sadelle’s y deale ses cheat meals et salades Cobb à l’américaine.

On y croise qui ? Entre deux essayages de sneakers ultra-pointues, on y retrouve attablés les grands pontes du streetwear, stars du hip hop incognito et personnalités de la mode dans le thème.

Nourriture de brindilles. Œufs Bénédicte au caviar de chez Petrossian, burgers, bagels à la farine bio, crèmes glacées saupoudrées des céréales FlatWhite imaginées par Virgil Abloh ou d’un ménage de Rice Krispies, Choco Pops et Cookie Crisp façon Daniel Arsham.

Ouvert tous les jours de 10h à 19h.

Sadelle’s, 49 rue Pierre Charron, Paris 8e

Forest

Le resto branché de Julien Sebbag Forest

Le lieu. Et de trois ! Après avoir investi le rooftop des Galeries Lafayette avec les coolissimes Créatures et Tortuga, le chef chouchou Julien Sebbag installe Forest, sa nouvelle terrasse au beau milieu de l’esplanade du Musée d’Art Moderne, avec vue imprenable sur la Tour Eiffel.

On y croise qui ? Le gang de Chanel et tous les amis de la maison, une flopée de mannequins, des rédactrices de mode, jeunes acteurs courus et personnalités de l’art contemporain débarqués du Palais de Tokyo voisin.

Nourriture de brindilles. Des plats colorés, lisibles mais pas si simples entre 9 et 39 € : pleurotes flambées au mezcal ; salade d’asperges et petits pois ; galette de kebab, aubergine brûlée à la braise ; carpaccio de courgettes, olives, stracciatella... Véritable coup de cœur : le lieu jaune houmous vert au has el anout, fondant à souhait. Avant de conclure avec le nougat glacé (10 €) ou les cookies 3 chocos (12 €).

Ouvert tous les jours de 11h30 à 18h et de 20h à 1h, réservations vivement conseillées au 01 84 25 12 22.

Forest, 11 avenue du Président Wilson, Paris 16e

Bouillon République

Le resto branché Bouillon Pigalle à Republique

Le lieu. Les restaurateurs les plus cool de Paris récidivent avec un nouveau bouillon à Répu, dans l’ancienne brasserie alsacienne Chez Jenny, dont l’atmosphère so 1932 à commencer par la porte tambour, un orchestre, la moquette et les lampes boules soufflées… Même formule de la win : on débarque sans résa se régaler de plats canailles à prix riquiqui sur des nappes blanches bien dressées.

On y croise qui ? Joséphine Japy, Edouard Baer en passant par le gang de Justice. mais aussi tous les bureaux de presse de Paris et la grande famille de la mode, tous installés à Répu, tiens donc.

Nourriture de brindilles. Déferlante d’œufs mayo (1,90 €), poireaux vinaigrette (3,40 €), brandade de morue (9,20 €), saucisse purée (8,90 €), steak frites sauce au poivre (10,50 €), profiteroles (4,50 €) et Bloody Mary (6 €).

Ouvert tous les jours midi et soir

Bouillon République, 39 boulevard du Temple, Paris 3e

Mar’co

Portrait de Sarah Andelman et la Décoration de la salle du restaurant Mar’co

Le lieu.Le Water Bar est mort. Vive le Mar’co ! Les Parisiennes de la haute pleuraient la fermeture de la cantine de Colette. Son créateur Marc Giami a ouvert le même concept à deux pas !

On croise qui ? Sarah Andelman, Leïla Bekhti, Sarah Lavoine… Bref, du beau monde au portillon.

Nourriture de brindilles. Une carte griffée avec des grands noms de la food :la caesar salade et sa fameuse « sauce Costes » (17 €), l’assiette mar’co (à p. de 17 €), le croque-monsieur de Sébastien Gaudard (19 €) ou le cheesecake de Jean-Paul Hévin (11 €).

Ouvert du lundi au samedi, de 8h30 à 19h

Marc'o 4 rue de la Sourdière, 75001 Paris

Wild and the Moon Saint-Honoré

Façade du restaurant wild and the moon saint honore

Le lieu. Dans son flagship de la place du marché Saint-Honoré, en lieu et place de l’ancien bazar de Marc Jacobs, Emma Sawko vient concilier l’art de vivre à la française et le véganisme from Los Angeles.

On croise qui ? Les obsédées du nouveau bien manger, des journalistes du Vanity Fair et Vogue, en passant par les fit-girls et yogis les plus followées.

Nourriture de brindille. Impossible de faire plus pointu :

jus de légumes pressés à froid (5,5 €), shot de curcuma-gingembre (5,5 €), salad bowl au chou-fleur et parmesan vegan (10 €), moon porridge (10 €), chocolate tart’ au cacao cru sans gluten (5 €). Spéciale dédicace aux produits de la collab avec Ganni, disponibles jusqu'au 5 octobre.

Ouvert tous les jours, de 9h à 19h

Wild And The Moon Saint Honoré 19 place du Marché Saint-Honoré, 75001 Paris

Hotel Grand Amour

Décoration de la Terrasse du restaurant de l'Hotel Grand Amour

Le lieu. L’Auberge espagnole des branchés abrite la salle à manger la plus rock and roll de Paris. Le trio infernal formé par Thierry Costes, André Saraiva et Emmanuel Delavenne y reçoit un public de haut vol dans une atmosphère qui flirte avec le Palace et le Studio 54. Leur dernier gros coup en date : la résidence du chef James Henry et de toute l’équipe du Doyenné qui propose la table éphémère la plus green, locavore et sexy de la rentrée, en mode “farm to table” avec lumière à la bougie et bon son. On ne vous dit que ça !

On croise qui ? Le tycoon Olivier Zahm (Purple y organise chaque année sa soirée fashion week), les Kate Moss de demain (agences IMG et Elite), et tous ceux qui pèsent dans la fashion sphère.

Nourriture de brindilles. Le légume bijou s'aristocratise dans une démonstration de simplicité sophistiquée stupéfiante, autour de 8 assiettes à partager (entre 10 € et 16 €) : une extraordinaire part de tarte aux courgettes avec une mozza et des anchois fumés, une salade de haricots verts hors norme à la sauce tonnato, un gaspacho renversant ou encore des gnocchi à la ricotta.

Jusqu’au 31 octobre, du mercredi au samedi soir sur réservation (01 44 16 03 30)

Hotel Grand Amour, 18 rue de la Fidélité, 75010 Paris

Season

Décoration de la salle du restaurant Season avec des chaises en rotin et table en bois

Le lieu. Le coffee-shop le plus en vue de Paris, ouvert par Cathy Closier dans le Marais, relève du phénomène. En témoignent la queue et le monde sans discontinuer du petit-déj’ à la fin de la journée et le nombres de photos qui y sont quotidiennement postés sur Instagram.

On y croise qui ? It-girls, femmes de pouvoirs, instagrameuses : tout ce que Paris concentre en influence, sans oublier, of course, les stars de passage dans le marais.

Nourriture de brindilles. Les inspirations new-yorkaises revues à la sauce parisienne participent au succès : chia pudding (10€ ), avocado toast (11 €), açaï bowl (11 €) ou banana bread (7 €), sans oublier son fantastique mac and cheese vegan (13 €).

Ouvert du lundi au dimanche, de 8h30 à 22h

Season, 1 rue Charles-François Dupuis, 75003 Paris


Découvrez aussi la meilleure baguette de Paris et les meilleurs burger de Paris.

Autres suggestions

La semaine de Do It

week-end-paris

Que faire à Paris le week-end du 16 et 17 octobre ?

expos-paris

LES 15 EXPOS STARS DE L’AUTOMNE

Barre Chocolat

Comment faire ses twix maison ?

Cybele Idelot

Qui est Cybèle Idelot, la cheffe locavore dont tout le monde parle ?

loic-prigent-christian-dior

DOCU : LOÏC PRIGENT EN BACKSTAGE D’UN DÉFILÉ DIOR MYTHIQUE

Chateau Voltaire

Château Voltaire, le nouvel hôtel parisien qui obsède les stars

les-meilleurs-tatoueurs-paris

LES TATOUEURS LES PLUS STYLÉS DE PARIS

tailleurs-pantalon

TAILLEUR PANTALON : LA SENSATION MODE DE LA SAISON

chaussures-automne

CHAUSSURES : LES 5 TENDANCES STARS DE L’AUTOMNE

Ruinart Julien Sebbag

Ruinart ouvre un resto éphémère avec Julien Sebbag, Céline Pham et les chefs les plus en vue

Julie En 12 Chapitres

Julie (en 12 chapitres) : le Bridget Jones intello de la Génération Z

rouges-a-levres

LES PLUS BEAUX ROUGES À LÈVRES DE L’AUTOMNE

series-octobre

LES SÉRIES À NE PAS LOUPER EN OCTOBRE

Jeffrey Cagnes

Jeffrey Cagnes ouvre la nouvelle pâtisserie star des Batignolles

Nouveaux Brunch Paris

Les nouveaux brunchs à tester cet automne

Jean Paul Gaultier

Cinémode : l’expo phénomène de Jean Paul Gaultier qui emballe la Cinémathèque

Phenice

Phénice : la nouvelle table de Yoni Saada dans le 9e

spectacles-du-moment

Les 15 spectacles à voir absolument cet automne

Seville

Mode d’emploi pour 3 jours de rêve à Séville

Virtue

Vivez l'expérience Virtue® lors d'une soirée aux Galeries Lafayette Champs-Élysées

collab-mode

Les collabs mode les plus stylées de l’automne

Coworking

Le coworking green le plus stylé de Paris

Accor Pulse

La carte de paiement qui va vous offrir des voyages stylés

Mimosa

Mimosa : la table méditerranéenne de Jean-François Piège à l’Hôtel de la Marine

pop-up-mode

Les pop-ups mode qui affolent les Parisiennes

mode-pluie

COMMENT ÊTRE STYLÉE SOUS LA PLUIE ?

Udon Carbonara

Les udons carbo, le nouveau buzz signé TheSocialFood

Film Eiffel

Que vaut Eiffel, la folle love story avec Romain Duris et Emma Mackey ?

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !