Les chaussures stars de la rentrée

Puisque le beau soulier est l’ultime allié de la Parisienne stylée, il est temps de faire le point sur les dernières tendances de la saison. Sur quels modèles a clignoté le radar ultra pointu de la fashionsphère ? Sortent du lot la derby griffée, l’escarpin kitten heel, les babies oversize ou encore les sabots 2.0. Où les trouver et comment les porter ? Suivez le guide.

Le sabot hybride

les chaussure Sabot Hybride de Laura Ingalls

Entre le pas lourd et l’absence de bride qui fait perdre la chaussure en cours de route, le sabot effraie. Sur nous, il n’est jamais gracieux et semble réservé aux expertes ultra rodées qui ont l’air d’en avoir toujours porté. Les débutantes le préféreront dans une version sandale bluffante façon sandale par See by Chloé, avec brides et talons en bois.

Du sabot de Laura Ingalls, il ne reste en fait que la large bande de cuir, et c’est tant mieux ! Ainsi upgradé, il se marie avec son uniforme de tous les jours pour aller bosser, aussi bien qu’avec une jupe en cuir ou un pantalon argenté pour le soir.

Sandales Lottie, See by Chloé, 275 €, disponibles au Printemps

La derby griffée à plateforme

Chaussures femme La Derby Griffée de Louis Viutton

On vouait déjà en secret un petit culte à la grosse derby à plateforme d’inspiration masculine. Mais quand Louis Vuitton s’en empare et lui colle son monogramme signature, on frôle carrément l’hystérie. Son épaisse semelle en gomme s’avère finalement très légère, non sans évoquer la “Michael” culte de Paraboot.

En plus de faire gagner quelques centimètres avec l’impression d’être à plat, elle se porte avec presque tout : robe, jean, jupe-culotte, le tout dans des matières plutôt épaisses pour faire écho à son A.D.N très campagne brit’.

Derby LV Beaubourg à plateforme, Louis Vuitton, 790 €

La furlane en velours

Les chaussure La Furlane en velours adoptée par les gondoliers de Venise

Les “furlane”, ça vous parle ? Fabriquée à la main en Italie dans un velours toscan, cette chaussure confortable et chic originaire du Frioul a été adoptée par les gondoliers de Venise. Le dingo de la slipper Chatelles en a logiquement fait sa dernière marotte dans des couleurs acidulées.

Avec sa semelle écolo cousue main en pneus de vélos recyclés, attention à la pluie ! Ces petits trésors se sortent uniquement en cas de beau temps, avec une jolie robe blanche et des maxi solaires pour prolonger les vacances en terrasse.

Furlane Red, Chatelles, 95 €

L’escarpin tout feu tout flamme

L'escarpin tout feu tout flamme avec un talon kitten heel de 5cm de CosmoParis

Star absolue de cet été, la slingback se dégaine également à la mi-saison dans des teintes chaudes et flanquée de jolies socquettes. CosmoParis l’imagine avec des surpiqûres flammes façon santiag coquette, pour celles qui refusent de choisir entre esprit cowgirl ou B.C.B.G.

On opte pour un talon kitten heel de 5cm pour affiner la cheville, et on continue le chaud/froid stylistique en associant un jean destroy et une blouse en soie à lavallière. Ou comment brouiller les pistes ambiance agent secret de la sape.

Escarpins Jamme, CosmoParis, 145 €

Les babies oversize

les chaussures babies oversize de ulia Toledano et Olivier Leone

Fact : les babies à brides opèrent un flamboyant come-back. Le label français dans le vent Nodaleto, fondé par Julia Toledano (fille de Sidney Toledano, l'ex PDG de Dior) et Olivier Leone s’est approprié le soulier fifille par excellence pour en faire une pompe badass et diablement mode.

L’inspiration ? La “cool girl” des 90’s façon Spice Girls, Sarah Michelle Gellar ou Alyssa Milano. Tout ce qu’on aime... Et pour le reste, on mise soit sur une robe à bretelles spaghetti pour accentuer la référence, soit sur un jean pat d’éph’ et un sac couture.

Babies Bulla Black Glassed, Nodaleto, 720 €

Les boots rétro en cuir verni

les boots en cuir verni de la collection de Mellow Yellow

Si vous avez plongé tête la première cet été dans la folle tendance sixties (coucou les robes vichy et les petits escarpins pointus), aucune raison que vous ne rempiliez pas à la rentrée.

C’est exactement le thème de la collection de Mellow Yellow, dont les pièces rétro sentent bon le Paris littéraire de l’époque à Saint-Germain-des-Prés. Le must pour les puristes ? Les porter avec un col roulé fin et une mini-minijupe blanche, comme Margot Robbie dans le dernier Tarantino. Yéyé is back !

Bottine plate Goodu marron, Mellow Yellow, 159 €

Le mocassin en tweed

La Mocassin en Tweed de Mocassin Jordaan de Gucci

Le légendaire mocassin Jordaan de Gucci a encore de belles années devant lui. Pour l’entrée de saison, il habille son cuir souple d’un tweed texturé à logo pour toujours plus de bling. Pieds nus ou avec de jolies socquettes colorées, il vient aristocratiser une petite jupette ou un jean blanc.

Mocassins Jordaan en tweed GG, Gucci, 595 €

La mule à talons

La chaussure la mule à talons de Miista

Orange pour prolonger la belle saison, à bout fermé pour opérer la transition, la mule à talons de Miista est définitivement la chaussure idéale pour la rentrée. Les modeuses londoniennes sont déjà accros à son bout carré et sa couleur acidulée. En cas d'été indien, on la combine à un bon vieux short en jean et une chemise, ou bien avec une robe longue à imprimés.

Cele Acid Red Leather Heels, Miista Shoes, 295 €

La sandale à plateformes seventies

La sandale à Plateformes seventies version argentée de Minelli

Toujours de mise en cette rentrée, la sandale à maxi plateformes d’inspiration seventies continue de séduire les Parisiennes haut perchées. Inutile de préciser à quel point la version argentée de Minelli allonge la gambette à l’infini avec un short élégant et un joli t-shirt brodé. Aussi efficace avec une petite robe pour danser le disco à la nuit tombée.

Sandale à talons - Giunia, Minelli, 139 €

La santiag montante

La Santiag Montante de San Marina

Comment ça, vous n’avez pas encore investi dans une paire de santiags ? Pas besoin de se ruiner auprès des grands chausseurs quand on peut la trouver d’occasion idéalement patinée, ou bien à prix raisonnable chez les grandes enseignes comme San Marina. À porter avec une robe longue vaporeuse ou une combishort bien coupée, la ‘tiag remplace la botte cavalière dans le cœur des Parisiennes stylées.

Santiags Mayalata, San Marina, 159 €, disponibles dès le 13 septembre

Découvrez aussi les tendances mode de la rentrée, la première boutique parisienne de Manolo Blahnik et les créatrices qui enfilent des perles.

Clémence Renoux

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus