La nouvelle comédie avec Julia Roberts

Noël ne serait pas Noël sans une comédie dramatique digne de ce nom. Vous savez, ce genre de film qui promet de vous arracher autant de rires que de larmes. Et qui finira dans une bibliothèque aux côtés du Cercle des Poètes Disparus ou de Forrest Gump.

Visez plutôt : un “drama d’auteur” présenté à Sundance, dans la pure lignée d’un Little Miss Sunshine ou Juno, avec Julia Roberts et Owen Wilson en tête d’affiche. Loin des clichés vus et revus, le pitch de ce film sous forme de fable moderne s’avère aussi singulier qu'extraordinaire, adapté du roman à succès de R. J. Palacio.

Tout commence lorsqu’un jeune couple qui semble nager dans le bonheur s’apprête à avoir un bébé. Cut.

wonder bande annonce

On retrouve la famille 10 ans plus tard. Leur fils August Pullman, né avec le syndrome de Treacher Collins, présente un visage complètement défiguré malgré des dizaines d’opérations qui l'ont empêché jusqu'à présent d'aller à l'école. Le petit garçon, aussi repoussant que brillant et attachant, s’apprête à rentrer au collège.

Dans toutes les têtes de la salle résonne la même angoisse. Comment envoyer un être si fragile dans la jungle d’une école sans se faire massacrer ?

Jusqu’ici protégé et entouré de l’amour de ses parents et de sa grande sœur (magistralement interprétée par Izabela Vidovic), le tout jeune homme va entamer un parcours initiatique au sein du collège… où il va faire face aux rejets et trahisons les plus violents, comme aux premières joies des amitiés salvatrices.

Étonnamment, cette leçon de vie et d’optimisme (jamais moralisatrice, ouf !) sur la différence… nous replonge à cru dans le monde de l’adolescence et de ce sentiment si poignant d’être incompris.

Wonder, en salle le mercredi 20 décembre 2017.

Découvrez aussi 3 bonnes raisons d'aller voir Maria by Callas et le retour de Dirty Dancing au cinéma.

Elodie Rouge

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement