Chambre 212 : le nouveau film de Christophe Honoré

Christophe Honoré, réalisateur des cultissimes Chansons d’Amour, revient avec Chambre 212 en plaçant la question du couple, son sujet de prédilection, au cœur de son nouveau film sous forme de huis clos.

Un film féministe et hyper poétique qui fait sensation avec Vincent Lacoste et Chiara Mastroianni, déjà récompensée par le prix d’interprétation au Festival de Cannes décerné par le jury d’Un Certain Regard.

Extrait du film chambre 212 avec Chiara Mastroianni, Vincent Lacoste et Camille Cottin

La femme libre

Alors que Maria (Chiara Mastroianni), femme volage, multiplie les amants, persuadée que c’est chose convenue avec son mari Richard (Benjamin Biolay), ce dernier tombe des nues quand il l’apprend. Comment a-t-il pu penser qu’ils resteraient fidèles les années passant ? C’est l’incompréhension totale. Maria, à l’appétit sexuel débordant, rêve de liberté et d’aventures. Richard, lui, se conforte dans la daily routine du couple.

L’heure de la dispute a sonné. Pour réfléchir plus sereinement à son couple et à sa vie, Maria disparaît dans l’hôtel juste en face de leur appartement, dans la chambre 212. S’ensuit une très longue nuit.

La question de la fidélité

Article 212 du code civil : les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance.”

Quoi de mieux qu’un bonne séance de flashback pour faire le point sur sa vie et y voir plus clair ? Le passé de Maria ressurgit, très littéralement, avec une ribambelle d’invités (ou pas) dans sa chambre d’hôtel.

D’un Benjamin Biolay un peu fatigué, on retrouve Richard à 20 ans campé par la fraîcheur de Vincent Lacoste dans la fin des années 80. Sans oublier la mère de Maria, sa grand-mère, l’ex professeure de piano de son mec, et un défilé de plans cul. Bref, ça donne une pièce full et une vie entière à ressasser.

Un univers très poétique et métaphorique

Mais Chambre 212 n’aurait pas la singularité qu’on lui sait sans la sublime réalisation de Christophe Honoré et son fabuleux casting pour casser les codes et en établir de nouveaux sur le rapport qu’on a à la fidélité envers soi et les autres.

On adore la sensibilité de Benjamin Biolay mêlée à la spontanéité de Chiara Mastroianni, aux côtés de Vincent Lacoste et Camille Cottin. Un quatuor de folie en parfaite adéquation avec la poésie théâtrale du scénario, avec des plans principalement tournés dans la chambre à coucher, sur le lit, en tant qu’objet libérateur de parole et de désir.

Et, pour couronner le tout et apporter la touche finale qui participe au charme absolu du film : la B.O. (Charles Aznavour, Jean Ferrat…) qui donne un vrai supplément d’âme au texte et au jeu.


En salle le 09 octobre.



Découvrez aussi J'irai où tu iras, la nouvelle comédie de Géraldine Nakache.

Sarah Temime

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus