Un adultère au pays des bobos

La comédie dramatique la plus emballante de la rentrée, c’est sans aucun doute Adultère, la dernière fiction signature d’Arte commandée à l’hyper talentueux Philippe Harel (Les Randonneurs, Extension du domaine de la lutte, c’est lui).

Un casting d’auteur

La direction du casting a tout bon… La preuve : le film a été la sensation du festival de Luchon, le Sundance de la série française, menée par une Isabelle Carré géniale aux côtés de Xavier Lemaître, récompensé pour la Meilleure Interprétation Masculine et Roxane Arnal en Meilleur Espoir Féminin.

Un triangle amoureux dans l’Est parisien

De la rue de Charonne au canal Saint-Martin, bienvenue, donc, dans le monde des mensonges, voyages, et textos envoyés sous le manteau...

On vous fait les présentations ? Marie, alias Isabelle Carré, tient un joli petit salon de thé rue Bichat. Son mari Julien, le sublime Xavier Lemaître, est agent immobilier. Ils sont ensemble depuis presque 20 ans et ont un fils...

La rencontre de Julien avec Roxane, une jeune graphiste à la recherche d’un appartement, va petit à petit le déstabiliser. Il hésite… avant de succomber au désir de la nouveauté, de la passion et de la jeunesse pour cette jolie blondinette romantique, et rentrer malgré lui dans le train-train de l’infidélité.

Une histoire qui ne rentre pas dans les clichés

Un homme en proie au démon de midi, tourmenté entre une femme qu’il adore et une jeunette amoureuse… Si le pitch s’avère furieusement banal, le dispositif lui donne une dimension géniale, efficace et hyper sensible.

La puissance de la narration ? Le récit est filmé en 3 temps - chaque partie étant consacrée à l’un des personnages dans une mise en scène d’un réalisme parfait.

Tout commence avec Alice, la maîtresse. Loin des clichés, une jeune artiste réservée qui est tout sauf une croqueuse d’homme et n’impose rien à son nouvel amour. Puis on passe dans les baskets de Marie, la “légitime”, aimante et loin des clichés. Elle n’est pas cette quadra qui a abandonné tout sex-appeal, pris 10 kilos et oublié son mec. Elle est une femme amoureuse qui n’abandonne jamais, pardonne... Julien, quant à lui, n’avait jusque-là jamais trompé sa femme. “Cela se sent à la façon dont il résiste, et culpabilise lorsqu’il a franchi le pas.” À méditer !

Un adultère, vendredi 5 octobre sur Arte à 20h55. Retrouvez le replay sur arte.fr.

Découvrez aussi : Parlez-vous Bobo ? le livre canon qui répertorie les 100 mots des bobos

Elodie Rouge

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement