Quantcast

De Gaulle : que vaut le film avec Lambert Wilson ?

Lambert Wilson dans De Gaulle

Quelques jours de juin 1940

Lambert Wilson le dit lui-même : ce qui est intéressant dans ce De Gaulle, c’est qu’il ne cherche pas à retracer une vie dans son ensemble, ni à réaliser une grande fresque sur la Seconde Guerre Mondiale. D’avril à juin 1940, on suit à travers la famille de Gaulle ces mois particuliers où les Allemands envahirent le pays. Et où les Français par millions, des vieux et des gamins, partirent sur les routes, abandonnant leurs maisons, leurs souvenirs, juchés sur des carrioles, perdus dans la campagne française pendant que l’ennemi s’installait.

Et c’est justement ce côté intime qui rend le récit si digeste, accessible même aux plus historiophobiques. Plongés au cœur de cette réalité palpable, dans laquelle on se projette bien mieux que sur les pages glacées des manuels scolaires, on prend conscience de ces événements un peu abstraits advenus il y a finalement si peu de temps.

Un homme amoureux

Isabelle Carré et Lambert Wilson dans De Gaulle

Le film s’ouvre sur Charles et Yvonne au lit, et pose là l’un des partis forts du film : mettre en avant l’amour véritable et pas forcément tradi de ce couple poussiéreux. De “tante Yvonne”, on a l’image d’une dame un peu boring qui sert la soupe à son mari, selon l’image qui nous a toujours été proposée par des médias qui ne se sont jamais gênés pour moquer cette supposée docilité féminine d’une autre époque.

Pourtant, le film de Gabriel Le Bomin dépeint un homme et une femme encore jeunes, amoureux, unis autour de leurs trois enfants, et notamment leur petite dernière, Anne, trisomique, pour laquelle le grand Charles nourrissait une tendresse infinie qui ne cesse de déborder sous le képi. Yvonne, elle, est ici clairement réhabilitée. Femme forte qui conduit sa voiture sur les routes de l’exil, gère seule la famille éparpillée alors que son homme d’État a rejoint Londres, Isabelle Carré met sa sensibilité et son talent au service de la première des premières dames de la Ve République.

L’Appel du 18 juin

Tim Hudson jouant Churchill dans De Gaulle

On croit qu’on sait tout de ce jour-là. Que, depuis Londres, le Général a appelé les Français à se battre, à refuser le renoncement de Pétain, la soumission à l’ennemi et l’échec annoncé. Et pourtant. Droit, très impressionné devant le véritable micro de la BBC qui servit à de Gaulle en ce jour historique, Lambert Wilson rejoue ce moment-clé de notre Histoire, et fait gonfler chez le spectateur un sentiment peut-être oublié, surtout ces derniers temps. La fierté, l’émotion et l’incrédulité, aussi, face à cet homme parti outre-Manche, tout seul et sans armée, lire son bout de papier crayonné dans une petite chambre, faisant ainsi basculer le destin de millions de nos aïeux.

Pourquoi (et avec qui) il faut le voir ?

On a adoré ce film humble, qui ne cherche ni à en faire des caisses ni à aller glaner crânement les récompenses. On plonge dans ce récit avec facilité, et l’on (re)découvre une partie de ce passé qu’on n’avait pas forcément imprimé au lycée. On n’hésite pas à emmener les kids (aucune scène violente ni olé olé), voire à se faire une toile dominicale transgénérationnelle avec la tribu au complet.

En salles le 4 mars

Retrouvez aussi
Dark Waters, le film choc sur le scandale du Téflon

Autres suggestions

La semaine de Do It

bercy-village

Le spot kids friendly à truster tout l’été

Flore Di Cana

Qui sera le bartender le plus green au monde ?

series-juillet

Les 4 bonnes séries à voir en juillet

les-meilleurs-pique-niques

QUATRE PANIERS REPAS POUR UN PIQUE-NIQUE DE FOLIE DANS PARIS !

Vegetal

L’exposition glamour des diamond lovers

Maison Russe

Le charmant jardin d’été de Maison Russe

Shein

Buzz mode : Shein inaugure son premier pop-up parisien

Epilation

Épilation : 3 méthodes qui font le buzz pour une peau lisse et soyeuse

rue-des-rosiers

Le top des adresses incontournables de la rue des Rosiers

Griffe

Le studio de manucure le plus confidentiel et engagé de Paris

cabas

10 CABAS À PORTER TOUT L’ÉTÉ

Wine Tour

3 virées insolites pour tout savoir sur les vins et champagnes

Aperol

La soirée la plus chill de l’été

hotel-moins-200-euros

LES HÔTELS STYLÉS POUR DÉCOUCHER À MOINS DE 200 €

selection-sneakers

10 paires de sneakers désirables à rafler absolument

Make Up Forever Eyeliners

Comment copier le look des stars d’Euphoria avec Make Up For Ever ?

Beaupassage Fete De La Musique

Un passage gourmand à ciel ouvert

Le Bon La Butte

Une adresse de cœur en plein Montmartre

Babkadamia Caramel Beurre Sale

La babka coulante au caramel de Babka Zana

Adresses Deco Rue Jacob

Les trois boutiques déco rue Jacob à connaître absolument

Complements Alimentaires

La beauté à déguster

Gateaux Ete

Les pâtisseries stars à essayer cet été

recette-veloute-petits-pois

VELOUTÉ FRAIS DE PETITS POIS : L'OBSESSION CHIC DU PRINTEMPS

Livres Juin

3 bons romans à dévorer au mois de juin

spectacles-du-moment

LES MEILLEURS SPECTACLES ET PIÈCES À VOIR

Pantalleria

Escapade de rêve sur l’île de Pantelleria

Mode Crochet

Le crochet a la côte

les-meilleurs-rooftops

LES MEILLEURS ROOFTOPS À TRUSTER

les-meilleures-clims-paris

MÉTRO, COIFFEUR, RESTOS : LES ADRESSES INSOLITES À FRÉQUENTER PENDANT LA CANICULE

exploreparis

5 BALADES INSOLITES À BOOKER ABSOLUMENT

Akrame Benallal

Le black houmous oriental d’Akrame Benallal

fetes-plein-air

LES PLUS BELLES SOIRÉES OUTDOOR DE L’ÉTÉ

Bijouteries Paris

Ciel, mes bijoux !

popup-ete

5 pop-ups mode pour trouver ses essentiels de l’été

Pieds

Les tips d’une top pour avoir des pieds de fée

Palace Paris

5 expériences palace à tester une fois dans sa vie

Minuty

Le rosé le plus stylé de l’été

Institut Finlandais

LE HUB CULTUREL LE PLUS GLAM’ DE PARIS

À la une