Quantcast

Validé : la série de Franck Gastambide sur le rap débarque sur Canal

Serie Valide de Franck Gastambide avec Sabrina Ouazani, Adel Bencherif, Youssef Hajdi et Hakim Jemili

Le pitch

Franck Gastambide (Les Kairas, Pataya, Taxi 5) en rêvait depuis longtemps. Créer la première série française sur l’univers du rap. Après ses succès sur grand écran, le poids lourd des entrées en salles a pu se faire plaisir avec Validé qui, en 10 épisodes de 30 minutes, nous plonge dans le « rap game » que celui qui a démarré avec la team de Kourtrajmé connaît bien.

Le point de départ ?

Clément, un petit jeune hyper talentueux qui rêve de percer dans le milieu, s’incruste dans le Planète rap de Skyrock, squatte le micro et crée le buzz sur les réseaux sociaux. "Validé" par Mastar, l’un des plus gros vendeurs du business, il entrevoit la réalisation de son plus grand rêve. Sauf que l’univers des rappeurs, et surtout des maisons de disques en 2020, est sans pitié. Entre combines, jalousies et règlements de compte, Clément, aka Apash, accompagné de ses deux BFF, découvre avec un regard naïf que le domaine artistique n’est pas non plus exempt de coups bas et de mesquineries (au contraire ?).

Hatik nouvelle star

Sabrina Ouazani dans la série Validé

L’une des grandes réussites de la série est le choix de son héros. Repéré en août dernier avec sa mixtape Chaise pliante, Hatik, 26 ans, a quelques points communs avec son personnage. Passionné de rap et bosseur acharné, le jeune homme a confié à l’AFP qu’il lui avait fallu dix ans pour percer. Après avoir exercé tous les petits boulots possibles, et enregistré plus de mille morceaux avant de consentir à se sentir « bon », l’heure d’Hatik est arrivée.

Adoubé par ses pairs en musique, il débarque devant la caméra avec une fraîcheur et une aisance qui risquent de taper dans l’œil de bien des directeurs de casting. Une bonne nouvelle pour l’industrie musicale mais aussi pour le ciné français ?

Le monde des labels

Validé, c’est la découverte du milieu du rap, mais aussi celui de l’industrie musicale, de ses directeurs artistiques manipulateurs, de sa façon de voir les artistes comme des produits, de ses combines pour subsister. Comme ces maisons de disques qui achètent des streams et des vues parce que ce sont les morceaux qui cartonnent en stream qui passent en radio, et que ce sont ceux qui passent en radio qui sont clipés. On découvre aussi avec délice la peur de vieillir des rappeurs stars, terrorisés par l’émergence de nouveaux talents, petits jeunes au flow qui emporte loin le souvenir de leurs prédécesseurs devenus old avant l’heure. Rappeurs, instagrammeuses, même combat ?

Des guests en pagaille

Comme dans Dix pour cent (au fait, c’est quand la prochaine saison ?), Validé a lancé les invitations et fait carton plein en terme d’hôtes de prestige. Comme cet épisode où Kool Shen, dans son propre rôle, fait ainsi une soirée dans son apparte ("Mon père était fan de toi, je t’écoute depuis que je suis tout petit !") alors que Camille Lellouche gère les fans relous qui la reconnaissent dans la cuisine (on ne spoilera pas davantage). On parle de Kaaris et Booba, de Lacrim et Fianso, alors que certains viennent eux aussi habiter de leur présence cette série bien documentée et certifiée conforme par le milieu. Un va et vient entre fiction et réalité qui ajoute au bonheur de suivre les aventures de ces stars d’aujourd’hui, devenues les chefs de fil d’une industrie qui faillit bien mourir.

Rien que pour le premier épisode en accès libre, n’hésitez pas. Cette plongée dans le rap game fait un bien fou !

bande annonce de la série Valide de Franck Gastambide

Disponible le 20 mars en avant-première sur Canal + séries et My Canal (1er épisode en clair, les 10 épisodes directement accessibles accessibles aux abonnés). La diffusion hebdo suivra en mai.

Découvrez également Une belle histoire : la comédie romantique à ne pas louper

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !