Pourquoi avoir 34 affaires dans son placard (et pas une de plus !)

C’est le grand paradoxe ! Posséder une garde-robe qui dégueule de vêtements et pleurer devant son placard parce qu’on n’a plus rien à se mettre. Si tel est votre cas, une fashion détox s’impose. Et la méthode s’avère plutôt radicale. Il faudra se contenter de 34 pièces phares dans son placard. Pas une de plus.

C’est en tout cas la méthode que les Parisiennes créatives adoptent pour être encore plus stylées. Adepte de la fashion détox pour le dressing de ses clientes, Miriam Lasserre, personal shopper, nous donne ses conseils. “C’est mon exercice préféré avec mes clientes”, avoue-t-elle, prouvant qu’on peut être plus stylée sans forcément devoir acheter de nouvelles affaires. Mode d’emploi pour arriver à ce chiffre clé.

 

Pourquoi 34 ?

C’est le chiffre que préconise Marie Kondo en personne, la prêtresse de l’art du rangement. “La plupart de mes clientes ne portent que 20 % de leur garde robe”, explique Miriam Lasserre.

Pour avoir envie de porter toutes ses affaires, il faut une garde-robe minimaliste qui réunit uniquement ses vêtements préférées. “Ceux qui nous rendent heureuses, qui correspondent à la vision idéale de nous-mêmes”, explique la personal shopper.

En pratique : votre jean fétiche qui vous fait de belles fesses, la petite robe noire qui camoufle tout, ou ce pull chaud et tellement stylé à enfiler comme un doudou.

 

Moins de vêtement, plus de style !

Posséder moins d’affaires, “C’est affirmer son style. Avoir une allure plus définie”, explique-t-elle. “Cela permet d’éviter de se perdre…

On n’a jamais vu Kim Kardashian essayer d’être rock, ni Lou Doillon en cuissardes. Encore moins Victoria Beckham en robe bohème.

Chaque icône possède son propre territoire mode, son domaine d’inspiration. Faire des choix, assumer une signature mode, définir ses uniformes, voilà le secret des filles stylées qui nous font rêver.

 

Une garde-robe rangée = moins de charge mentale

Le casse-tête du “Je m'habille comment ?”, c’est terminé. “Posséder moins de vêtements, c’est perdre moins de temps à décider de ce qu’on va mettre”. Bref, on allège sa charge mentale et la sensation d’être perpétuellement sous pression, première cause de burn out.

Faire de la place dans son placard, ranger son dressing, c’est surtout la promesse d’une détox mentale et de bonnes énergies.

 

Comment faire le tri ?

Miriam Lasserre nous donne sa méthode : “On commence par tout sortir de sa garde-robe, et on fait des piles par type de pièce : les chemises avec les chemises, les robes avec les robes, etc.

Ensuite, on essaie toutes les pièces devant un grand miroir. Devant chaque vêtement, posez-vous la liste de questions suivantes. “Pour garder un vêtement, chaque pièce doit répondre à tous les critères. Sinon, on bazarde !”, affirme Miram.

  • Est-ce que je me trouve plus belle avec ?
  • Est-ce que cette pièce me rend heureuse ?
  • Est-ce que je me sens en confiance ?
  • Est-ce que je me vois la porter d’ici 15 jours ?
  • Est-ce qu’elle correspond à une version idéale de moi ?
  • Est-ce que je le mettrais pour une date / un entretien / un vrai moment important où je dois apparaître au meilleur de moi-même ?
  • Est-ce que c’est confortable ?
  • Puis-je la porter avec deux autres choses dans ma garde-robe ?
  • Correspond-elle à la palette des couleurs qui me vont ?
 

Se poser les bonnes questions

Si on n’aime pas les robes, ou qu’on n’a pas trouvé la bonne robe, tant pis, on zappe les robes cette saison. Il n’y a pas de pièce obligatoire, même si c’est la mode ou qu’on a l’impression qu’il en faut une”. Et toc !

 

Les écueils à éviter

Il est interdit de garder les fringues “intermédiaires”. “Le tee-shirt jauni ou avec une petite tache, le jean qui rentre trop dans les fesses, le petit short qui boudine un peu, le décolleté qui ne fait pas se sentir à l’aise : on zappe !”, ordonne Miriam Lasserre.

Pour traîner le week-end, aller au sport ou dormir : on porte de belles choses. Pareil pour les vêtements un peu justes : “Quand tu seras plus mince, tu t’achèteras quelque chose de nouveau.” Ça permet de rester dans un état d’esprit positif. On doit toujours porter des vêtements positifs qui diffusent des bonnes vibes.

 

Quid des sacs et des chaussures ?

On peut avoir plus d’indulgence”, précise la personal shopper. “C’est le complément qui va lifter l’allure générale. La même tenue avec des escarpins ou des tennis, ça donne deux choses complètement différentes. Pareil avec les sacs.

Pour savoir si on les garde, posez-vous les mêmes questions et gardez en tête l’idée de le porter rapidement”, explique Miriam.

 

On fait quoi du reste ?

Pour la personal shopper , “Surtout, on s’en débarrasse très vite, sinon fatalement, on les ressort du sac. Donnez-les à Emmaüs, ça reste dans une démarche positive, l’idée de faire du bien.”

“On loue les pièces qui ont de la valeur sur Dresswing ou on les vend sur Videdressing ou Vinted pour gagner de l’argent et être heureuse de s’être débarrassé d’objets avec un bon mental.”

“Certaines pièces sont “à part” : une fourrure qu’on n’a pas envie de porter cette saison, les robes longues pour les mariages, les affaires de sport d’hiver… Il faut les exclure de son placard quotidien. On les range dans des belles boîtes et on les met à part, comme à la cave, dans un placard plus haut…”

Toutes les infos sur www.vinted.fr et www.emmaus-france.org

 

Comment organiser son dressing ?

Tout ranger sur des cintres bien espacés. On doit pouvoir distinguer chaque pièce comme une pièce désirable. Comme dans les boutiques, où l’on a envie de tout acheter.

Ensuite, on télécharge l’appli Style Book. “J’ai participé à sa création”, explique la personal shopper. “Tu prends chaque vêtement en photo. Ils sont ensuite classés par genre. En fonction, on peut se créer des tenues, les ranger par envie ou “moment”. Ensuite, on peut les partager dans son calendrier. C’est génial. Le dimanche après-midi devant une série, on peut préparer ses looks de la semaine…” Encore un peu de charge mentale en moins !

Télécharger Style Book sur iTunes, 4,99 €

 

Conseils avant d’acheter une pièce ou faire les soldes

Facile, avec l’appli, tu as ton dressing dans ta poche…”, explique Miriam Lasserre.

Règle n°1 : on repère si on a déjà la même chose ou pas dans son placard. “C’est le problème, on a tendance à acheter des pièces en doublon. On fait l’erreur de toujours acheter la même pièce.

Règle n°2 : prendre en photo la pièce dans la boutique, la mettre sur “My Wish” et vérifier avec l’appli que le vêtement matche avec au moins deux autres pièces de son dressing actuel.

Règle n°3 : si on achète la pièce, on enlève forcément une autre pièce de son dressing pour ne pas entasser à nouveau son placard...

Découvrez aussi 3 règles d’or pour ranger son dressing

Elodie Rouge

Où le trouver ?

Miriam Lasserre

9 Rue de l'Odéon

75006 Paris

miriamlasserre.com

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

,