Quantcast

La nouvelle série israélienne à dévorer

The Attache

C’est une jolie histoire de couple que propose la toute nouvelle série israélienne dont parle la presse internationale. Et c’est chez nous que ça se passe, puisque The Attaché raconte en dix épisodes de 20 minutes l’épopée parisienne d’un immigré israélien. Un récit bourré de contrastes, écrit et réalisé par Eli Ben David (The Cousin, Anachnu BaMapa) qui donne également la réplique à la révélation Héloïse Godet (Adieu au langage de Jean-Luc Godard), disponible sur Starzplay dès le 14 mars.

Paris hostile

Batteur dans un groupe à succès, Avshalom plaque tout pour suivre sa femme Anabelle, nommée attachée à l’ambassade d’Israël à Paris. Ils inscrivent leur fils à la maternelle et imaginent ensemble une année de césure romantique. Sauf que le jour de son arrivée correspond à la nuit de panique de l’attaque du Bataclan

Rongé par la paranoïa, rejeté par ses pairs musiciens, souffrant de la barrière de la langue façon Lost in translation, jaloux du succès de sa femme, Avshalom se laisse aller à une bonne grosse crise de masculinité et de paternité. En clair, il devient un gentil emmerdeur et profite allègrement de la patience de tous pour se complaire confortablement dans ses malheurs.

Retour en novembre 2015

The Attaché oscille - parfois de façon un peu trop brusque - entre drame et comédie, et les efforts d’Avshalom pour amuser son fils aussi paumé que lui en faisant le clown (coucou Roberto Benigni) ne masquent en rien le mal-être qui le détruit petit à petit.

Mais ce qui frappe surtout, c’est cette affreuse piqûre de rappel de la sinistrose ambiante au lendemain des attentats. L’obsession pour les chaînes d’info en continu, les regards suspicieux lancés à des passants louches dans la rue et les scénarios catastrophes fantasmés nous replongent dans une atmosphère post-apocalyptique que l’on a sans doute eu tendance à trop vite oublier… Il faut dire que, précisément, cette situation stressante est en fait vraiment arrivée à Eli Ben David, désormais lui-même parisien.

Série de portraits

Sans aller jusqu’à l’insupportable Emily in Paris, The Attaché s’attache (ha, ha) à dépeindre un portrait vraiment vache des Parisiens qui ne parlent pas un mot d’anglais ni ne font aucun effort pour intégrer le nouveau venu.

Les dialogues très bien vissés servent malgré tout de beaux personnages travaillés au cordeau, à l’image du papa d’Avshalom, juif marocain de passage à Paris pour remonter le moral des troupes. Une bouffée d’air frais !

Extrait de la série israelienne The Attaché écrit et réalisé par Eli Ben David

Disponible dès le 14 mars sur Starzplay.

Découvrez aussi la série d’Emma de Caunes que vous allez adorer et nos bonnes raisons de regarder Firefly Lane sur Netflix.

© Abot Hameiri

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une