BDK ouvre la parfaite parfumerie rue Saint-Honoré

C’est l’une de ces jeunes maisons françaises de niche qui réveillent la parfumerie. Créée en 2016 par David Benedek, dernière génération d’une lignée de prescripteurs du secteur, BDK Parfums vient d’inaugurer sa toute première boutique parisienne, pignon sur la rue Saint-Honoré. Rien que ça ! On parie que vous allez y trouver votre bonheur...

 

BDK, qu’èsaco ?

Derrière BDK, il y a donc David Benedek, qui nous avoue une passion pour la culture du parfum depuis toujours : “En 1959, mes grands-parents ont ouvert une parfumerie à deux pas d'ici”, nous confie-t-il. Ajoutons qu’il s’agissait par exemple de la première adresse à distribuer les parfums Dior en-dehors de la maison mère. “Avec BDK, j’ai souhaité ouvrir une boutique différenciante, authentique, sans trop de fioriture pour se concentrer sur le cœur du parfum”. Le résultat ? L’impression de pénétrer dans une bibliothèque olfactive toute en hauteur, sublimée par la blancheur des pierres de Bourgogne et où chaque parfum raconte une histoire. Si l’affluence le permet, on s’installe à l’étage pour prendre le temps de découvrir les fragrances en détail, jusqu’à sentir les matières premières (évidemment sélectionnées avec soin) et saisir la complexité et les évidences des jus.

 

Des parfums de haute qualité

Chez BDK, tous les parfums sont mixtes, fabriqués en France de A à Z jusqu’au flacon et réalisés avec plusieurs nez, jeunes ou reconnus, auxquels David transmet ses inspirations. Les parfums sont déclinés à travers 4 collections : Parisienne, Matières, Azur et Exclusive. Parmi nos préférés : le tout nouveau 312 (“le parfum de la boutique”), Sel d’Argent qui évoque la fin de la journée sur la plage et le séduisant Gris Charnel au bois de santal véritable, vétiver bourbon et iris puissant (à partir de 190 € les 100ml). Obsession ultime également pour la collection de parfums pour cheveux à venir en juin…

Malin : les indécis·es opteront pour les coffrets découverte avec des échantillons de 8 ou 15 parfums différents (30 et 48 €), et pourront par la suite profiter de -10 % de réduction sur le flacon de leur choix une fois de retour en boutique.

 

Home sweet home

Puisque David raffole des identités olfactives imaginées spécialement pour des lieux, lui aussi a décidé de décliner son univers pour la maison. À commencer par les bougies utilisant les mêmes cires que Trudon, au verre bleu nuit et dotées d’un couvercle noir. Chacune évoque un moment parisien, comme la Taxi Minuit (cuir, patchouli, santal, étonnamment douce) qui évoque le moment de rentrer d’une fête à Saint-Germain-des-Prés (80 €).

Coup de cœur également pour les lessives de luxe dont vous ne voudrez plus jamais changer : Rose ou Mimosa, ou bien l’Eau de Lessive déjà culte dont l’odeur de propre tient une éternité (40 € le bidon d’un litre).

Ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h30.

Découvrez aussi la boutique magique de Santa Maria Novella et la parfumerie la plus chic de Paris.

Autres suggestions

La semaine de Do It