Quantcast

3 bonnes raisons d’aller voir le biopic de Valérie Lemercier sur Céline Dion

Aline

C’est un film tendre, réalisé par une admiratrice pour faire honneur à la star la plus sympathique au monde. Fan ? Valérie Lemercier l’est probablement devenue au fur et à mesure de ses recherches sur Céline Dion pour réaliser un biopic ambitieux et attachant, dans lequel elle incarne elle-même le rôle-titre. 3 bonnes raisons d’aller voir Aline, en salles le 10 novembre.

Parce que l’hommage est profondément respectueux

Imaginé après le décès du producteur et mari de la chanteuse fin 2016, le film s’appelle Aline… et non Céline. Une distance qu’a souhaitée Valérie Lemercier pour se permettre des libertés sur le scénario sans s’éloigner complètement de la vraie vie de la chanteuse. Résultat ? La proportion fiction / réalité jouit d’un rendu hautement cinématographique, avec de jolis détails imaginaires comme une demande en mariage en Italie.

Alors que la plupart des projets tournés vers la chanteuse relève de la parodie, Valérie Lemercier signe un conte de fée ultra-premier degré mais vraiment émouvant, avec une admiration notable pour la générosité de la diva envers ses fans et sa famille. L’histoire d’une enfant peu gâtée par la nature, benjamine d’une fratrie de 14 dans la campagne québécoise et qui va devenir papillon grâce à un don inné pour le chant...

Parce que c’est avant tout une love story

Avec René, ils se sont trouvés”, raconte la réalisatrice. Dans Aline, René Angélil s’appelle Guy-Claude, campé avec douceur par le grand acteur québécois Sylvain Marcel. Il faut dire que le producteur comptait abandonner son métier lorsqu’il reçoit la puissante démo de Céline, alors âgée de 12 ans. Si, au début, leur relation élève / mentor reste professionnelle, leur admiration mutuelle se mue en amour à mesure que Céline devient adulte.

Comme dirait l’actrice géniale Danielle Fichaud, routière de la comédie qui campe une maman explosive, Aline remet les pendules à l’heure” sur la beauté de cette histoire d’amour ultra-complice mais si longtemps moquée dans les médias. Et délivre surtout une love story de cinéma, dont la fin tragique vous tirera forcément quelques larmes.

Parce qu’on rit non stop

Devant mais aussi derrière la caméra, on parle tout de même de Valérie Lemercier, probablement la Française la plus drôle de sa génération. Alors forcément, les acteurs ont été choisis avec soin pour leur pouvoir comique, à l’image de la famille d’Aline dont la mère et le frère sont tout bonnement irrésistibles.

Des effets produits aussi par les accents, les costumes (on pense à l’énooorme robe de mariée obligée de passer par la fenêtre), les effets spéciaux (l’actrice joue la chanteuse à 5, 12 et 40 ans) et des rythmes dont elle seule a le secret. Une masterpiece dont elle peut être fière.

En salles le 10 novembre

© Rectangle productions/Gaumont/TF1 films production, de l’huile/ productions caramel film INC./PFC Aline le film INC./Belga productions

Découvrez aussi le nouveau film de Wes Anderson et Julie en 12 chapitres, le Bridget Jones intello.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une