L’Amie prodigieuse… Enfin la série !

Alerte chef-d’œuvre ! L’adaptation tant espérée des best-sellers d’Elena Ferrante débarque enfin sur les écrans. Vous avez vibré d’émotion avec Lenu Greco et Lila Cerullo ? Ne ratez sous aucun prétexte cette chronique magistrale en huit épisodes d’une intensité folle. On vous dit tout sur cette pépite.

De l’écrit à l’écran

Extrait de la serie L'amie prodigieuse avec Elisa Del Genia et Annarita Vitolo

Vous avez échappé à la Ferrante mania ? Pas de panique, on vous met au parfum. 4 tomes traduits en 42 langues et vendus à 10 millions d'exemplaires : L’Amie prodigieuse, c’est LE succès d’édition planétaire avec cette touche de mystère en bonus qui alimente tous les fantasmes.

Et pour cause : l’auteure sévit sous pseudo et fuit comme la peste les caméras des journalistes et les tapis rouges. D’ailleurs si c’est elle qui a soufflé à la prod (la Rai et HBO) le nom du réalisateur Saverio Costanzo, elle a supervisé l'écriture du scénario par mails. Et les puristes vont être comblés : tournée en dialecte napolitain, la série comptant 4 saisons (chacune centrée sur un tome de la saga) se veut fidèle à cette histoire féministe qui nous a tant émus.

Une adaptation intime et intense

Avec son grain sépia et son cachet rétro, la série nous transporte d’emblée dans le Naples pauvre des années 1950 : sur les bancs de l’école deux fillettes vont sceller à jamais leur destin. Aussi sauvage et rebelle que brillante, Lila Cerullo, la fille du cordonnier fascine la douce et introvertie Lenu Greco. Magie de l’image, leur amitié ambigüe et follement romanesque si bien décrite sous la plume de Ferrante prend vie sous nos yeux. Ultra maîtrisée, la mise en scène teintée de mélancolie n’occulte rien de la violence familiale et sociale qui gangrène le quartier, ni du contexte historique (l’Italie post-fascite, la Camorra...) Bref, vous serez emportés par cette adaptation bouleversante et d’une beauté visuelle inouïe.

Un casting touché par la grâce

Prêt à découvrir vos héroïnes de papier en chair et en os ? Le réalisateur cherchait des comédiennes avec les « yeux tristes » et « quelque chose d’un peu cassé ». Mission accomplie. Castées parmi 9000 visages, quatre jeunes actrices formidables : Elisa Del Genio, Ludovica Nasti, Margherita Mazzuco et Gaia Girace (jouant les fillettes et les héroïnes adolescentes) incarnent avec une grâce divine et un charme troublant nos chères Lila et Lenu. Bellissima !

Le 13 décembre à 21h sur Canal+

Découvrez aussi plan coeur, la nouvelle série Netflix

Céline Dassonville

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus