Les nouvelles tendances du jean

Matière passe-partout, le denim se tape l’incruste dans dans toutes les tendances du moment. Néo-bourgeoise ? Il se calque sur un pantalon flare. Star des eighties ? Il se pare d’épaulettes et d’une couleur neige 100 % rock’n’roll. Come-back bling des années 2 000 ? Il squatte un petit sac porté épaule façon cool girl. Obsession green ? Il devient plus propre et se rachète une écoresponsabilité. Bref, le bon vieux jean de Nîmes rafle toutes les mises et continue à faire l’actu...

 

La capsule écolo

La Veste en jean à franges de Maje

Nous ne sommes pas parfaits mais il faut bien commencer quelque part”. La team créative de Maje a bien compris que pour être crédible en 2019, il était impossible d’envisager la mode sans une part d’écoresponsabilité. La première capsule de denims (plus) propres “First Stone” est donc la première pierre posée sur l’édifice green du label français.

Sa valeur ajoutée ? Les produits ont été travaillés de façon à utiliser moins d’énergie, de produits chimiques et d’eau. Et pour commencer en fanfare, une sublime veste en jean à franges disponible dès le 22 octobre.

Veste en jean à franges, Maje, 295 €

 

La veste fourrée

La veste en jean fourrée avec une fausse fourrure de couleur caramel de Sud Express

C’est tout doux et ça tient chaud : la veste en jean fourrée revient emmitoufler la mi-saison. Éco-conscience oblige, on se tourne vers une version synthétique et non en mouton retourné. On aime son denim vieilli et la couleur caramel de la fausse fourrure, moins salissante que le blanc et idéale pour coller à la tendance seventies qui nous rend accro. 20/20 avec un jean flare dans le même ton ou non, des boots vernies et un carré de soie fauve.

Veste Vordore, Sud Express, 149 €

 

Les sacs esprit 2000’s

Les Sac porté épaule Joan, sac à dos Joy Rider,  sac porté épaule Hana de See by Chloé

See by Chloé assume sa petite passion pour les accessoires en denim en lançant sa capsule de trois adorables sacs dignes d’un clip de J-Lo dans les années 2000. Sur un sac à dos, porté épaule ou à bandoulière, le denim délavé s’embourgeoise grâce à des détails en cuir noir tout en gardant son coolness impérissable. La preuve que les accessoires aussi peuvent profiter de l’aura du jean pour détendre un look de bureau un peu trop strict.

Sac porté épaule Joan (355 €), sac à dos Joy Rider (250 €) et sac porté épaule Hana (335 €), le tout See by Chloé

 

Le jean préféré de Kendall Jenner

Le Jean double face d'Olivia Oblanc porté par Kendall Jenner

Depuis que Kendall Jenner a été vue à plusieurs reprises portant ce jean trompe l’œil et double face, c’est la folie. Qui est donc cette mystérieuse Olivia Oblanc qui s’était déjà offert, l’hiver dernier, une collab’ avec Adidas ? Encore peu connue en France et originaire de la Nouvelle-Orléans, Olivia Oblanc s’attache à renouveler les codes du streetwear en lui insufflant de l’utilitaire (workwear), dans la mouvance ultra léchée d’Off/White ou Heron Preston… en moins cher. Outre les parkas #lol en gilets de sauvetage et les chemises en bâche, le denim se pare de trous, fermetures éclair, sangles et autres détails detroy. Les Américains s’amusent, et vous ?

Jean double face, Olivia Oblanc, environ 159 €

 

Le jean neige

Le Jean Marais de la marque Rouje de Jeanne Damas

Un tissu 80’s dans une coupe moderne, c’est un moyen facile de s’approprier une tendance sans se demander si ça nous va vraiment. Le jean neige du label de Jeanne Damas se modernise dans une version cropped avec une taille bien haute qui aplatit le bidon et remonte le popotin. À porter avec de l’uni autour, comme sur ce joli look avec cardigan crème, petit foulard et ballerines à talons.

Jean Marais, Rouje, 130 €

 

La salopette chic

La Salopette en jean de couleur avec des boutons argentés de J.Vanwiele

Icône workwear par excellence, la salopette d’ouvrier se sépare de ses passants et opte chez le label belge J.Vanwiele pour de jolis boutons argentés, dans un denim bien bleu idéalement délavé. On l’enfile par-dessus une chemise imprimée dans une matière contrastante comme la soie, et avec des baskets ou une paire de derbies crantées.

Salopette en jean, J.Vanwiele, 190 €

 

La jupe qui amincit

la jupe droite en jean Ellie de Ba&sh

Carton plein pour Ba&sh et son modèle de la jupe en jean rêvée. Sa forme droite mais légèrement évasée et taille haute galbe forcément la silhouette et allonge la jambe à l’infini. Comme une jupe crayon mais en plus courte (calor !), elle sera adorable avec un t-shirt et une paire de Converse la journée, à troquer contre des escarpins pour devenir absolument fatale à la nuit tombée.

Jupe Ellie, Ba&sh, 160 €

 

Le blouson 80’s

La Veste en jean à studs façon blouson 80's de Bershka

Madonna période Like a Virgin, ça vous botte ? Ouf, le brushing soufflé n’est pas obligatoire. On pensait plutôt au retour de la veste en jean neige à grosses épaulettes comme vue chez Balmain, avec ici des coutures évoquant la version en cuir rouge culte de Thriller. On la fait matcher avec une jupe ou un short en cuir, des mocassins, des socquettes et un grand serre-tête pour casser l’allure “famille Groseille”. Ou comment passer de vêtement populaire à statement bourgeois 2.0.

Veste en jean à studs, Bershka, 49,99 €

 

La veste en jean connectée

La veste en jean Ex-Boyfriend Trucker de levi's

Impossible d’évoquer le denim sans Levi’s, dont les innovations régulières parviennent à redonner du cool à ses basiques. Dans la manche de cette veste iconique se cache une petite capsule qui vient se connecter à votre smartphone.

Comme une intelligence artificielle, elle viendra vous glisser dans l’oreille le temps qu’il fait, le trafic sur le chemin du boulot, répondre au tel et déclencher le retardateur pour vous prendre en photo avec votre bande de potes. Il suffit pour cela de passer la main sur la manche ! Big Brother ? Un peu. Mais les geeks de la sape apprécieront.

Ex-Boyfriend Trucker Jacket With Jacquard™ By Google, Levi’s®, 175 €

 

Le pantalon à pont

Pantalon jean flare 1977 Le New Parisien Sézane

On se rêve un peu en icône mode seventies, une fois ce jean flare enfilé. Si le modèle à pont de la fermeture évoque les uniformes des marins, on capitalise sur son côté hippie chic en l’associant à une blouse imprimée, une ceinture marron, un foulard noué en bandeau sous les cheveux et de belles santiags.

Pantalon 1977 Le New Parisien, Sézane, 115 €

Découvrez aussi comment jouer les bourgeoises dans faire dadame et 5 looks piqués aux modeuses façon street style.

Clémence Renoux

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus