Les 10 meilleurs bistrots de Paris

Dîner dans un bouillon, sortir dans un décor Art Déco, s’attabler chez un routier ou mondaniser sur du formica… La canaille et l’esprit titi n’ont jamais été aussi en vogue : l’œuf mayo, les asperges mimosa, le clafoutis et la mousse au chocolat tiennent le haut du pavé et les tables qui ont une âme s’avèrent les spots les plus prisés des Parisiens branchés. La preuve : tous les grands chefs s‘en mêlent ! Le coolness n’a décidemment pas d’âge...

Roger la Grenouille

Salle de restaurant et tartare d'avocat de Roger la grenouille a paris

Le lieu : Roger la grenouille ? Un bistrot mythiquePicasso, Balthus, Saint-Exupéry, Mistinguett et la reine mère d’Angleterre sont passés... Des années plus tard, François Pagot, associé à Laurent de Gourcuff, a repris cette adresse mythique de l’Odéon pour mieux lui rendre ses lettres de noblesse mondaines. Matthieu Chedid, Guillaume Canet, Beigbeder, Louis-Marie de Castelbajac… Tout le joli monde de la rive gauche y a ses habitudes.

A tester : les escargots et les grenouilles au fritot à la carte depuis un siècle. Une dinguerie… Dans une version new-age : leur “Frog Burger” s’avère un véritable must de rétro junk-food.

Roger la Grenouille, 28 Rue des Grands Augustins, 75006 Paris

Pour plus d’informations sur Roger la Grenouille découvrez notre article dédié

Aux Crus de Bourgogne

Salle de restaurant et filet de bœuf sauce aux morilles avec haricots verts

Le lieu : et de trois pour la fine équipe des Marches (16e) et Aux Bons Crus (11e) ! Après avoir réussi à installer à Paris l’étonnant mais sympathique concept du “routier” bourgeois, Margot et Felix Dumant reprennent cette fois une adresse mythique de Montorgueil : Aux Crus de Bourgogne. Les jumeaux réveillent cette belle endormie avec leur talent habituel, en gardant le décor 1900, ses grands miroirs et nappes blanches, tout en amenant une clientèle stylée et en mal de canaille. A noter : une terrasse piétonne XXL vraiment démente.

A tester : toute la carte bien bourgeoise et absolument extra ! On lance les hostilités avec des oeufs mayo (5,50€), la frisée aux lardon et oeuf poché (10€) ou un artichaut vinaigrette (10€). Ensuite : entrecôte béarnaise ou filet de boeuf sauce au poivre à accompagner de frites extraordinaires. Mention spéciale pour le poulet aux vin jaune et morilles (25€)... Avant une mousse au choco (8€) ou une île flottante aux pralines roses. On arrose le tout d’une bouteille de Bourgogne, de circonstances.

Aux Crus de Bourgogne 3 rue Bachaumont 75002 Paris

Chez Georges

Facade exterieure et pave de boeuf du bistrot chez george

Le lieu: Attention institution ! Au cœur du quartier historique de la canaille, des bistrotiers et des soupers, Georges fait office de résistant aux branchouilleries et ringardises d’Etienne Marcel. Sa clientèle (les teams de toutes les maison de mode du pâté de maison) fait exploser tous les quotas glamour du coin et attire comme des mouches les célébrités de passage.

A tester : la salade de museau, le saumon à l’oseille, l'andouillette grillée, le fameux pavé de bœuf sauce moutarde et frites, et les profiteroles au chocolat.

Chez Georges, 1 Rue du Mail, 75002 Paris

Astier

Salle de restaurant et cocotte de travers de porc du bistrot Astier

Le lieu : une institution made in Oberkampf depuis 1956 où l’on aime ripailler avec style. Repris depuis quelques années par Frédéric Hubig, véritable dandy gourmand (Jeanne A), ce bistrot pur jus a gardé son âme dans un décor hyper léché.

A tester : tous les classiques de la canaille avec hareng pomme vinaigrette, faux filet pommes dauphine, clafoutis... Et la cave : quelle cave !

Astier, 44 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris

La Poule au Pot

Salle de restaurant de la poule au pot et la blanquette de veau

Le lieu: Tadam ! Le rendez-vous culte des Halles où les noceurs venaient se taper la cloche vient d’être repris par… Jean-François Piège himself ! Autant dire que c’est ici que le Tout-Paris s’affole pour découvrir son interprétation de la cuisine bourgeoise. Miam !

A tester : les œufs mimosa, l’os à moelle, la blanquette de veau, les rognons à la dijonnaise, un superbe plateau de fromages et de sublimes tartes.

La Poule au Pot, 9 Rue Vauvilliers, 75001 Paris

Pour plus d’informations sur La Poule au Pot, découvrez notre article dédié

Le Lazare

Salle interieure du restaurant et calamars sautes a l’ail

Le lieu : le bistrot de gare le plus chic que vous ayez connu. Normal : il est signé Eric Frechon, qui rêvait de réhabiliter le genre. La mise en scène semble tout droit sorti d’un Orient Express du 3e millénaire avec le menu affiché sur un panneau d’affichage, ses banquettes en cuir et un service trois étoiles.

A tester : la meilleure saucisse-purée de Paris, ses asperges mimosa, les moules frites, le croque-monsieur à la truffe et son fameux gâteau le “Paris-Deauville”.

Le Lazare, Parvis de la Gare Saint-Lazare rue Intérieure, 75008 Paris

Aux Lyonnais

Salle de restaurant et assiette de charcuterie du bistrot aux lyonnais

©Pierre Monetta

Le lieu : zinc, machine à piston, faïence métro : impossible de passer à côté de ce bistrot né en 1890 où Woody Allen a tourné son fameux Midnight in Paris. Parce qu’il a du flair, le grand Alain Ducasse a repris cette adresse culte pour en faire le meilleur bouchon lyonnais de Paris.

A tester : quenelles sauce nantua, cervelle de canut, raviole de la Mère Maury, tarte à la praline

Aux Lyonnais, 32 Rue Saint-Marc, 75002 Paris

Buffet

Vitrine et oeuf en gele du bistrot buffet

Le lieu : il épate la galerie de bastoche, ce “buffet” à prix de potes, en mode nappes vichy, formica et banquettes que n’aurait pas renié Jean Gabin ni Audiard. Un retour vers le futur orchestré par les brillants patrons d’Au Passage qui ont collé leur ex sous chef Christopher Edwards en cuisine pour sortir de la néo-canaille. De quoi régaler les envies de simplicité à tous les foodies hipsters du quartier.

A tester : selon la carte du jour, œuf en gelée, parmentier, boudin noir, maquereau-mayo, gâteau de pain perdu à l’abricot...

Buffet, 8 rue de la Main d'Or, 75011 Paris

La rôtisserie de la Tour d’Argent

 Restaurant room and roast duck fillet with mashed potatoes

Le lieu : chez le petit frère de la Tour d’Argent, on sert les produits d’exception du restaurant étoilé mythique qui a inspiré Ratatouille dans une version “accessible”. Installé aux pieds de la maison mère, ce bistrot vintage à souhait avec nappes à carreaux, serveurs à l’ancienne et poireaux vinaigrette a tout pour plaire. Sans oublier la vue de ouf pignon sur la Seine et l’Ile Saint-Louis. Le condensé canaille idéal pour kiffer.

A tester : la spécialité de la maison, ce sont les viandes cuites à la broche ! Miam… À commencer par le fameux canard de la Maison Burgaud (75 € pour 2 personnes). S’il n’est pas servi “au sang”, comme au grand restaurant, le caneton aux fruits de saison sort en deux services et n’en reste pas moins affolant ! Autres spécialités à la broche : le pigeon rôti à la sarriette (37 €), l'épaule d'agneau rôtie en croûte de sel ou le poulet aux pattes noires de Challans (22 €), le tout servi au choix avec des frites maison, de la purée de pommes de terre ou des petits légumes de saison.

La rôtisserie de la tour d'argent, 19 quai de la Tournelle, 75005 Paris

Pour plus d’informations sur La rôtisserie de la Tour d'Argent, découvrez notre article dédié

Bouillon Pigalle

Restaurant room and boiled eggs mayonnaise with Burgundy snail

Le lieu : les frères Moussie remettent au goût du jour le concept du bouillon parisien dans un décor Belle Epoque d’origine. Résultat : le resto le plus branché et le moins cher de Paname. Il a tout bon !

A tester : tous les plats “dans la lignée de ses ancêtres”, c’est revendiqué ! Poireaux vinaigrettes, céleri rémoulade, brandade de morue, tête de veau, sauce gribiche, mousse au chocolat et chou chantilly...

Bouillon Pigalle, 22 Boulevard de Clichy, 75018 Paris

Pour plus d’informations sur Bouillon Pigalle découvrez notre article dédié

 

Découvrez aussi : les dix meilleures glaces de l’été et les dix meilleures soirées en plein air de Paris

Elodie Rouge

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus