Quantcast

Les nouvelles pièces iconiques de la Parisienne en été

Mode Parisienne

Chaque saison comporte son lot de lubies mode éphémères (on se souvient des lunettes de cyclistes et l’on pressent déjà que les mules à plateformes compensées seront bientôt de l’histoire ancienne).

Mais quelles sont les pièces qui s’inscrivent d’ores et déjà dans la durée ? Celles que l’on retrouvera aussi l’année prochaine sur les Parisiennes les plus stylées ? Quels sont les labels qui ont réussi à rendre iconique une de leurs pièces que l’on s’arrache toutes ? Zoom sur les nouveaux essentiels de l’été qui représentent un investissement safe...

 

Les mules By Far

La pièce qu’elles veulent toutes ? Les mules de toutes les couleurs, avec un talon biseauté et un cuir verni pop pour un rendu diablement 2000´s.

Son potentiel mode ? Bella Hadid, Priyanka Chopra et Emma Roberts ne lâchent plus leurs mules By Far. Depuis, c’est l’émeute partout dans le monde et tous les modèles de la marques sont devenus bankable. Il faut dire que l’aura mode de By Far incarne le retour de la cool girl dans toute sa splendeur, avec ce que cela comporte de flamboyance et de nostalgie. Cet été, elles se portent avec un bermuda élégant et deviennent un accessoire powerful.

Mules Liliana, By Far, 286 € sur Farfetch

 

Le bob Jacquemus

La pièce qu’elles veulent toutes ? Les bobs Picchu, Gadjo ou Artichaut, les trois modèles star signé Jacquemus. En fuchsia, beige, orange ou vert d’eau, l’important est d’en avoir un à afficher fièrement sur les réseaux… Ou comment s’accorder les grâces sur Instagram en enfilant le nouvel attirail de la cagole 2.0, dans le sens bienveillant du terme.

Son potentiel mode ? Il incarne l’idée même des vacances en Provence. Du soleil qui chauffe la peau et des plongeons dans l’eau salée. Simon Porte-Jacquemus parvient à rendre iconiques les essentiels de l’été à la sauce sudiste et profondément 2000’s… Après le succès du sac Chiquito, inutile de préciser que toutes les it-girls s’affichent avec ledit bob coloré, de New York à Santorin en passant par Marseille of course, sur les têtes des femmes comme des hommes stylé·e·s.

Bob Artichaut, Jacquemus, 100 €

 

La Baguette Fendi

La pièce qu’elles veulent toutes ? Le sac Baguette iconique de Fendi, ressorti des archives de 1997 et devenu culte à l’épaule de Carrie Bradshaw pendant les 6 saisons de Sex and the City. À monogramme, tout rose ou à paillettes, les possibilités sont quasi infinies pour ce sac qui se porte sous le bras, d’où son nom.

Son potentiel mode ? C’est dans les vieux pots… que Fendi fait les meilleurs best-sellers. Un beau shooting parisien avec Ana Girardot s’est chargé de rappeler la Baguette dans le cœur des modeuses, et le retour nostalgique des 90’s y est aussi pour quelque chose. On retrouve évidemment le détail qui a fait son succès : une doublure satinée dans une couleur qui contraste avec le reste du sac. Culte, on vous dit.

Sac Baguette 1997, Fendi, 2 700 €

 

Les robes Martin Martin

La pièce qu’elles veulent toutes ? La parfaite robe-chemise, longue et cintrée à la taille, en coton à imprimé cœur ou en satin chatoyant, que l’on porte avec une paire de sneakers comme des sandales vertigineuses.

Son potentiel mode ? Il  a quelques mois, ses blazers couture (désormais sold out, forcément) ont été repérés sur les épaules de Caroline de Maigret et Leandra Medine. Rien que ça. Les Parisiennes se rabattent depuis et avec enthousiasme sur les superbes robes tout-terrain de Constance Martin, qui a souhaité créer une seule pièce “intemporelle et iconique”.

Robe Constance, Martin Martin, 270 €

 

Le cardigan Sézane

La pièce qu’elles veulent toutes ? Le petit cardigan tout doux effet mohair, à rentrer dans le jean ou glisser dans son sac en cas de frimas du soir pour l’enfiler par-dessus une robe d’été. Selon le mood, on le choisit dans une couleur actuelle (violet vibrant, orange, pastel…) ou dans un coloris intemporel à emporter partout.

Son potentiel mode ? Sa force, c’est qu’on ne le présente plus. Le gilet doudou à boutons de Sézane s’est fait une place dans le dressing de la plupart des Parisiennes, devenant un iconique au même titre que la chemise Ralph Lauren et le trench Burberry. Il serait même trop long de name-dropper toutes les influenceuses qui l'affichent au quotidien...

Gilet Gaspard, Sézane, 95 €

 

La robe fleurie de Rouje

La pièce qu’elles veulent toutes ? La gamme de robes aux airs rétro de Rouje, pimpées d’un imprimé fleuri délicieusement suranné, de forme portefeuille, à boutons ou à bretelles spaghetti, pour un look seventies hautement féminin et flatteur.

Son potentiel mode ? En véritable influenceuse, Jeanne Damas a su faire de son vestiaire un exemple. Le style Damas, inspiré des intemporels de nos grand-mères (petits pulls brodés, souliers tressés, sac effet vintage…), se revendique désormais comme une marque de parisianité. Ses robes fleuries font désormais office de pièce iconique…

Robes fleuries, Rouje, à partir de 95 €

 

Les bijoux perlés de Timeless Pearly

La pièce qu’elles veulent toutes ? Les colliers et boucles d’oreilles dépareillées et dorées avec des détails en grosses perles de toutes les couleurs et dans des formes variées qui se voient vraiment, même avec les cheveux lâchés.

Son potentiel mode ? Plébiscités par les rédactrices de Vogue, les bijoux made in Paris de Timeless Pearly sont trustés par toutes les modeuses qui visitent le showroom à chaque début de fashion week (Alexandra Golovanoff et consœurs) pour trouver la perle rare.

Boucles d’oreilles (à partir de 180 €) et colliers, Timeless Pearly

 

Les sandales Arizona Love

La pièce qu’elles veulent toutes ? Les sandales plates et made in France esprit rando chic d’Arizona Love, toutes légères avec des bandanas vintage cousus et en passe de remplacer la Birk’ (trop vue ?).

Son potentiel mode ? Blanca Miró a été l’une des premières à croire en leur potentiel mode, puis Camille Charrière, Emma Bonneaud et les autres ont suivi. Tellement prisées qu’elles ont connu la rupture de stock assez vite, au point de faire augmenter le désir. Les sandales créées par l’entrepreneure de la mode Leslie Halfon sont de retour et se déclinent désormais avec des perles, des perles ou en paille, toujours avec la semelle noire en EVA pour un look gorpcore (inspiré de la rando) et citadin.

Trekky Red Bandana, Arizona Love, 120 €

 

Le Swipe Bag de Coperni

La pièce qu’elles veulent toutes ? Le sac Swipe de Coperni, la marque qui fait du bruit lancée par Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant. Leur it-bag s’inspire du swipe de déverrouillage de l’iPhone, qui lui confère une allure minimaliste et presque futuriste.

Son potentiel mode ? Bella Hadid, Camelia Cohello, Adut Akech… Les sacs Coperni sont les nouveaux chouchous des starlettes les plus en vogue que toutes les Parisiennes s’arrachent. Originaux, géométriques et conceptuels, ils s’affichent comme le nouvel it-bag des filles stylées.

Sac Swipe, Coperni, 475 €

 

Les maillots de bain Ganni

La pièce qu’elles veulent toutes ? Les maillots de bain à imprimés fleuri, vichy, tie & dye ou smileys grunge de Ganni, réalisés en matériaux recyclés ou issus de chutes dormantes de tissus. Ou l’art de plonger green.

Son potentiel mode ? Les accros à la marque danoise ne ratent rien de ses défilés événements pendant les fashion weeks de Copenhague. Il faut dire que leurs robes et chemisiers à grands cols sont déjà devenus cultes… à tel point qu’il fallait une nouveauté très pop pour s’attirer de nouvelles faveurs. Les maillots de bain Ganni déferlent déjà sur les plages des Maldives et de Paros,

Maillots de bain, Ganni, à partir de 175 €

 

Le cabas Vanessa Bruno

La pièce qu’elles veulent toutes ? Les déclinaisons infinies du cabas iconique de Vanessa Bruno, que l’on voyait en toile aux bras de toutes les collégiennes de bonne famille dans les années 2000 et qui opèrent un retour de cool...

Son potentiel mode ? La styliste a su rendre son potentiel désirable à son sac mythique en lui faisant adopter des looks toujours plus actuels via des franges, des matières chaudes en hiver, un aspect panier en été, des broderies, des anses en cuir ou corde et bien sûr des sequins. La collection Capri reprend cette forme cabas reconnaissable entre mille et la décline en raphia pour un look d’été irrésistible.

Cabas en raphia brodé, Vanessa Bruno, 295 €


Découvrez aussi les valises cabine préférées de la rédac et 15 paniers couture pour l’été
.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !