Pourquoi vous allez adorer le dernier Gilles Lellouche ?

 

Un pitch déluré et touchant sur la virilité

On avait déjà aimé les idées saugrenues de Gilles Lellouche en réalisateur dans le film Infidèles, on adore l’histoire improbable qu’il nous raconte dans Le grand bain. Après deux ans de dépression sans boulot, Bertrand (Mathieu Amalric) tombe par hasard sur une petite annonce : équipe masculine de natation synchronisée cherche un dernier membre. Sans vraiment savoir pourquoi (et parce qu’il n’a rien d’autre à faire), il se porte candidat et entre dans une famille de quadra et quinqua aussi folle qu’attachante, où les bidons grassouillets sont les bienvenus. Coachés par une ancienne championne (Virginie Efira) abîmée par sa vie sentimentale puis par une professeure sans pitié (Leila Bekhti), l’équipe, au niveau pourtant médiocre, compte bien participer au championnat du monde en Norvège. Et tant pis si les gens qualifient ce sport comme "un truc de tafiole" !

Un casting extra

Parce qu’il ne suffit pas d’empiler tous les meilleurs acteurs français pour faire un bon film, Gilles Lellouche les a soigneusement sélectionnés afin qu’il matchent parfaitement ensemble. Chaque membre de cette petite famille a une histoire et la partage dans les vestiaires : Marcus (Benoît Poolevorde) en est à son troisième dépôt de bilan, Laurent (Guillaume Canet) est tellement en colère contre le monde entier qu’il en perd sa femme, Thierry (Philippe Katerine) est aussi naïf qu’attachant, Bertrand (Matthieu Amalric) sort la tête de l’eau grâce à son équipe et à sa femme (Marina Foïs) fidèle au poste. Tous un peu écorchés, abîmés, mal-aimés, les personnages accèdent peu à peu à la joie grâce à cette drôle d’équipe soudée pour la compétition.

Verdict : foncez !

En un mot : whaou ! Ce film surprenant et soigné mêle tous les ingrédients nécessaires pour passer un bon moment : humour, émotion, acteurs déments. En interrogeant intelligemment la notion de virilité et de fragilité, cette comédie sociale risque de rester longtemps dans les annales. Special tribute pour un Philippe Katerine à l’humour touchant et fêlé et au jeu extraordinairement maîtrisé.

Extrait du film le Grand bain avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoit Poelvoorde, Jean-Hugues Anglades, Philippe Katerine, Alban Ivanov et Balasingham Thamilchelvan a la piscine

Découvrez aussi : Que vaut le nouveau film de Mélanie Laurent?

Héloïse Rocca

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement
,